La femme

  1. La femme
  2. Controverses

Pourquoi le Coran a-t-il institué la polygymie

Pourquoi le Coran a-t-il institué la polygymie
  • Date de publication:04/05/2009
  • Catégories:Controverses
  • Fréquence:
4210 754

Pourquoi le Coran a-t-il institué la polygymie

Il faut savoir que ce n’est pas l’islam qui a inventé la polygymie. Elle existait déjà bien avant la révélation du Coran au Prophète Muhammad (), et elle existe toujours aujourd’hui chez des gens qui ne se réfèrent aucunement à l’islam. Le cas des Mormons est bien connu aux Etats-Unis (vous avez d’ailleurs entendu parler comme moi du procès qui est fait actuellement outre-Atlantique à un Américain mormon époux de cinq femmes). De même, en Afrique, la polygamie est pratiquée chez des musulmans mais aussi chez des animistes. L’islam n’a donc pas inventé la polygynie. Par contre c’est vrai qu’il l’a autorisée, et il l’a limitée (4 épouses au maximum), de même qu’il y a institué des conditions, notamment celle-ci : l’homme doit être rigoureusement juste envers toutes ses épouses (sur le plan des dépenses financières, sur le plan du partage des nuits à passer chez chaque épouse, etc.).

Pourquoi l’islam l’a-t-il quand même autorisée, me direz-vous ? Les règles de l’islam sont destinées à toute l’humanité, à toutes les époques jusqu’à la fin du monde, et donc à diverses circonstances. Or, voici un exemple où il vous apparaîtra facilement pourquoi l’islam a, dans le cadre des conditions citées ci-dessus, gardé permise la polygymie : en cas de guerre où un grand nombre d’hommes seraient morts, que faire ? Laisser un grand nombre de femmes sans mari ?
Enfin, il faut savoir qu’en islam, le mariage étant non pas un sacrement mais un contrat entre deux êtres consentants, il est des juristes qui précisent qu’il est tout à fait possible que la femme stipule comme condition, lors de son mariage, que son mari ne prendra pas de deuxième épouse. Si certaines autres conditions formulées à l’occasion du mariage ne sont pas valables (car contredisant des principes établis), celle-ci est, elle, valable, et le mari ne peut alors pas prendre de deuxième épouse.
Et Allah sait mieux.

Articles en relation