La femme

  1. La femme
  2. Santé et physique

Les effets néfastes des relations sexuelles lors des mentrues

Les effets néfastes des relations sexuelles lors des mentrues
12850 1366

 

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : "Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : "C'est un mal. Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d’Allah  car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient" (Coran : 2/222) 

 

Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit : « Faites ce que vous voulez avec la femme qui a ses règles, mais ne pratiquez pas le coït. » (Mouslim)

Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit aussi: «Celui qui pratique le coït avec sa femme durant sa menstruation, la sodomise, ou croit aux paroles d’un devin, renie tout ce qui a été révélé à Mohammad.» (Hadith authentique rapporté par Abou Dawoud, An-Nassa’i, At-Tirmidhi, Ibnou Majah et Al-Hakem).

Nous allons dans les lignes qui suivent nous attarder sur les complications sanitaires que peut engendrer une enfreinte à ce règlement divin qu’est l’interdiction de pratiquer le coït lorsque la femme est en période de menstruation.

Le sang est un tissu liquide qui circule à l’intérieur de l’organisme et qui permet la diffusion de l’oxygène et les éléments nutritifs nécessaires aux processus vitaux de tous les tissus du corps humain. Ce liquide joue un rôle essentiel dans l’organisme ; c’est de lui que dépend, en grande partie, la nutrition cellulaire. Il constitue une réserve alimentaire renouvelée constamment par la digestion et la respiration ; et c’est lui qui transporte les déchets de l’activité cellulaire ainsi que les poisons qui atteignent le corps jusqu’aux organes qui vont les transformer ou les éliminer en les évacuant vers l’extérieur sous forme d’urine ou de sang menstruel.

La menstruation est un phénomène biologique caractérisé par un écoulement sanguin périodique correspondant à l’élimination de la muqueuse utérine, se produisant chez la femme, lorsqu’il n’y a pas eu fécondation, de la puberté à la ménopause. Elle est une phase biologique qui permet le lavage de l’utérus et sa protection par l’élimination des résidus et des venins qui peuvent détériorer son fonctionnement.

Avoir des rapports sexuels lors des périodes de la menstruation est nuisible à la santé humaine. Une flore vaginale équilibrée est constituée de 95% de lactobacilles qui jouent un rôle de défense vis-à-vis des micro-organismes néfastes responsables de mycoses ou vaginoses bactériennes. Ces lactobacilles diminuent [des fois, elles disparaissent] lors de la période des menstrues ; ce qui entraîne la prolifération d’autres bactéries néfastes qui provoquent des manifestations désagréables : gênes, douleurs, irritations, etc. Heureusement que l’écoulement sanguin est là pour éliminer ces bactéries !

Le sang menstruel est composé principalement en sang, fragments nécrotiques de l’endomètre, cellules de la muqueuse utérine, sécrétions du col et du vagin, et des bactéries de la flore vaginale. L’absorption d’une partie des composantes de ce sang représente un danger à la santé de l’homme : elle peut entraîner des maladies vénériennes ou la stérilité.

Le danger de l’acte sexuel lors des cycles de la menstruation ne touche pas uniquement la gente masculine ; son péril atteint même la gente féminine. Durant ces phases, la femme passe par une période de changements hormonaux produisant le stress et d’écoulement sanguin générant la faiblesse physique. Dans ces périodes, certains efforts peuvent aggraver sa fatigue et affecter sa santé.

A chaque retour des menstrues, la femme subit des fatigues et des douleurs partout au corps. Aucun organisme n’échappe à l’influence de la menstruation : des douleurs au niveau des reins, aux cuisses, à l’utérus, des palpitations au cœur, des étouffements, des nausées, des maux de tête, des spasmes, des comédons [points noirs ou blancs] surtout au niveau de visage, bouffées de chaleur, des mauvaises haleine et transpiration, sommeil perturbé, difficultés de concentration, sautes d’humour, dépression, hypersensibilité qui se traduit par des crises émotives [larmes, cris, voire pire] face à la moindre des choses ; ce qui fait que la femme, durant ces périodes, éprouve le grand besoin au repos et au calme.

Conscient de tout ça, Allah, le Tout Puissant, ne s’est pas limité à l’interdiction de la pratique sexuelle durant les périodes de la menstruation, Il a même interdit aux femmes la pratique de la prière, le jeûne, et la circumambulation durant ces périodes.

 

Articles en relation