La femme

  1. La femme
  2. Saint-Valentin

La Saint-Valentin : réalité et illusions (5ième partie)

La Saint-Valentin : réalité et illusions (5ième partie)
7740 1832

Les fatwas des oulémas relatives à la Saint-Valentin :

Lorsque le Cheikh Mohammad ibn Sâlih al-‘Othaymîn, qu’Allah lui fasse miséricorde, a été interrogé sur la participation à la Saint-Valentin, il a répondu que cette participation était illicite, pour les raisons suivantes :
 
1- Il s’agit d’une Bid‘ah qui n’a aucune source dans la Charia ;
2- Il encourage à l’amour passionnel et à la débauche ;
3- Il occupe les cœurs avec des futilités qui s’opposent totalement à la ligne de conduite de nos pieux prédécesseurs.
 
Par conséquent, il est interdit de participer aux cérémonies de cette fête, qu’elles concernent la nourriture, la boisson, les vêtements ou les cadeaux. En outre, le Musulman doit être fier de sa religion et ne doit jamais devenir une girouette qui obéit à celui qui crie le plus fort. Le Prophète () a dit :
« Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédés empan par empan et coudée par coudée, et même s’ils entrent dans un trou de lézard, vous les suivrez ».
-         « Ô Messager d’Allah, demandèrent les Compagnons, s’agit-il des Juifs et des Chrétiens ? ».
-         « Et de qui pourrait-il s’agir sinon d’eux? », répliqua-t-il. (Boukhari et Mouslim).
Selon les oulémas, le Prophète () a choisi la comparaison avec le « trou de lézard », car il est des plus étroits, des plus sinueux et des plus périlleux. Et pourtant, ceux qui imitent les Juifs et les Chrétiens, séduits par leurs habitudes et leurs méthodes, les suivront aveuglément, même s’ils entrent dans ce trou étroit et sinueux. En dépit de leur situation déplorable, ils se croient au summum du développement. Voilà pourquoi Allah, exalté soit-Il, nous met en garde contre le fait d’être influencés par les mécréants, de les suivre et de les prendre pour alliés. Il dit (sens du verset) :
« Ô les croyants! N’adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants » (Coran 5/57).
Commentant ce verset, Ibn Kathiir, qu’Allah lui fasse miséricorde, a indiqué qu’il vise à dissuader les Musulmans de toute alliance avec les ennemis de l’Islam parmi les gens du Livre et les polythéistes, qui raillent et prennent à la légère les meilleures œuvres, accomplies conformément à la Charia orthodoxe et bien établie, qui englobe tout ce qu’il y a de meilleur dans ce bas monde et dans l’au-delà.
Le Prophète () a dit : « Celui qui imite un peuple en fait partie » (Ahmad et Abû Dâwûd). Selon les oulémas, « Celui qui imite un peuple » signifie celui qui, éprouvant de l’affection et de l’admiration pour lui, porte des vêtements à sa manière, suit sa conduite, adopte sa morale et imite ses actes. Il fera ainsi partie de ce peuple, dans la mesure de ce qu’il aura acquis de lui, étant donné qu’il y a un lien étroit entre l’apparence et le tréfonds de l’âme.
Chers frères et sœurs,
En conclusion, je voudrais souligner le fait qu’imiter les mécréants en prenant part à leurs fêtes, et notamment à la Saint-Valentin, fraie la voie à la transmission et à l’enracinement de leur héritage, de leur culture et de leur idéologie au sein des communautés musulmanes.
Partant, les Musulmans sont enjoints de craindre Allah, exalté soit-Il, de prendre garde à ne pas emboîter le pas aux mécréants dans ce qu’ils font d’erroné, et à ne pas être leurrés par la vie présente et ses ornements, comme ils sont enjoints de s’attacher fermement et parfaitement à leur religion, surtout après qu’Allah, exalté soit-Il, la leur a bien expliquée, et de prendre garde à ce que leurs cœurs ne s’égarent pas, car sinon, ils ne seront jamais guidés vers la bonne voie. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux » (Coran 24/63).
Ce verset comporte un avertissement net et une menace adressés à tous ceux qui dérogent à la Charia transmise par le Prophète () et à sa Sunna, car ceux-ci seront certes éprouvés, soit par la mécréance et l’hypocrisie, soit par un châtiment douloureux dans ce bas monde ou dans l’au-delà, ou dans les deux à la fois.
Louange à Allah, exalté soit-Il, au début et à la fin. Paix et bénédiction d’Allah, exalté soit-Il, sur notre Prophète Mohammed ().

 

Articles en relation