La femme

  1. La femme
  2. Dans la proche famille du Prophète

Un modèle à suivre

Un modèle à suivre
34030 942

Ma sœur musulmane

Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur toi…
'Aϊcha, , a dit : « Qu'Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrantes ; lorsqu'Allah révéla : ‘[…] et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines […]’, elles déchirèrent leurs vêtements les plus épais et les utilisèrent comme voiles » (Boukhari) ; c'est-à-dire : elles s'en couvrirent le visage.
Elle a dit de même, qu'Allah soit satisfait d’elle : « Les femmes de Qorayche ont un grand mérite. Toutefois, je n’ai vu, par Allah, des femmes plus méritantes que celles des Ansaars (auxiliaires), ni plus croyantes en le Livre d’Allah ni plus attachées à Sa révélation que celles-ci. Quand fut révélé le verset : ‘qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines’(Coran 24/31), leurs maris se rendirent auprès d’elles pour leur réciter ce qu’Allah avait révélé à leur sujet de sorte que chacun d’eux se mit à le réciter à sa femme, à sa fille, à sa sœur et à toutes ses proches. Il n’y eut alors aucune femme qui ne prit aussitôt son châle (à motifs représentant leurs demeures) pour se couvrir la tête et le visage avec, et ce par ferme conviction et foi en ce qu’Allah avait révélé dans Son Livre. Et ceci leur donnait l’air, lorsqu’elles priaient derrière le Messager d’Allah, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, de porter des corbeaux noirs sur la tête, et ce du fait des vêtements noirs qui les couvraient ». (Ibn Abou Haatim).
Ô sœur musulmane… !
Soyez comme ces croyantes sincères, qui se plièrent à l’ordre de leur Seigneur et se précipitèrent pour mettre les habits de la chasteté, de la pureté et de la décence dès qu’elles entendirent ce verset explicite au sens clair qui n’admettait aucune autre interprétation.
Soyez comme vos mères et vos sœurs croyantes, elles sont sur la voie de la Vérité. Suivez leur modèle, empruntez leur chemin… Par Allah, elles ont certes suivi la bonne voie et adopté la meilleure méthode…
Ma sœur croyante, vous êtes tenue d’observer les ordres d’Allah, Exalté soit-Il, en portant le Hidjaab qui voile vos attraits et vous pare de la chasteté et de la pudeur, faisant ainsi preuve d’obéissance vis-à-vis d’Allah, le Très Haut, et de Son Messager, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam.
A cet égard, Allah, Exalté soit-Il, dit :
« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident ».(Coran 33/36)
Comment en serait-il autrement, alors qu’Allah, Exalté soit-Il, ordonna à la femme de porter le Hidjaab pour des raisons et des causes cachées éminentes, des mérites louables et des fins et des intérêts considérables, tels, entre autres, le fait :
 
1.    De  préserver l’honneur
 
Le Hidjaab est une protection légitime de l’honneur et une élimination de tout ce qui donne lieu aux soupçons, à la tentation et à la corruption.
 
2.    De  purifier les cœurs
 
Le Hidjaab appelle les croyants et les croyantes à purifier leurs cœurs, à faire preuve de piété et à prendre en haute considération les limites sacrées d’Allah, Exalté soit-Il. C’est justement ce qu’Allah, Exalté soit-Il, confirme par Sa parole (sens du verset) : « (…) c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs » (Coran 33/53)
 
3.    De  préserver les bonnes mœurs
 
Le Hidjaab invite aux bonnes mœurs telles la chasteté, la modestie au niveau de l’habillement, la pudeur et la jalousie virile. Parallèlement, il élimine tout ce qui souille l’âme comme l’indécence, l’impudicité, l’insolence et la corruption.
 
4.    De distinguer les femmes chastes
 
Le Hidjaab est, pour les femmes libres, un indice légal de chasteté, de dignité et d’éloignement de tout ce qui risque de les souiller et de les rendre sujettes aux soupçons et à la méfiance. La parole d’Allah, le Très Haut, le confirme (sens du verset) :« elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées ». (Coran 33/59)
 
En effet, l’apparence vertueuse reflète une âme vertueuse. D’ailleurs, c’est la chasteté qui couronne la femme vertueuse et c’est lorsque le parfum de la chasteté embaume un foyer que l’on y savoure la douceur du bonheur.
 
5.    De faire obstacle aux convoitises et aux tentations sataniques
 
Le Hidjaab est une protection sociale contre tout préjudice et contre les vices qui peuvent atteindre le cœur des hommes et des femmes. Il coupe court aux convoitises obscènes, fait obstacle aux regards sournois, élimine tout ce qui peut porter atteinte à l’honneur de l’homme, de la femme et de ses parents, et protège contre les accusations lancées contre les femmes chastes en répandant des propos diffamatoires, des doutes, des suspicions et toutes sortes d’idées sataniques à leur égard.
 
6.    De préserver la pudeur
 
La pudeur, ou en arabe « Hayaa’ », est dérivée, au niveau étymologique, du terme « Hayat » qui signifie la vie, ce qui souligne combien la pudeur est inhérente à la vie. Il n’y a pas de vie sans pudeur. La pudeur est une qualité qu’Allah, le Très Haut, enracine dans les âmes qu’Il veut honorer, Exalté soit-Il. Il les incite alors à adopter les bonnes mœurs et les éloigne des vices. Telles sont les caractéristiques de l’âme humaine, de sa nature innée, de l’éthique de l’Islam. D’ailleurs, la pudeur fait partie de la foi et elle constitue une des qualités des Arabes que l’Islam agréa, et qu’il appela à adopter.
 
La pudeur mène ainsi aux bonnes moeurs et constitue une barrière dissuasive empêchant l’âme de persévérer dans son égarement. A ce niveau, le Hidjaab n’est rien d’autre qu’un moyen efficace destiné à préserver la pudeur. Ainsi, ôter le Hidjaab, c’est se dépouiller de la pudeur.
 
 
7.    D’empêcher la propagation dans les sociétés musulmanes de l’exhibition des atours de la femme et du dévoilement de son visage devant des personnes qui lui sont étrangères, ainsi que de la mixité.
 
8.    De mettre la femme à l’abri de la fornication et de la permissivité, de façon à ce qu’elle ne soit pas une marchandise à la portée du premier venu.
 
9.    De protéger la femme car elle est une `Awrah (un être avec lequel il faut faire preuve de retenue) et c’est justement là que réside la piété.
 
A cet égard, Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :
 
« Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. - Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur - C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent ».(Coran 7/26)
 
Au sujet de l’exégèse de ce verset, `Abdor-Rahmaan ibn Aslam, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Qu’il craigne Allah en cachant sa Awrah, tel est le vêtement de la piété ».
 
D’ailleurs, le Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, répétait l’invocation suivante : « Allahomma Ostor `Awraatii wa Aamin Raw`aatii (Ô Seigneur ! Cache mes défauts et mets-moi à l’abri de toute source d’inquiétude) » (Abou Daawoud et autres : Marfou`).
 
10.     De mettre la femme à l’abri de la malédiction d’Allah, Exalté soit-Il, et de l’exclusion de Sa miséricorde
En effet, le port du Hidjaab est en soi une soumission à l’ordre d’Allah, Exalté soit-Il, et quiconque observe les ordres d’Allah se mettra ainsi à l’abri de Sa malédiction. A ce sujet, le Messager d’Allah, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, a dit :
« Il y aura dans ma communauté, à la fin des temps, des femmes d'apparence vêtues bien que dévêtues. Elles porteront une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux (du Khorassan). Maudissez-les car elles sont maudites ».
 
Ô ma sœur musulmane…
Tâchez de porter le Hidjaab conforme à la Charia en observant ses conditions et ses normes :
-        Il doit dissimuler tout le corps de la femme.
-        Il ne doit pas être en soi une parure.
-        Il doit être épais, non transparent.
-        Il doit être ample et ne pas être serré en épousant les contours du corps.
-        Il ne doit pas ressembler aux vêtements masculins ni à ceux des mécréants.
-        Il ne doit pas être parfumé.
-        Il ne doit pas avoir un but ostentatoire.
 
Ma sœur musulmane…
 
L’homme n’est pas infaillible et cela n’est pas un défaut. Chacun de nous peut commettre des erreurs. Le plus grand défaut est de persévérer à commettre des péchés et de récidiver. Allah, Exalté soit-Il, nous a mis en garde contre cela par Sa parole (sens du verset) : « Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes » (Coran 49/11)
 
Allah, Exalté soit-Il, nous a incités à nous repentir et à revenir à Lui, et ce par Sa parole (sens du verset) : « Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès »(Coran 24/31)
 
Mon honorable sœur…
 
Votre Seigneur vous appelle en disant (sens du verset) :
 
« Dis: ‘Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux’ ». (Coran 39/53)
 
En effet, Allah, Exalté soit-Il, Se réjouit du repentir de celui qui revient à Lui et du remords de celui qui le ressent. C’est ce que le Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, a affirmé dans son Hadith :
« Certes, Allah se réjouit du repentir de Son serviteur plus que ne se réjouit l’un de vous lorsqu’il retrouve par hasard sonchameau après l’avoir perdu dans une terre désertique ». (Boukhari et Mouslim)
 
Ma sœur ! Ne vous désespérez pas de la miséricorde d’Allah, Exalté soit-Il, et hâtez-vous de vous repentir afin de voir vos péchés pardonnés, car Allah, Exalté soit-Il, a préparé un Jardin (Paradis) large comme les cieux et la terre, réservé exclusivement aux pieux.
 
A cet égard, Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
 
« et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leurs péchés - et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah? - et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait ».(Coran 3/135)
 
Hâtez-vous de vous repentir avant qu’il ne soit trop tard, et multipliez vos demandes du pardon d’Allah, Exalté soit-Il, vous conformant ainsi au Hadith de votre Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam :
 
« Ô gens ! Repentez-vous auprès d’Allah et demandez Son pardon ; je me repens moi-même cent fois par jour ». (Mouslim)
 
Hâtez-vous ! Hâtez-vous avant qu’il ne soit trop tard !...
La vie est courte…
Les provisions en bonnes actions sont limitées…
Le chemin est long…
L’issue est soit le Paradis, soit l’Enfer…
 
Qu’Allah vous guide vers le bien et qu’Il fasse de vous une mère, une fille, une épouse et une sœur vertueuse.
 
Qu’Allah répande Ses bénédictions sur notre Prophète, Mohammad, et qu’Il lui accorde le salut ainsi qu’à sa famille et ses Compagnons.

Articles en relation