La femme

  1. La femme
  2. La femme et le travail

Pourquoi les soldates américaines ne boivent-elles pas de l'eau le soir?

Pourquoi les soldates américaines ne boivent-elles pas de l
5247 1007

Qu’Allah accorde Sa miséricorde à Ibn al-Qayyim qui a dit dans son livre "Al Tourouq Al Hikmiya", p. 239:" Favoriser la mixité des femmes avec les hommes est, sans nul doute, à l'origine de tous les malheurs et de tous les maux. C'est l'une des  principales causes du châtiment géneral qu'Allah fait infliger à tout le monde, c’est également  la cause de la corruption des affaires publiques et privées..".Cette pensée concorde bien avec l'objet de la  lettre que nous avons choisie pour vous afin de vous mettre au courant des témoignages des soldates américaines publiés dans le magazine Time.

Pourquoi les soldates américaines ne boivent-elle pas de l'eau le soir ?
Je n'entends pas aborder le sujet d'un point de vue légal, n’étant pas juriste moi-même, ni sous l'angle de la logique des habitudes et des coutumes, n’étant pas expert en la matière. Mais je traiterai la question à travers une lentille comme celle de "l'œil de l'espion", qui est une judas optique qu'on insère dans les portes des maisons, des appartements ou des chambres d'hôtel pour savoir qui est derrière la porte. Cela te permet de découvrir la scène ou de dévoiler  le visage en face de toi, alors que, par ton corps, tu es complètement en retrait par rapport à  la scène, tu es hors de son cadre, séparé de l'image. Même à proximité tu es incapable de participer, de confronter ou d'affronter physiquement, lorsque la distance et le mouvement n'ont pas d’existence, comme disait le génie de la physique soufie Ibn Al Arabi  qui déclare que "l'existence est en mouvement perpétuel et incessant même quand nous pensons qu'elle est stable".
 
Prenant comme point de départ le mouvement et la stabilité ainsi que la scène d'observation et celle du retrait je réintroduis un thème que nous devons réétudier. Je ne réclame guère qu'on y adopte une position, qu'on y encadre un système, ce n'est pas de ma compétence  et il ne le sera jamais, mais seulement par souci de proposer  qu'on fasse une réflexion profonde sur un phénomène qui, s'il se  produit, est important mais important aussi s'il devrait se produire et plus important encore s'il se produisait dans un cadre plus étroit.. Il ne s'agit pas d'une vision philosophique ou morale de la mixité entre les deux sexes, mais plutôt d'une exploration de la mixité et de ses  complications, implications  et résultats indépendamment  de ce que certains y voient comme avantages et inconvénients.. Ou de reconnaissance d'une réalité vécue, incontournable.
 
On répète toujours le dicton suivant: «Pourquoi ne pas commencer par là où les autres se sont arrêtés?» Ou encore: «Pourquoi ne pas profiter de l'expérience des autres, ne pas apprendre une leçon de leurs erreurs pour les éviter ?» Pourquoi ne pas dire et faire autant concernant le phénomène de la mixité? Il est de notre droit et de notre devoir de le dire et de le faire si tant est que nous nous sentions interpellés par les problèmes qui se posent à notre communauté. Il est vrai qu'on ne pourrait pas nier l'existence de la mixité dans nos contrées, quelque en soit la logique et quelque en soit la raison. Certes celle-ci peut ne pas être structurée, elle peut être en dehors ou même à l'insu des  textes juridiques promulgués par les autorités en place, elle peut faire partie des préceptes approuvés ou désapprouvés par l’Islam.. Mais quand même elle existe  qu'on le veuille ou non.

Ici je ne ferai pas une interprétation personnelle dont je n'ai d'ailleurs pas besoin mais j'irai là où il y a le plus de mixité, là où la mixité bat son plein. Ce n'est donc ni dans les bureaux du «Wall Street», ni dans  «la City », ni non plus  à «Hollywood», ni même dans les théâtres de Paris, mais j'irai là où la mixité est la plus forte et surtout la plus sévère dans les sanctions qu'elle impose aux contrevenants parmi les élément de l'armée américaine où les soldates font tout, pratiquement tout, ce que les soldats font !
 
 Il est grand temps pour toi d'entendre ce qu' a déclaré dans le magazine américain «Time»  dans sa livraison  du 8 Mars courant à la dernière page, avec des arguments bien échafaudés,  l'écrivain  Nancy Gibbs dans  son article intitulé: «The War Within »(la guerre à l'intérieur). Pour nombre de soldates américaines la traduction du titre d'introduction c'est plutôt que le danger vient aussi de leurs collègues»! Comment cela, Nancy?!
 
 Nancy commence par une scène qui semble juste sortir d'un film de Coppola ou d’Hitchcock. Elle raconte : «Dites le moi, pourquoi les soldates se trouvant outre-mer s'arrêtent  délibérément et complètement de boire de l'eau à partir de sept heures du soir? C'est pour réduire la probabilité de viol lorsque l'une d'elles se rend pendant la nuit aux toilettes »!
 
Je ne pouvais pas lire l'article d'un seul coup  comme je le fais à l'accoutumée, mais j'ai mis le magazine de côté pour donner libre cours à la surprise afin qu'elle s'apaise et me laisse continuer.. "Elle s'est faufilée mais  a été agressée….". Ou bien dois je lire la mésaventure  de cette autre soldate qui, sexuellement agressée hors de la caserne, a allumé une cigarette en plein air, puis elle a complètement passé l'incident sous silence pour éviter la sanction lourde dont elle sera passible à cause de sa sortie de la caserne ..» Mais pourquoi punir cette soldate pour être sortie? Est-ce parce qu'elle a violé un embargo? Est-ce parce qu'elle n'a pas demandé la permission? Est-ce que parce qu'elle a allumé une cigarette? Non, répondit Nancy: "parce qu'il est interdit aux recrues de sortir de la caserne sans arme"! Bien sûr parce qu'on s'attend à ce que l'une d'elle soit suivie par un  «camarade» qui profitera du plein air pour donner libre cours à ses désirs (bestiaux) comme elle en a profité pour donner libre cours à ses désirs (tout court)! .. Quel monde étrange !
 
Pourtant toute l'Amérique sait que le viol et le harcèlement des militaires de sexe féminin ne sont que l'iceberg, la masse énorme reste cachée sous une surface dense et épaisse de secret, d'intimidation, de peur et de honte.. Oui, aux Etats-Unis d'Amérique, le premier pays garant  des libertés dans le monde, le pays dont l'armée gigantesque se déploie dans tous les continents, fend tous les océans, traverse tous les airs brandissant le slogan de la garantie de la liberté au monde, eh bien dans ce pays toutes les heures une soldate est violée. Mais ce qui est passée sous la loi du silence sera, une fois révélé, le plus grand scandale de la nation (pour ne pas dire "la mère" de tous les scandales).
 
En matière de harcèlement et de racisme l'armée américaine a des lois particulièrement strictes avec une application sans compromis comportant des sanctions  dont la plus légère est la prison ou la révocation..Pourtant, le pourcentage du harcèlement et du viol en 2009 a augmenté de 9% par rapport à l'année précédente.

La soldate américaine est de stature solide, de très bonne formation. Elle est capable de s'engager dans toute sorte de combats y compris le corps à corps. Elle reçoit des formations musculaires et techniques intensives qui l’aident à repousser toute attaque. Pourtant cela n'a pas réduit le taux de harcèlement et d'humiliation dont elle fait sans cesse l’objet.. (Fait intéressant, jugez en vous-mêmes: il y a de nombreux cas qui ont été enregistrés et qui font état d'un  harcèlement exercé par quelques soldates sur certains hommes, en particulier les fonctionnaires civiles. C'est le prix et le résultat de l'égalité).
Les autorités mexicaines ont déclaré leur intension de faire de la ville de «Mexico » d’ici deux ans une ville où les femmes et les hommes seront séparés dans tous les lieux publics, parce que le taux de harcèlement, de criminalité et d'abus subis par les femmes a dépassé toutes les limites au point que les forces de sécurité ne savent plus quoi faire..
De là, nous devons peser et soupeser  la question de la mixité et considérer ses conséquences chez ceux qui ont cru  en elle et se sont battus pour elle, ceux qui en ont fait un aspect inséparable de la vie..
Quiconque se prépare pour s'impliquer à quoi que se soit devra prévoir et en mesurer  les conséquences!

Articles en relation