La femme

  1. La femme
  2. Purification de l’âme

L'Islam et les droits du voisin

L
14695 1048

Connaitre, à tout moment, les droits qu’il doit à son voisin, est l’une des principales caractéristiques du musulman soucieux de se conformer aux instructions de son Prophète, Mohammed () qui a, par son enseignement et ses directives, reconnu une position de première importance au voisin. En effet, Il () a beaucoup insisté pour que le voisin soit respecté et honoré, à tel point que, dans différents Hadiths, Il a considéré le bon comportement envers lui comme faisant partie intégrante de la foi, mais aussi comme étant une condition pour l'accès au Paradis et un moyen d'évaluation de l'amour que porte le croyant à Allah et à Son Messager ().


Allah, exalté soit-Il, dit à propos du voisin (sens du verset) :
« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant » (Coran 4/36)
Le Prophète () a dit : « N’est pas Croyant celui qui passe la nuit le ventre plein alors que son voisin, à côté de lui, a le ventre vide. » (Rapporté par al-Tabarânî et Abû Ya`la, d’après Ibn ‘Abbâs ; rapporté également par al-Hakim d’après Aicha et par al-Tabarânî et al-Bazâr d’après Anas, avec quelques différences de tournure)

Le Prophète () a dit : « Gabriel (Alaihi Salam) n'a cessé de me recommander le voisin au point que j'ai cru qu'il allait l'intégrer dans le droit de l'héritage » (Boukhari et Mouslim)

Abdarrahman Ibn Abi Qourâd (Radhya Allahou Anhou), a dit: « Un jour, le Prophète Mohammed () fit ses ablutions; ses Compagnons (Radhya Allahou Anhoum) commencèrent alors à se frotter avec le restant de l'eau qu'il avait utilisé. Le Prophète Mohammed ()  leur demanda: "Qu'est ce qui vous pousse à faire ceci ?". Ils dirent : "L'amour d'Allah et de Son Messager ()." Le Prophète Mohammed () dit alors : "Celui qui désire acquérir l'amour pour Allah et Son Messager ou qui veut qu'Allah et Son Messager l'aiment, alors qu'il dise la vérité quand il parle, qu'il restitue avec honnêteté les dépôts qui lui sont confiés et qu'il se comporte bien envers les gens de son voisinage." » (al Bayhaqi)

Le Prophète () a dit  "Sois bon dans le voisinage de celui qui est ton voisin, tu seras un Musulman".
Il a dit également : "Celui qui croit en Allah et au Jour du Jugement dernier se doit d'honorer son voisin".
Abou Houraïra (Radhya Allahou Anhou) rapporte pour sa part que le Prophète Mohammed () a dit: "Par Allah ! N'est pas croyant ! Par Allah ! N'est pas croyant ! Par Allah ! N'est pas croyant !" On lui demanda : "Qui, Ô Envoyé d'Allah ?" Il dit : "Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de ses conduites blessantes". (Boukhari et Mouslim)

Dans une autre version relatée par Anas (Radhya Allahou Anhou), il est dit: "N'entrera pas au paradis celui dont le voisin n'est pas à l'abri de la conduite blessante." (Mouslim)

D’apres Abou Houraïra (Radhya Allahou Anhou), on a mentionné  devant le Prophète () le cas d’une femme qui jeûne le jour et passe la nuit dans la prière mais qui nuit à ses voisins! Il () a dit : "Elle est en Enfer".
(Ibn Hibbân, al-Bayhaqi et al-Hakim)
Il est à noter que dans tous les Hadiths que nous venons de mentionner, il n'y a aucune distinction qui est faite entre le voisin musulman et non musulman, ce qui signifie que les recommandations du Prophète () s'appliquent dans les deux cas, comme cela est d'ailleurs explicitement précisé dans d'autres Traditions. D’ailleurs les jurisconsultes n’ont pas manqué de souligner l’existence de trois sortes de voisin : Un voisin qui a un seul droit, un voisin qui a deux droits et un voisin qui a trois droits. Le voisin qui a trois droits c'est le voisin Musulman qui a un lien de parenté avec toi : il bénéficie  du droit du voisinage, de celui de l'appartenance à l'Islam et celui de la parenté. Quant au voisin qui a deux droits, c'est le voisin Musulman qui bénéficie du droit du voisinage et de celui de l'appartenance à l'Islam. Pour ce qui est du voisin qui a un seul droit, c'est le voisin non musulman.

Le droit du voisin consiste, en plus des droits qu’a chaque musulman vis-à-vis de son frère, à le saluer, puis à ne pas parler longuement avec lui, à ne pas trop l'interroger sur son état, à lui rendre visite en cas de maladie, à lui présenter des condoléances dans le malheur, à rester avec lui pour le consoler, le féliciter dans les moments de joie, pardonner ses fautes, ne pas regarder par la terrasse ( ou le balcon...) ses défauts, éviter de faire ou de dire tout ce qui le gêne (ne pas le gêner par l'eau des gouttières, ne pas mettre du sable près de son entrée, ne pas gêner l'accès à sa maison, ne pas lorgner ce qu'il apporte chez lui, préserver ce qui se dévoile de ses défauts, le secourir s'il est terrassé par une épreuve, à ne pas oublier de surveiller sa maison en son absence , ne pas écouter ce qu'on dit sur lui, à baisser le regard devant sa femme, ne pas fixer du regard sa servante, etc.) à parler avec bienveillance à ses enfants, le conseiller dans ce qu'il ignore sur les questions de sa foi et de  sa vie ici-bas.
Il est vraiment regrettable de constater que les musulmans aujourd'hui ont complètement mis de côté cet aspect important de l'enseignement prophétique.
Puisse Allah nous accorder l'opportunité à tous et à toutes de faire un effort considérable sur ce point et d'améliorer nos relations et nos rapports avec nos voisins, qu'ils soient musulmans ou non! Amîn
 

 

Articles en relation