La femme

  1. La femme
  2. La femme en tant que mère

Comment devenir une mère tendre ?

Comment devenir une mère tendre ?
10064 1324

Pour satisfaire les besoins d'amour, de tendresse et de sécurité de l'enfant nous vous conseillons, chère mère musulmane, de mettre en pratique les sept points suivants :

1/ Embrasser vos enfants :
Un baiser est une preuve de clémence envers l'enfant. C'est l'affirmation de cette relation d'amour qui lie l'adulte à l'enfant. C'est une Sunna de notre Prophète, . Aïcha , a dit : « Un jour, des bédouins vinrent trouver le Prophète et lui dirent : « Vous embrassez vos enfants ? »Le Prophète  () répondit: « Oui ». Ils dirent « Par Allah, nous n'embrassons pas nos enfants. » Le Prophète , dit alors : « Que puis-je faire pour vous, si Allah a ôté la clémence de vos cœurs ! »  (Al-Albani : Sahih).
 Abou Houreïra (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporta qu’Al-Aqra’ ibn Habis vit le Prophète () embrasser Al-Hussein (son petit fils) et dit : « Par Allah !  J’ai dix enfants et je n’ai jamais embrassé l’un d’eux. » Là, le Prophète () le regarda, puis dit :   « Celui qui n’est pas clément ne sera pas traité avec clémence.» (Al-Albani : Sahih).
 
 2/ Jouer et plaisanter avec l'enfant :
Ainsi faisait notre Prophète  () avec les enfants. Il jouait et plaisantait avec eux. Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, raconté : « Le Prophète () nous visitait assez souvent. A chaque fois qu'il voyait mon petit frère, il s’enquérait des nouvelles de son petit oiseau en disant : « Ô Abou Omeïr, qu'a fait An-Nogheïr » (diminutif désignant le rossignol nourri et abreuvé par Abou Omeïr). Ce dernier avait un jeune rossignol avec lequel il jouait et l'oiseau est mort. (Boukhari et Mouslim)
Nul ne doute que l’enfant aime qu’on joue et plaisante avec lui et qu’une telle attitude sera pour lui une source de fierté. 
3/ Offrir des cadeaux :
Les cadeaux ont un effet agréable et très bénéfique. Le Prophète () n’a-t-il pas dit : « Echangez entre vous des cadeaux, car ceci est de nature à accentuer votre amour les uns envers les autres.»(Al-Albani : Sahih).
Il est possible de lier l'offre des cadeaux aux actes d'obéissance à Allah, Exalté soit-Il, comme l’observance de l’accomplissement des prières, du jeûne et des autres actes cultuels.
On peut aussi lier les cadeaux à la réussite scolaire ou s'en servir pour changer certains mauvais comportements comme le manque d’ordre dans la chambre des enfants, ce qui aide à accomplir les tâches avec rapidité et bonne humeur.
4/ Passer la main avec tendresse sur la tête des enfants :
C'était également la méthode de notre Prophète (). Il passait sa main sur la tête et les joues de l’enfant lorsqu'il lui parlait. C'est là une des formes de tendresse, de compassion, d'amour et d’intimité manifestées à l'égard des enfants.
 
5/ Réserver un bon accueil aux enfants et s'enquérir de leurs nouvelles:
Le Prophète  () avait l’habitude de se levait pour recevoir sa fille Fatima, qu'Allah soit satisfait d’elle, lorsqu'elle venait chez lui. Il lui prenait la main, l'embrassait et la faisait asseoir à côté de lui. Durant la maladie de sa mort, Il () n’a pu se lever pour l’accueillir et s’est contenté de la saluer chaleureusement  et de l'embrasser.
La mère doit s'enquérir de ses enfants et s’informer à leur sujet pour savoir ce qu'ils ont fait à leur retour de l’école ; ceci pour leur montrer le grand  amour et l’intérêt qu’elle porte pour eux.
 
6/ Traiter les enfants, filles ou garçons, sur le même pied d'égalité :
Selon Aïcha, : « J'étais chez moi lorsqu’une mendiante accompagnée de ses deux fille franchit la porte de ma maison et je ne trouvai qu’une seule datte à lui offrir. Elle la prit et la partagea entre ses deux filles et partit. Juste après son départ, le Prophète () entra, je lui fus part de son récit et il dit : Celui qu’Allah a éprouvé par quelques unes de ces filles et qui les a bien traitées, elles seront pour lui un bouclier contre le feu de l'Enfer.»(Boukhari et Mouslim).
Aïcha, , dit dans un autre récit : «  Une pauvre femme vint me trouver portant ses deux petites filles. Je lui servis à manger trois dattes. Elle en donna une à chacune d'elles et porta la troisième à sa bouche pour la manger. Mais ces filles lui demandèrent encore à manger et elle partagea la datte qu'elle voulait manger elle-même. Son agissement me plut. J'en parlai plus tard au Messager d’Allah () qui dit: «A cause de cette datte Allah rendit obligatoire son entrée au Paradis (ou l'affranchit du feu de l'Enfer). » (Rapporté par Mouslim)
La mère musulmane doit traiter ses enfants avec équité. Elle doit traiter les filles et les garçons sur la même base de clémence, de justice, d'attention et de tendresse. Le Prophète () a dit : « Craignez Allah et soyez équitables envers vos enfants. »(Boukhari et Mouslim).
 
7/ Invoquez Allah Exalté soit-Il pour les enfants et non contre eux :
Une mère musulmane ne doit en aucun cas invoquer Allah, Exalté soit-Il, contre ses enfants comme nous a avisé le noble Prophète (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) dans le Hadith rapporté par  Jabir (qu’Allah soit satisfait de lui) et selon lequel  le Prophète a dit : « N'invoquez jamais  Allah contre vous-mêmes, ni contre vos enfants et ni  contre vos biens, de peur de le faire à un moment où Allah exauce les invocations. » (Mouslim)
Le Prophète a dit aussi: « Trois sortes d’invocations sont exaucées sans aucun doute : l’invocation des parents [en faveur ou contre] leur enfant, celle du voyageur et celle de l’opprimé. » (Boukhari)
 
En appliquant ce programme, Ô sœurs musulmanes, vous parviendrez –in cha Allah- aux meilleurs résultats avec vos enfants.
Une maison dont le toit protecteur est le père, dont le cœur est la mère et dans laquelle règne l'amour, la clémence, la conscience et la foi, ne peut former que des musulmans équilibrés et confiants.

Articles en relation