La femme

  1. La femme
  2. Les problèmes sociaux

Solutions islamiques à la dépravation morale

35555 1869

L'Islam propose deux catégories de solutions pour remédier au problème de la dépravation morale : des solutions préventives et des solutions curatives.


A- Les solutions préventives:

Elles consistent à protéger les jeunes contre les causes de la dépravation et de la déviation du droit chemin. Pour cela, la méthode suivante doit être suivie:
- Choisir une bonne femme musulmane pour le fondement du foyer. Notre Prophète () nous apprend :
« On épouse une femme pour l’une des quatre qualités suivantes : la richesse, la noblesse, la beauté et la piété. Alors choisis celle qui est pieuse, périsse ta fortune (si tu agis autrement). » (Hadith rapporté par Boukhari et Mouslim)
« Trois choses apportent le bonheur au fils d'Adam et trois choses lui apportent le malheur. Ce qui apporte le bonheur : la femme pieuse, le logement convenable et la bonne monture. Ce qui apporte le malheur : la femme méchante, le logement inconvenable et la mauvaise monture.» (Hadith rapporté par Ahmad d'après une chaîne authentique)
« Si un homme, dont la pratique de la religion et le comportement sont acceptables, vous fait une demande en mariage, acceptez sa demande, sinon le trouble et la corruption se répandront sur terre.» (Rapporté par Tirmidhi et Ibn Majah)
- Invoquer Allah le jour d'entrée en maison (jour où la jeune mariée regagne son mari). Le mari dit en posant sa main sur le front de la femme:
« Allahoumma inni as-alouka khayrahâ wa khayra ma djabaltahâ alayhi, wa a-outhou bika min charrihâ wa charri ma djabaltahâ alayhi. [Oh! Seigneur! Je Te demande le bien de cette femme et le bien avec lequel Tu l'as créée; et je demande Ta protection contre son mal et le mal avec lequel Tu l'as créée]» (Rapporté par Abû Dâwûd et Ibn Madjah)
- Invoquer Allah avant chaque relation sexuelle avec sa femme en disant: « Bismillah! Allahoumma djannibnach-chaythana wa djannibich-chaythana ma razaqtana. [Au nom d'Allah ! Seigneur, écarte-nous de Satan et écarte Satan de ce que Tu nous pourvois.] » Le Prophète () nous dit que si un enfant est décrété au cours d'une telle relation, Satan n'aura pas de prise sur lui. (Rapporté par BoukharI et Mouslim)
- Invoquer Allah en faveur de l'enfant dès qu'il est conçu, en demandant à Allah de le compter parmi Ses pieux serviteurs. Le Prophète () nous apprend que trois invocations seront exaucées à coup sûr et il a cité parmi elles, l’invocation du père pour ou contre son enfant.
- Suivre les autres prescriptions prophétiques suivantes :
. Faire l'Azâne (appel à la prière) dans l'oreille droite de l'enfant le jour de sa naissance, et l'Iqamah (appel pour commencer la prière) dans son oreille gauche.
. Donner de la datte mâchée au nouveau-né.
. Choisir un bon nom (islamique) pour l'enfant.
. Sacrifier une bête (mouton) pour le nouveau-né de préférence et le raser le 7ème jour ou 14ème jour le 21ème jour ou n'importe quel autre jour de sa vie.
. Eduquer l'enfant selon les bases suivantes:
a) L'éducation spirituelle qui consiste à enseigner à l'enfant : les piliers de l'islam, ceux de la foi, l'amour d'Allah, de Son Messager et de ses Compagnons.
b) l'éducation morale qui consiste à inculquer à l'enfant les bonnes vertus morales (la sincérité, la fidélité, l'amour des parents, la patience...), et à lui faire éviter les vices moraux tels que le mensonge, l'hypocrisie, la trahison, la haine des musulmans...
c) l'éducation corporelle qui consiste à assurer à l'enfant un développement physique harmonieux par des exercices d'éducation physique et hygiénique.


B- Les solutions curatives:

Elles consistent à traiter chaque manifestation de dépravation par des méthodes spécifiques.
Pour illustrer ces deux catégories prenons le cas de l'alcoolisme:
- La solution préventive que l'Islam a instituée pour lutter contre ce fléau, est l'interdiction pure et simple de l'alcool, de sa fabrication, de sa vente et de sa consommation, sans distinction d'âge, de sexe ou de niveau entre les gens. Voici ce que dit le Prophète () :
«Allah a maudit dix personnes qui traitent avec l'alcool. Celui qui le distille, celui pour qui il est distillé, celui qui le boit, celui qui le transporte, celui chez qui il est transporté, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui profite de l'argent obtenu par sa vente, celui qui l'achète pour lui-même et celui qui l'achète pour quelqu'un d'autre».
«L'alcool est la mère de tous les vices et c'est le vice le plus honteux.»
«Tout ce qui peut intoxiquer en grande quantité est interdit en petite quantité.»
Ces trois hadiths sont authentiques et figurent tous les trois entre autres dans Sunnan d’Ibn-Majah.
Ainsi, en respectant cette prescription islamique, le problème de l'alcoolisme ne se posera plus.
- La solution curative que l'Islam a instituée pour l'alcoolisme, est la punition corporelle infligée à tout musulman qui s'y adonne. Cependant, l'Islam n'inflige cette peine au buveur qu'après l'avoir sensibilisé sur l'interdiction de l'alcool.
Comment remédier au problème de l'alcoolisme dans un pays où l'alcool n'est pas interdit ?
Pour ce faire, on suit la méthode suivante :
1ère étape : S'enquérir de la religion du buveur: s'il est musulman, on passe directement à la deuxième étape, sinon on l'invite à l'Islam.
2ème étape : on le sensibilise sur l'interdiction de l'alcool par l'Islam; si cela suffit pour le retenir, Dieu merci; sinon on passe à la 3ème étape.
3ème étape : on lui fait un raisonnement logique et rationnel sur les dangers et maux de l'alcoolisme pour sa santé, son économie et l'économie du pays, pour sa famille, sa société et son avenir. Lui présenter, si besoin est, un reportage sur les méfaits de l'alcoolisme ou lui faire visiter les malades alcooliques à l'hôpital. S'il cesse, Dieu merci, sinon on passe à la 4eme étape.
4ème étape : le mettre en contact avec quelqu'un qui a réussi à abandonner l'alcool afin qu'il profite de son expérience.
5ème étape : lui faire changer de milieu et de compagnie pour le placer dans un internat aménagé à cet effet afin qu'il reçoive une formation religieuse susceptible de le protéger contre les causes de la dépravation.
6ème étape : invoquer Allah en faveur du buveur dès qu'il cesse de boire pour qu'Allah affermisse ses pas dans cette voie et qu'il persévère sans récidiver.


Et Allah sait mieux !

 

 

Articles en relation