La femme

  1. La femme
  2. La vie conjugale et les enfants

Les deux époux et la joie de la fête

Les deux époux et la joie de la fête
4323 1676

Le matin de la fête, lorsque l’on répète les Takbiirs, que les mosquées sont ébranlées par les Tahliils, que l’on verse des larmes à cause du départ de Ramadan, le mois du pardon, de l’affranchissement du Feu, du bien, de l’endurance, de la générosité et de la bénédiction, Allah, Exalté soit-Il, le Très Miséricordieux, le Généreux, nous offre un cadeau, à savoir un jour de fête, animé par la joie et le bonheur qui règnent chez tous les membres de la famille, y compris les deux époux.

 
Pendant la fête, les deux époux font preuve de bienveillance et voient leurs âmes se concilier et leurs cœurs s’unir, et nous voyons le bonheur, l’affection, l’indulgence, l’amour et la gaieté se répandre dans le foyer. C’est alors que se concrétise le véritable esprit de fête.
 
Or, la fête pour certains peut devenir un brandon de discorde, surtout le matin en s’apprêtant à sortir, du fait du manque de temps et du manque de concentration, ce qui met les âmes en colère. Et à la place de la joie de la fête, règnent les querelles, et les deux époux se rendent chez leurs parents avec des mines irritées et des âmes maussades.
 
La joie de la fête se répand dans les coins du foyer heureux :
- Les deux époux doivent reconnaître les bienfaits et la grâce d’Allah, Exalté soit-Il (sens du verset) :
 
« Dis: [Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent » (Coran 10/58) ;
 
- Pendant les jours de fêtes, ils doivent s’appliquer à multiplier les Takbiirs et les louanges, se conformant ainsi à la Sunnah ;
 
- Ils doivent invoquer sincèrement Allah, Exalté soit-Il, en Lui demandant d’accepter leur jeûne, leurs prières nocturnes et leurs bonnes œuvres et de leur permettre de vivre le mois de Ramadan de nombreuses autres années ;
 
- Ils doivent invoquer Allah, Exalté soit-Il, en Lui demandant de les réunir dans Son Paradis et de les combler de Sa miséricorde ;
 
- Ils doivent fermer les yeux sur les futilités et tout ce qui pourrait empoisonner leur vie, car la fête a été prescrite pour apporter aux Musulmans la joie et l’enchantement, et non pas la tristesse et les querelles.
 
Les étapes préalables pour jouir d’une bonne fête :
Chère épouse, voici quelques mesures à prendre, et qui vous permettront de jouir d’une bonne fête :
 
1- Des préparatifs à entreprendre avant la fête :
- Préparez ce dont vous avez besoin pour votre sortie et celles de votre famille, c'est-à-dire vos vêtements, ceux de vos enfants et de votre mari, ainsi que toutes les autres affaires, deux jours avant la fête, et rangez-les à portée de main et dans des endroits appropriés ;
 
- Rangez votre maison avant la fête pour réduire le temps que vous passerez à le faire avant de sortir ;
 
- Tâchez, vous et votre mari, de vous coucher tôt la veille de la fête pour que vous puissiez vous réveiller tôt le lendemain, pleins de vigueur et de bonne humeur ; 
 
- Après la Salate Al-‘Aïd, multipliez les demandes de pardon à Allah, Exalté soit-Il, et n’oubliez pas les évocations du matin, les Takbiirs et les Tahliils, qu’il sera préférable de répéter à haute voix pour qu’ils soient entendus de tous les membres de votre famille et, par conséquent, pour répandre une ambiance de fête dans le foyer ;
 
- Préparez pour votre mari et vos enfants quelques dattes à consommer avant de vous rendre à la mosquée pour accomplir la Salate Al-‘Aïd (Aïd-al-Fitr), en conformité avec la Sunnah, et servez également selon votre goût des pâtisseries, du lait et du thé. 
 
2- Les préparatifs à entreprendre le matin de la fête :
- Réveillez tôt votre mari et vos enfants pour accomplir la Salate Al-‘Aïd, puis rendez-vous tous à la mosquée en répétant les Takbiirs et les louanges. Assistez à la prière et au sermon ;
 
- Ensuite, les deux époux doivent visiter leurs proches pour passer avec eux un moment agréable ;
 
- Chère épouse, préparez pour votre mari des cartes de vœu à l’occasion de la fête, sur lesquelles vous lui exprimerez votre joie et votre reconnaissance pour sa générosité et pour les actes d’obéissance qu’il aura effectués ;
 
- Passez le deuxième jour de fête avec votre mari et vos enfants, et si possible, partez en voyage loin du bruit et des gens. Préparez à cette occasion des surprises, des concours et des grillades ;
 
- Exprimez votre joie et votre bonheur, et que cela se reflète sur vos actions et votre comportement. Fermez les yeux sur ce qui vous gêne. Rappelez-vous toujours et rappelez à votre mari que la fête est un jour où il faut faire preuve de gaieté et améliorer l’ordinaire de notre vie.
 

Articles en relation