La femme

  1. La femme
  2. Groupes et sectes

Al-Bâtiniyya : principes et croyances (II)

Al-Bâtiniyya : principes et croyances (II)
3738 1228

Les principales croyances d'al-Bâtiniyya


Les croyances d'al-Bâtiniyya étaient cachées comme leur nom l'indique. Toutefois, leur doctrine et leurs croyances ont été mises à jour. Bien que les membres de ce groupe fussent très désireux de les cacher, elles ont été révélées à de nombreuses personnes qui avaient embrassé leurs croyances puis s’en sont détournés. Cependant, les membres de ce groupe nient de telles croyances. Ils montrent aux adeptes d'autres religions ce que ces derniers aiment voir et cautionnent. Ainsi, ils satisfont les chrétiens en montrant qu'ils croient en la Trinité et les assurent de la croyance en la divinité de 'Issa, Jésus, . S’ils doivent dialoguer avec les juifs, ils montrent leur haine pour les musulmans et les chrétiens. S’ils s’adressent à un ascète, ils montrent un penchant certain pour l'ascétisme et de l'aversion pour les mondanités et ceux qui s’y abandonnent. En fait, ils sont comme un caméléon, ils s’attribuent les croyances de chaque groupe dans lequel ils vivent jusqu’à se qu’ils gagnent sa confiance. Lorsque ce but est atteint, ils commencent à répandre leurs allégations malveillantes parmi les membres du groupe parasité et les invitent à adopter leurs croyances et après avoir pris toutes les mesures afin de s'assurer qu'ils ne renonceront jamais à leur croyance, ils leur communiquent leur doctrine.

 

1. Parmi les principes des Bâtiniyya, il y a la croyance en deux divinités, toutes deux sans commencement dans le temps, mais dont l'une est la raison de l'existence de l'autre. La cause (le dieu qui a assumé la création) est le premier dieu et l'effet (le dieu créé) est le dernier. Le premier est le créateur, avec l'aide du dernier, non pas de façon indépendante. Le premier (al- sâbiq, l'ancien ou celui qui précède) n'est pas décrit en termes d'existence ou de non-existence, parce que ni existant ni inexistant, il n'est ni connu ni inconnu, ni descriptible ni indescriptible. De plus, du premier émane le dernier qui est le premier créateur de qui émane l'âme universelle.
Une telle croyance existe chez certains groupes de mécréants tels que ceux qui ont une croyance dualiste ou les Mages, qui eux croient en deux dieux : le dieu de la lumière et le dieu des ténèbres. Ils (les membres du groupe d'al-Bâtiniyya) ont seulement changé leurs noms.

 

2. Ils croient que le Prophète () est une personne ordinaire à qui un pouvoir sacré a été envoyé par le premier (dieu) grâce à l'aide du dernier (dieu).

 

3. Ils croient que le Coran est juste une expression du Prophète () au sujet de la connaissance qui descendit à lui et que ce que l’on nomme « la parole d'Allah » n'est qu'une figure de rhétorique.

 

4. Ils croient également que chaque époque connaît un imam infaillible qui assure la propagation du dogme correct, interprète les phénomènes et clarifie les parties ambigües du Noble Coran, des hadiths prophétiques et des questions liées à la raison. L'imam est, selon leur croyance, l’égal du Prophète () du point de vue de son infaillibilité et de sa connaissance des faits dans chaque domaine, la seule différence est qu’il ne reçoit aucune révélation. Il obtient de telles connaissances directement du Prophète (), car il est son successeur et a le même statut que lui.

 

5. En outre, ils croient que les règles islamiques, la Charia, disposent d'un délai spécifique, quand celui-ci se termine, Allah le Tout-Puissant envoie un autre prophète pour abroger la Charia du prophète précédente. Chaque Charia a une durée de sept siècles. Ils affirment donc que la Charia du Prophète () a été abrogée par la venue du septième Imam.

 

6. Les gens d'al-Bâtiniyya nient que le Jour de la Résurrection viendra et que les différents systèmes de la vie terrestre, comme l'alternance du jour et de nuit, la reproduction des êtres humains à partir du sperme, la reproduction des plantes, et la reproduction des animaux ne peuvent être détruits. Ils croient également que les cieux et la terre ne peuvent être détruits. Ils disent au sujet du Jour de la Résurrection qu'il symbolise l'apparition de l'Imam et le début d'une nouvelle phase de la vie par l'apparition de la nouvelle Charia de l'Imam.

 

7. Ils nient l'existence du paradis et de l’enfer. Ils affirment également le sens de « retour » est que tout va revenir à son état d'origine, et que l'homme est composé de deux entités : spirituelle et matérielle. L'entité matérielle sera dissoute et retournera à son état d'origine. Quant au retour de l'âme, si elle est juste - selon eux - elle s’unira, après avoir quitté le corps, avec le monde spirituel dont elle est issue et dont elle s'est séparée, atteignant le bonheur et la félicité. Quant à la mauvaise âme, elle restera éternellement dans le monde matériel, se réincarnant de corps en corps, ne connaissant que souffrances, douleurs et maladies pour toujours. Chaque fois qu'elle quitte un corps, elle rejoint un autre corps. Ceci est la partie essentielle de la croyance de l'hindouisme brahmanique.

 

8. Ils croient également en la permissivité absolue et au droit à s’affranchir de toutes les obligations de la religion. Ils croient que ces obligations sont comme des chaînes et des charges dont ils sont libérés suite à la venue de l'Imam infaillible.

 

9. Certains d'entre eux croient en la divinité de 'Alî ibn Abî Tâlib, qu'Allah soit satisfait de lui. Ils prétendent qu'il est apparu sous une forme humaine pour mettre sa création à l'aise.

 

10. Djîbril est considéré comme une simple intelligence qui a été versée sur le Prophète () et qu’il n'était pas en soit une créature.

 

Articles en relation

Les plus visités

Groupes et sectes

La secte nusayrî

Les secrets de la secte nusayrî : Il est nécessaire que le musulman qui ne connaît rien sur la charlatanerie de la Bâtiniyya s’étonne qu’une secte ou un courant...Plus