La femme

  1. La femme
  2. Les problèmes sociaux

Procrastination: un feu ardent au sein de notre âme (II)

Procrastination: un feu ardent au sein de notre âme (II)
4668 1264

Dans la première partie de cet article nous avons vu les résultats de l’étude menée par Piers Stell sur la procrastination. En nous basant sur ces résultats, nous avons dit qu’en appliquant les points suivants, nous combattrons efficacement la procrastination :

- choisir de s’éloigner des distractions et rester ferme dans cette décision

- comprendre l’importance de faire les choses dans le temps voulu afin d’éviter tout stress, cacophonie interne, sentiment d’urgence, etc.

- comprendre que de faire les choses à temps est un bienfait pour nous,

- avoir confiance en nous, en notre capacité à atteindre nos buts et prendre l’habitude de finir ce que nous faisons.

En suivant ces conseils nous sommes plus à même d’apprécier les moments présents, de nourrir nos motivations et d’atteindre nos buts. Ceci est une excellente base pour lutter contre les habitudes liées à la procrastination. Il existe bien sûr d’autres moyens pour lutter efficacement contre ce fléau, en voici quelques-uns :
Approche pratique et concentration

Albert Einstein fut l’un des savants et des intellectuels les plus influents de notre époque. Après sa mort, les détails de la méthode qu’il utilisait pour augmenter son niveau de concentration et son attention furent trouvés dans ses affaires personnelles. Cette méthode consiste en un exercice qui entraîne l’esprit à rester concentré et attentif sur le travail à effectuer. Beaucoup de gens ressentent, lorsqu’ils essayent de se concentrer, parfois simplement pour lire, le fait que leur esprit se met à errer, ce qui les empêche d’accomplir leur objectif. Essayons maintenant l’exercice suivant qu’Einstein mit au point et utilisa pour augmenter son attention et sa concentration :
1. Nous avons besoin d’une montre ou d’une horloge, d’un stylo et d’une feuille de papier.
2. Ecrivons en haut de la feuille « Rien ne pourra me distraire ».
3. Choisissons quelque chose à lire et débutons la lecture. Lisons durant trois minutes.
4. Lorsque nous sentons que notre concentration diminue et que nous sommes distraits, arrêtons notre lecture, posons notre doigt là où nous nous sommes arrêtés et faisons un petit trait en dessous de la phrase « Rien ne pourra me distraire ».
5. Répétons en nous-mêmes cette phrase « Rien ne pourra me distraire » et reprenons la lecture la où nous l’avons interrompue.
6. Répétons cette phrase cinq à six fois chaque fois que nous sommes distraits.
7. A la fin des trois minutes, arrêtons de lire et comptons le nombre de traits que nous avons tracés sur la feuille. Ils représentent le nombre de fois où nous avons été distraits.
Répétons cet exercice autant de fois que nous le voulons. Nous pouvons le pratiquer sur plusieurs jours ou plusieurs fois chaque jour. Le conseil est de pratiquer cet exercice chaque fois que nous nous sentons faiblir. A fur et à mesure que nous le pratiquerons, nous serons de moins en moins distraits et aurons de moins en moins de traits tracés. Ayons pour but de n’avoir aucun trait à la fin des trois minutes. Une fois ce but atteint, augmentons la durée de lecture, passons à cinq minutes puis sept, etc.
 

Apprendre à aimer, être organisé et ordonné

Etre organisé et ordonné n’est seulement possible que lorsque nous prenons l’habitude de faire les choses lorsqu’elles doivent être faites et non pas en les repoussant à une date ultérieure. Les études qui ont été menées sur le sujet montrent que les individus les mieux organisés ont le sentiment de maîtriser leur vie, ils sont proactifs et ils savent articuler leur buts. Lorsque nous essayons de nous débarrasser d’une habitude liée à la procrastination, cela nous aide non seulement à nous assurer que nos buts sont réalisables mais aussi à envisager le processus de travail y menant comme une série d’étapes à atteindre, comme si notre but était de nettoyer toute une série de placard, nous les nettoyons un par un.
L’idée de faire une chose même petite mais de manière régulière et progressive est un concept très islamique. Le Prophète () a dit : « Les œuvres les plus aimées auprès d'Allah sont celles que l'on accomplit de façon régulière, aussi minimes soient-elles. »
Décomposer nos buts en plus petits buts, plus facile à atteindre, nous aide à avancer, à nous assurer une consistance dans notre effort et ne pas perdre notre motivation. Reprenons l’exemple du nettoyage de notre série de placard, pour le faire nous pouvons décider d’en nettoyer un par semaine et pour chaque placard nous pouvons décomposer son nettoyage en plusieurs étapes en suivant un plan comme celui-ci :
1. Enlever tout ce qu’il contient et faire trois piles, une pour les objets que nous voulons garder, une pour ceux que nous voulons vendre et une pour ceux que nous voulons jeter ou donner.
2. Prenons la pile des objets dont nous voulons nous débarrasser. Mettons-les dans un sac poubelle pour ceux que nous pensons être inutilisables et jetons-les immédiatement, pour ceux que nous voulons donner ou vendre mettons-les dans un sac que nous mettons de suite dans le coffre de notre voiture, prêts à partir.
3. Passons à la pile d’objets à garder et organisons-les selon leur utilisation, dans des boites étiquetées ou enveloppes, selon la méthode qui nous convient le mieux.
Chaque pas, pris à part, n’est ainsi pas une charge trop lourde et chacune des trois étapes peut être faite en un jour ou deux jours, selon notre envie. En décomposant nos buts en plus petits buts, en séries de buts, nous sommes moins enclins à nous sentir surchargés. Nous pouvons aussi pratiquer l’exercice de concentration que nous avons vu plus haut et remplacer la lecture par le nettoyage. Considérons que notre challenge n’est pas de lire trois minutes sans être distrait mais de nettoyer un placard sans l’être.

« Vous n'avez pas besoin de voir tout l'escalier, montez la première marche. » Martin Luther King, Jr.

Créer un schéma concentration/organisation/habitude de succès

Créons une routine nous permettant d’envisager n’importe quel objectif et utilisons cette routine pour pouvoir nous concentrer, être organisés et réaliser notre objectif. Une routine est comme une cérémonie du thé (voir la première partie de l’article).

Vous rappelez-vous de la cérémonie du thé ? Cet « événement quotidien et assez banal de la vie, boire du thé, que nous pouvons envisager avec une autre approche : comme un rituel qui nous pousse à prendre conscience des moindres détails, comment tenir la tasse, apprendre à observer la cérémonie, sentir les différentes odeurs, écouter les bruits, comment nettoyer les ustensiles utilisés, etc. Il faut accomplir toutes ces choses si simples avec un état de conscience et d’excellence. L’attention qui doit être portée à tous ces détails et le fait d’apprécier la beauté qui se trouve dans les scènes les plus ordinaires et récurrentes de notre vie aident celui qui participe à cette cérémonie à apprécier les moments les plus simples de sa vie. Et ceci nous apporte une harmonie et paix intérieur (être pleinement conscient du moment présent) et la capacité à apprécier la simplicité. »

Ceci est l’état d’esprit nécessaire pour pouvoir se créer son schéma concentration/organisation/habitude de succès.

Nous pouvons, par exemple, décider que chaque samedi matin sera consacré au paiement de nos factures, car cette tâche nous pose problème et est devenue une véritable corvée. Trop souvent nous retardons l’échéance et payons des majorations. Nous décidons donc d’opter pour un schéma concentration/organisation/habitude de succès de la manière suivante :

1. Vendredi avant de nous coucher, nous rassemblons toutes nos factures sur notre bureau. Rappelons ici les quatre bénéfices que nous apporte le fait de faire chaque chose en son temps afin de fortifier notre esprit avant de dormir :
o choisir d’être ferme face aux distractions quand nous avons quelque chose à faire
o comprendre l’importance de faire ce que nous avons à faire au moment où il faut le faire, pour ainsi s’éviter une perte de temps et d’énergie, s’éviter une cacophonie interne due au conflit résultant de la procrastination
o percevoir ce que nous avons à faire et le faire en temps voulu avec la conscience que ceci est très précieux pour nous,
o avoir la conviction que nous pouvons prendre des décisions, agir en conséquence et avoir confiance en notre capacité, alors nous ne sommes plus enclins à la procrastination.
2. Samedi préparons-nous une bonne tasse de thé vert, le thé vert contient de la théine et un acide aminé qui aide à se relaxer.
3. Tout en buvant notre thé vert, concentrons-nous sur nos factures et voyons ceci comme l’exercice d’Albert Einstein, notre objectif sera ici de finir notre comptabilité en moins d’une heure et de ne pas nous laisser distraire.
4. Avant de commencer asseyons-nous et répétons plusieurs fois les quatre bénéfices cités plus haut.
5. Débuter la comptabilité sans faire de pause jusqu’à ce qu’elle soit finie.
6. Apprécier notre succès.
 

Nous pouvons célébrer notre succès en admirant le nombre de pas que nous avons franchis dans la voie menant à la maîtrise de soi.
Nous n’avons pas uniquement renforcé notre mental et notre capacité à agir en ayant compris l’importance de faire chaque chose en son temps, nous avons fortifié notre capacité de concentration et d’attention, nous avons amélioré notre sens de l’organisation et sommes devenus maîtres de nos vies, nous avons assumé notre responsabilité de libre arbitre et nous avons créé une routine de concentration/organisation/habitude de succès.
Tout comme ceux qui participent à la cérémonie du thé, nous avons porté notre attention à tous les détails de la démarche consistant à faire notre comptabilité et régler nos factures et avons apprécié de le faire. Nous avons trouvé de la satisfaction en accomplissant un geste de notre quotidien.
Nous avons appris à apprécier les gestes nécessaires et banaux de notre vie quotidienne, y avons vu de la beauté et avons avancé vers notre quête de la maîtrise de soi. C'est ici que nous trouverons la beauté ! Nous sommes envahis par un sentiment de paix et d'harmonie en étant conscients (étant entièrement présent et profondément conscient de ce que nous faisons et des raisons de nos actes) et pleins d’énergie. Nous apprécions les choses simples de la vie.
Mieux que tout, nous avons éteint le feu ardent de la procrastination qui consumait nos âmes, nous sommes à présent envahis par un vent de fraîcheur, de calme et sérénité !

Articles en relation