La femme

  1. La femme
  2. Les problèmes sociaux

Le troisième parent !

Le troisième parent !
4282 1175

Un hôte qui s’impose !

Il n’a ni frappé à la porte, ni demandé la permission d’entrer, mais nous l’avons invité avec insistance à entrer chez nous, pour qu’il ait la vedette dans nos salons et nos salles de séjour, et pour devenir un membre de la famille.

Nous avions de bonnes intentions lorsque nous l’avons invité. Nous voulions qu’il nous fournisse des informations utiles pendant nos loisirs, des nouvelles et des reportages audiovisuels provenant des quatre coins du monde, en plus de la distraction pendant les moments d’ennui et de lassitude. Or, il a dépassé toutes les bornes et a captivé nos enfants qui restent assis devant lui toute la journée à avaler tout ce qu’il leur présente.

Suite à l’inadvertance des pères et des mères, il est devenu un partenaire dans le processus d’éducation !

Malheureusement, certains d’entre nous se sont soumis à cet état de fait, comme s’ils ne pouvaient rien faire pour faire face à ce partenaire, au point d’entendre certains parents, lorsque leurs enfants se comportent d’une manière inconvenante, dire en guise d’excuse : « C’est la génération de la télévision ! ».

Cher éducateur,

La télévision compte parmi les institutions culturelles de poids et est considérée comme le plus important moyen de communication de masse. Elle exerce une grande influence sur l’être humain, aussi bien les adultes que les enfants, étant donné que sa technologie qui conjugue son et image rend son message médiatique plus simple, plus facilement assimilable et compréhensible par toutes les catégories de la société. Les enfants ont un engouement particulier pour la télévision, vu son caractère attractif et sa capacité remarquable à occuper les loisirs, en plus de la facilité de son usage.

Le foyer du danger :

Bien que de nos jours, nos enfants soient entourés par de nombreuses sources de tentations, auxquelles ils sont confrontés dans la rue, au club, dans les marchés, et ailleurs, le danger que représente la télévision a une nature toute particulière : elle est intervenue au niveau du pouvoir qu’exercent les deux parents sur leur foyer, prenant part, avec le père, à l’éducation des enfants et rivalisant avec lui pour gagner leur loyauté et leur soumission aux comportements et aux croyances qu’elle véhicule et qu’elle souhaite inculquer à ses enfants.

Dans la majorité des cas, l’attachement des enfants à cet appareil extrêmement attrayant et influent entrave la réalisation parfaite des objectifs pédagogiques des deux parents.

La « télémanie » chez les enfants :

Certains enfants peuvent être atteints de « télémanie », c'est-à-dire que le fait de regarder la télévision devient la meilleure activité qu’ils puissent accomplir et celle qui absorbe entièrement leur temps libre, en leur faisant perdre tout intérêt pour le jeu, pour la rencontre de ses amis ou la pratique de hobbies quelconques. Naturellement, les heures que ces enfants passent devant l’écran de télévision sont nettement plus longues que pour les enfants ordinaires.

Si nous désirons déceler les raisons de cette attitude, nous découvrirons maints facteurs :

- Le laxisme pédagogique des deux parents ou de l’un d’eux, puisqu’ils trouvent dans la télévision de quoi leur épargner les cris des enfants. Par conséquent, ils lui font confiance sans imposer ni surveillance, ni orientation et sans trier les matières télévisées que regardent leurs enfants.

- Les recherches ont prouvé que la majorité des enfants qui sont des maniaques de la télévision souffrent d’un manque d’intelligence et de sérénité, ou trouvent difficile de nouer des rapports avec leurs camarades. Par conséquent, ils cherchent dans la télévision tranquillité et compagnie.

Cher éducateur,

Les recherches, les études pédagogiques et les statistiques ont montré que la télévision exerce en général des effets néfastes sur les enfants, à moins que le fait de la regarder ne soit soumis à une surveillance et une orientation familiale. Les dangers et les effets nuisibles de la télévision s’amplifient lorsque les heures que l’enfant passe devant l’écran se prolongent et que son comportement prend l’aspect d’une manie.

Ces effets nuisibles ont leur impact sur plusieurs aspects de la formation de la personnalité de l’enfant :

- L’enfant devient violent :

Les recherches et les études effectuées à ce propos ont prouvé l’existence d’un lien étroit entre la violence et la télévision. L’une d’elles a été effectuée sur des élèves du primaire : on leur a fait regarder un film qui contient des scènes violentes, puis on leur a demandé de séparer deux enfants qui se bagarrent. Le temps qu’ils ont mis pour séparer ces deux enfants était plus long que le temps mis par leurs camarades qui n’ont pas vu le film. Ceci prouve que ceux qui voient des scènes de violence à la télévision supportent plus longtemps que les autres de les voir dans la vie réelle.

Par ailleurs, lorsque les enfants regardent fréquemment des scènes de violence dans les différentes émissions, cela leur fait croire que la violence constitue un moyen rapide et facile pour régler les problèmes. Ils deviennent aussi plus indulgents à l’égard de la violence dans leur vie, et moins sensibles vis-à-vis des peines d’autrui.

- La confusion dans l’esprit de l’enfant à propos des valeurs de la religion et du credo :

La majorité de ceux qui produisent des dessins animés, qui attirent les enfants dans une large mesure, ont des credo déréglés. Par conséquent, les sujets qu’ils présentent contiennent d’une manière évidente des valeurs mécréantes, telles que l’existence de plusieurs dieux de l’univers, comme la croix, le soleil, l’homme à l’ombre verte, etc. Sans mentionner les nombreuses valeurs et constantes que détruit la télévision et les idées subversives qu’elle répand.

- Les problèmes sanitaires :

La majorité des enfants qui prennent leurs repas en regardant la télévision risquent d’être atteints d’obésité. Une étude de terrain a prouvé que la consommation d’un seul repas devant la télévision conduit à une augmentation de 27 à 38 minutes de la durée pendant laquelle les téléspectateurs regardent la télévision.

Par ailleurs, le prolongement de cette durée, surtout si la télévision se trouve dans une pièce sombre et si la distance qui se trouve entre l’appareil et l’enfant est courte, fatigue les yeux de ce dernier et affaiblit sa vue.

- Priver l’enfant de jeu :

Du fait des effets néfastes qu’elle exerce sur la structure psychologique et comportementale de l’enfant, la télévision prive ce dernier des jeux, puisque les heures pendant lesquelles il reste devant cet appareil empiètent sur les heures consacrées aux jeux, qui doivent être sa première préoccupation, étant donné qu’ils constituent le moyen le plus important pour lui transmettre un grand nombre de connaissances, et lui permettre de développer les comportements indispensables pour son succès en tant qu’élément de la société.

L’enfant peut avoir tendance à l’isolement, à la paresse et à la nonchalance, ce qui réduit chez lui les opportunités de créativité et l’empêche de pratiquer des hobbies.

Alors, que faire ? Chasserons-nous la télévision de nos maisons ?

Au cours des dernières années, Allah, exalté soit-Il, a favorisé pour les musulmans l’apparition de nombreuses chaînes satellitaires utiles, en plus de chaînes à but pédagogique et islamique consacrées aux enfants et qui se servent de moyens attrayants dans le traitement des sujets télévisés. Par conséquent, le choix le plus adéquat n’est plus de chasser une fois pour toutes la télévision de la maison, mais de posséder cet appareil, tout en contrôlant rigoureusement les chaînes qui sont regardées et le nombre d’heures pendant lesquelles nos enfants suivent ces émissions, de sorte à en faire un facteur de construction, et non pas de destruction comme naguère. Parmi les normes à suivre pour mettre ce contrôle en vigueur :

- Il faut imposer des restrictions temporelles rigoureuses aux heures pendant lesquelles l’enfant sera autorisé à regarder la télévision, soit deux heures par jour. Cette décision peut indigner les enfants au début, mais avec la patience et la fermeté dans sa mise en vigueur, l’enfant prendra l’habitude de regarder la télévision pendant des durées déterminées.

- Il faut chercher et préparer des alternatives attrayantes et agréables pour l’enfant : il pourra pratiquer la peinture, élaborer des recherches, assister à des séances d’apprentissage du Coran, s’inscrire à un club sportif ou à une bibliothèque publique, ou prendre part aux activités estivales de l’école.

- Il faut effectuer graduellement et avec douceur les changements requis, tout en encourageant les enfants et en les récompensant à chaque fois qu’ils optent pour une alternative et l’adoptent avec succès.

- Il incombe aux parents de montrer l’exemple en se libérant de l’asservissement à cet appareil. La télévision ne doit pas être le seul moyen de distraction et de loisirs familiaux car lorsque les parents regardent les émissions télévisées en respectant des normes déterminées, ils transmettent ainsi à leurs enfants le message suivant : « C’est nous qui contrôlons cet appareil, et non pas le contraire. Nous le faisons fonctionner si nous désirons regarder une émission utile qui mérite d’être vue, et lorsqu’elle est finie, nous l’éteignons aussitôt pour passer à d’autres occupations utiles ».

- Ne laissez pas, cher éducateur, vos enfants aller au lit juste après avoir regardé la télévision, pour que les scènes qu’ils ont vues ne s’impriment pas dans leur inconscient ni ne nuisent à leur âme. Il doit y avoir un laps de temps pendant lequel vous parlez des événements qui se sont produits la veille ou vous leur racontez une histoire.

- Mettez la télévision dans une pièce inconfortable, pour que celui qui la regarde ne le fasse pas pendant de longues heures.

- Ne la mettez pas dans une pièce fermée ni dans la chambre à coucher de vos enfants, car cela est susceptible de relâcher toute surveillance, de leur assurer un isolement prolongé dans leur chambre et d’affaiblir les liens familiaux entre eux et leurs parents.

- Ne la mettez pas non plus dans la salle à manger et ne l’allumez pas pendant que vos enfants prennent leur repas, car les temps des repas figurent parmi les meilleurs moments au cours desquels les parents peuvent échanger avec leurs enfants des conversations aimables et s’enquérir des activités qui se sont déroulées pendant leur journée. Cela est aussi susceptible de sauvegarder l’intimité familiale dont les enfants ont beaucoup plus besoin que de regarder la télévision.

- Vous pouvez, cher éducateur, préparer un programme hebdomadaire de divertissement et le discuter devant les enfants, de sorte qu’il soit acceptable pour eux et qu’il réponde à leurs désirs. Lorsque les enfants trouveront les jeux, la gaieté et le divertissement qui les réjouissent, ils se libèreront de l’asservissement aux feuilletons et aux émissions télévisées qui contrôlent leurs sentiments et leurs esprits.

- Vous pouvez également laisser la télévision éteinte un jour entier par semaine, et vous constaterez à quel point cette mesure sera utile pour libérer vos enfants des chaînes de ces appareils.

In fine,
La meilleure façon de se comporter avec la télévision consiste à imposer un contrôle rigoureux et à fixer les heures pendant lesquelles les enfants la regardent, sans interdire son usage, ni s’abstenir de l’acquérir.

Il est vrai que cela exige un grand effort et une surveillance parentale rigoureuse qui s’inscrivent dans le cadre du prix que nous payons avec amour et bonheur en vue de mener à bien le processus pédagogique et d’assurer un meilleur avenir à nos enfants.

Articles en relation