La femme

  1. La femme
  2. Funérailles

L’enterrement

L’enterrement
  • Date de publication:22/09/2013
  • Catégories:Funérailles
  • Fréquence:
17831 2862

L'enterrement est l'une des quatre obligations envers le mort, les trois autres étant : le laver, lui mettre son linceul et prier sur lui.

Il est obligatoire d’enterrer les morts même s'ils ne sont pas musulmans, car le Prophète () a dit à 'Ali ibn Abî Tâlib lorsque Abû Tâlib est décédé : « Va l’enterrer. » (rapporté par al-Nisâ`î).

La sunna concernant l’enterrement est d’enterrer le corps dans un cimetière, car c’est ce que faisait le Prophète () comme cela a été rapporté dans bon nombre de hadiths authentiques. Il n’a été rapporté par aucun des Salafs qu’ils aient été enterrés ailleurs que dans un cimetière sauf les hadiths disant que le Prophète () a été enterré dans sa chambre et ceci est propre et spécifique au Prophète ().
Aicha () a dit : " Lorsque le Prophète () est décédé, ils ont divergé sur son enterrement. Abû bakr a dit : " J’ai entendu du Prophète () une chose que je n’ai pas oubliée, il a dit : " Allah ne prend l’âme d’un prophète qu'à l’endroit où il aimerait qu’il soit enterré. " Ils l’ont alors enterré à l’endroit où se trouvait son lit." (Rapporté par al-Tirmidhî).
Font exception à cette règle ceux qui sont morts au combat, car ils doivent être enterrés à l’endroit où ils sont morts et ne doivent pas être transférés vers un cimetière. La preuve est le hadith de Djâbir ibn 'Abdullah qui dit : " Le jour de Ouhoud, les gens ont voulu transporter les morts pour les enterrer dans le cimetière d' al-Baqi' (situé à proximité de la mosquée de Médine). Un homme est venu de la part du Prophète () leur dire : " Le Prophète vous ordonne d’enterrer les morts à l’endroit où ils ont trouvé la mort." » (Rapporté par al-Tirmidhî et al-Nisâ`î).

Il est déconseillé d’enterrer les morts dans les deux situations suivantes sauf en cas de force majeure :
Première situation : Lors des trois moments où il interdit d'accomplir une prière surérogatoire. La preuve est le hadith authentique suivant : 'Uqba ibn Amir (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : "Le Prophète () nous a interdits de prier ou d'enterrer nos morts pendant trois horaires : Lorsque le soleil apparaît jusqu'à ce qu'il s'élève complètement, au moment où le soleil parvient au zénith jusqu'à ce qu'il décline et au moment où le soleil devient jaunâtre jusqu'à ce qu'il se couche." (Mouslim).

Seconde situation : la nuit.
La preuve est le hadith de Djâbir ibn 'Abdullah (qu'Allah soit satisfait de lui) qui dit : " Il a été rapporté au Prophète que l’un de ses Compagnons est mort et qu’il a été mis dans un linceul qui n’était pas assez long pour couvrir l’ensemble de son corps et qu'il a été enterré de nuit et le Prophète () a fortement condamné qu’un homme soit enterré de nuit sauf si on ne peut pas faire autrement. " (Mouslim, Abou Dawoud et al-Nisâ`î).

Beaucoup de oulémas, parmi eux Cheikh al-Albânî, considèrent qu’il est interdit d'enterrer de nuit, car le Prophète () a fortement condamné qu’un homme soit enterré de nuit jusqu'à ce qu’on prie sur lui. Or lorsqu’on prie sur un mort de nuit, les gens sont peu nombreux à assister à la prière. Il est donc autorisé de retarder la prière et l'enterrement jusqu’à la levée du jour, mais si un cas de force majeure nous pousse à le faire de nuit, alors il est autorisé d’enterrer de nuit et de prier de nuit.

Si on est amené à enterrer de nuit, il est permis d’utiliser des lampes et de descendre avec dans la tombe pour faciliter l’enterrement. La preuve est le hadith d’Abdullah ibn 'Abbâs qui dit : " Le Prophète () a mis un homme dans sa tombe de nuit et a descendu dans cette dernière une bougie à main. " (hadith jugé bon rapporté par al-Tirmidhî).

La tombe doit être profonde, large et droite :
Il est obligatoire de creuser la tombe de l'approfondir, de l’élargir et de l'ajuster :
Selon Hichâm ibn 'Amir : " Le jour de Ouhoud beaucoup de musulmans ont été atteints et beaucoup de gens ont été blessés et nous avons dit : « Ô Envoyé d’Allah, creuser les tombes est difficile pour nous, nous qui sommes blessés, que nous ordonnes-tu ? » Le Prophète () a dit : « Creusez et élargissez, et creusez avec profondeur, ajustez et enterrez deux à trois personnes dans chaque tombe. Placez en premier lieu celui d’entre eux qui connait le plus de Coran. " Hichâm a dit : " Mon père fut placé le premier dans la tombe, car il était celui des trois qui connaissait le plus le Coran.» (al-Tirmidhî et Abou Daoud).
Il y a deux manières de creuser une tombe, la première est connue par le nom d'al-Lahd et la seconde par al-Chaq.
Al-Lahd consiste à faire dans la tombe une excavation latérale du côté de la Qibla assez large pour que le mort puisse y être placé.
Al-Chaq, quant à lui, consiste à creuser une fosse assez large pour contenir le mort au milieu de la tombe
Les deux façons sont autorisées, car elles ont été mises en pratique au temps du Prophète (). Cependant, la première manière est la meilleure, car Anas ibn Mâlik a dit : " Lorsque le Prophète () est décédé, il y avait à Médine deux hommes qui creusaient les tombes, le premier faisait al-Lahd et le second al-Chaq, les Compagnons ont dit : " Nous allons consulter notre Seigneur et nous allons envoyer au même moment une personne pour chacun de ces deux hommes, et le premier qui arrivera, nous le laisserons faire ce qu’il a l’habitude de faire. " On a alors envoyé deux personnes pour les prévenir et c’est celui qui avait l’habitude de faire al-Lahd qui est venu le premier. "

Les savants ont dit qu'il y a dans cela une preuve que al-Lahd est meilleur que al-Chaq, car c'est l'homme qui le faisait qui est arrivé en premier par la permission d'Allah Qui a choisi pour Son Messager la meilleure des deux options.

Ce sont les hommes qui doivent procéder à la descente du corps dans la tombe, même s'il s'agit du corps d'une femme, car c’est ce qui était connu au temps du Prophète (). Ceux qui ont le plus le droit de descendre le mort dans sa tombe sont les proches hommes de sa famille car Allah, exalté soit-Il, dit : " Les liens du sang ont la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et les émigrés [de La Mecque] selon le livre d’Allah. » (Coran 33/ 6).

Parmi les autres preuves que les proches du défunt ont plus le droit de le descendre dans sa tombe est le hadith de 'Alî qui dit : " J’ai lavé le Prophète […]. Quatre l'ont posé dans sa tombe 'Abbâs, al-Fadl, Sâlih et moi. On a fait al-Lahd et on a fermé sa tombe avec des briques de terre cuite posées verticalement. " (Rapporté par al-Hakîm et al-Bayhaqî).
Comme nous l'avons mentionné auparavant ce sont les hommes qui qui doivent procéder à la descente du corps d'une femme dans sa tombe mais à une seule condition, c’est qu’ils n’aient pas eu de rapport sexuel avant l'enterrement. La preuve est le hadith de Anas qui dit : " Nous avons assisté à la mort d’une des filles du Prophète () et il était assis sur le bord de sa tombe. J’ai vu alors les yeux du Prophète qui versaient des larmes et il dit : " Y a-t-il un homme parmi vous qui n’a pas eu de rapport conjugal cette nuit ? " Et Abû Talha répondit : " Moi ô envoyé d’Allah. " Le Prophète () a dit : " Descend." Il est alors descendu dans sa tombe pour l’enterrer. " (hadith authentique rapporté par Boukhari).

Comment enterrer un mort ?
La Sunna est de rentrer le mort du côté de la tombe où seront posés ses pieds.
La preuve est le hadith d'Abû Ishâq qui dit : " Al-Hârith a demandé que prie sur lui 'Abdullah ibn Yazid. Celui-ci a prié sur lui, puis l'a fait rentrer dans sa tombe par l’endroit où les pieds seront posés, et il a dit : " Ceci fait partie de la Sunna. " " (rapporté par Abou Daoud).
Le mort doit être posé dans sa tombe sur son côté droit, son visage dirigé vers la qibla, sa tête à droite de la qibla et ses pieds à gauche de la qibla. Car c'est ainsi que faisaient les musulmans depuis l’époque du Prophète () et ils continuent à la faire à nos jours.
Celui qui dépose le mort dans sa tombe, doit dire : " Bismillah wa 'ala sunnati rasulillah " (Au nom d’Allah et selon la Sunna du Messager d'Allah). Selon 'Ali ibn 'Umar : " Lorsque le Prophète () déposait un mort dans sa tombe, il disait : " Bismillah wa 'ala sunnati rasulillah. " " (Rapporté par Abou Dawoud et al-Tirmidhî).

Selon al-Bayâdî : " Le Prophète () a dit : "Lorsque le mort est posé dans sa tombe, que ceux qui le posent disent, au moment où ils le mettent : " Bismillah wa billah wa 'ala sunnati rasulillah. " (Rapporté par al-Hakîm).

Lorsque le mort est enterré, il est recommandé de prendre du sable avec ses deux mains et de le jeter à trois reprises au niveau de sa tête.
La preuve est le hadith d’Abû Hurayra qui dit : « Le Prophète () a prié sur un mort, s'est approché de sa tombe et a jeté trois fois du sable au niveau de sa tête. » (Rapporté par Ibn Mâdjah).

Articles en relation

Les plus visités

Funérailles

L’enterrement

L'enterrement est l'une des quatre obligations envers le mort, les trois autres étant : le laver, lui mettre son linceul et prier sur lui. Il est obligatoire d’enterrer les morts même...Plus