La femme

  1. La femme
  2. Les problèmes sociaux

Le manque d’estime de soi, une maladie (qui sévit) parmi les jeunes

Le manque d’estime de soi, une maladie (qui sévit) parmi les jeunes
2416 817

C'est une maladie silencieuse, mais les personnes qui en sont atteintes sont nombreuses. C’est l'une des causes principales de dépression chez les jeunes. Il peut s’agir de l'un de nos amis les plus proches, de collègues, ou de quelqu'un de notre foyer familial, que ce soit un frère ou une sœur ou nos propres enfants.
Il est difficile de détecter cette maladie dans certains cas, et dans d’autres, c’est plus facile. Il est possible que nous ayons une influence sur elle, sans que nous nous en rendions compte, non pas que ce soit notre faute, mais cette maladie est rarement portée à notre attention, et rarement admise par ceux qui en souffrent.
Ceux qui n'ont pas souffert de cette maladie ont du mal à la comprendre ou à se mettre à la place de ceux qui en souffrent. Elle est causée par un genre de pensées irrationnelles. C’est une barrière majeure ou un blocage dont une personne souffre, et il n'y a pas de solutions bien établies que vous pouvez appliquer aux personnes qui ont un manque d’estime de soi, parce qu'ils l’ont développée dans leur propre tête, ou dans leur « propre monde ».
Les effets de cette maladie sont sous-estimés par nombre d'entre nous. Pour certains, les effets qu’elle a sur eux ont un degré moindre. Ils peuvent ne pas avoir de bonnes relations avec les gens ou préférer être toujours seuls. Ils peuvent manquer de confiance en soi ou ne pas croire en eux-mêmes, ou avoir un faible niveau de réussite scolaire. Pour d’autres, cela conduit à la consommation de drogues, à des pensées suicidaires, et à commettre des crimes ; et tout ceci est condamné par l’Islam. Quelqu’un qui souffre de cette maladie prend les commentaires négatifs à cœur, et est sensible à ce que les autres pensent de lui. Il est toujours en train de s’évaluer lui-même, ce qui est louable en Islam - mais il s’évalue de manière bien trop négative, ce qui le rend incapable de voir le bien en lui, l’empêche de voir ses qualités, et le fait entrer dans un cercle vicieux.
Certains cherchent à plaire aux autres, et cela peut affecter leur religion, puisque nous devrions avoir l'intention de ne plaire qu’à Allah, exalté soit-Il, uniquement, dans tout ce que nous faisons. Cette maladie varie en fonction de l’âge des personnes touchées.
Alhamdulilah, louanges à Allah, exalté soit-Il, nous savons que l'Islam est un remède à tous les problèmes, en particulier en matière de réforme des individus.
Ceci étant le résultat d'une expérience personnelle, j'espère que cette expérience bénéficiera à tous Inch'Allah, et nous fera voir la beauté de l'Islam. Nous devrions également reconnaître les dangers de cette maladie, afin que nous puissions éviter ce qui peut nous conduire vers l'autodestruction.
Avant d'aborder les effets (de cette maladie), nous avons besoin d’en connaître les causes. Bien qu’on ne puisse pas toujours remédier aux causes et les changer, le fait de les connaître peut mener à une solution à cette maladie. Sans entrer dans trop de détails, les causes sont nombreuses.
Dès son enfance, un enfant peut être critiqué négativement par ceux qui l’entourent, ce qui le conduit à souffrir d’un manque d'estime de soi. Un enfant a besoin d'être encouragé et qu’on lui dise qu'il a bien fait pour qu’il reconnaisse ses capacités, et que ces encouragements l’aident à avoir confiance en lui-même.
Beaucoup de parents travaillent à temps plein, et ne peuvent pas consacrer assez de temps à leur enfant. Ce manque d'attention est une autre cause (de la faible estime de soi). Les enfants ont besoin de beaucoup de temps et ont particulièrement besoin d'amour. Plus vous parlez à un enfant, plus vous trouverez qu’ils aiment discuter dès leur jeune âge et que leur langage est très riche. Jouer avec les enfants avec leurs jouets, et les encourager à jouer avec d'autres enfants les aides à avoir de meilleures compétences sociales. La période entre 2 et 10 ans est une période cruciale pour les enfants et les influence pour le reste de leur vie. Finalement, cette maladie peut venir d’événements traumatisants qui ont eu lieu plus tôt dans leurs vies, et ont causé cette insécurité en eux et ont diminué leur confiance en eux-mêmes, jusqu’à atteindre un niveau très bas. Le style parental a un rôle crucial dans ce problème.
Si nous observons profondément cette maladie, (nous constatons qu’) elle conduit à un grand nombre de péchés. Elle peut conduire à la consommation de drogues et à la criminalité, comme mentionné précédemment.
Une autre conséquence dangereuse pour les femmes, surtout les plus jeunes, est le besoin d’attention de la part du sexe opposé. L'attention du sexe opposé leur donne l’impression que leur estime de soi s’est améliorée ; et ainsi, certains peuvent profiter d’elles. Elles peuvent se sentir aimées, chercher et attirer beaucoup l'attention. Elles peuvent également se sentir un peu débarrassées de leurs sentiments d’insécurité, alors qu'en réalité, leur faible estime de soi est alimentée d’une autre manière négative qui ne mène qu'à encore plus d’autodestruction.
Sans jouer au psychologue dans tout cela, je vais montrer inch’Allah, comment l'Islam m’a apporté son remède, et il fera de même pour bien d’autres inch’Allah.
Ayant la conviction que le fait de me tourner vers la religion était un moyen de me débarrasser de cette maladie, j'ai commencé à poser des questions dans les forums islamiques, à propos des manières de traiter la faible estime personnelle, et comment elle m’a influencé dans ma vie de tous les jours. Je me suis rendu compte que beaucoup ont avoué qu'ils avaient aussi le même problème, et que dans beaucoup de forums, les gens posaient la même question.
C'est vraiment une bataille que vous livrez tous les jours à l’intérieur de  vous-même. Peu importe combien de personnes vous disent que vous êtes quelqu’un de bien ou les potentialités que vous avez, vous ne penserez jamais cela de vous-même. A chaque fois que vous recevez des remarques négatives, vous ne pensez plus qu’à ces remarques et vous avez alors le sentiment que vous n’avez aucune valeur.
J'ai regardé de près le caractère du Prophète (). Il était une personne sociable et amicale, et tout simplement une personne parfaite dans tous les sens. En souffrant d'une faible estime de soi, vous ne pourriez pas imiter son caractère. J'ai beaucoup d'ambitions et c’est Allah, exalté soit-Il, qui me permettra de les réaliser ou non. Mais, je me suis dit qu’avec ce problème et étant comme j’étais, je ne pouvais atteindre aucun but. Vous vous sentez piégé à l’intérieur de vous-même. Je ne me souciais pas trop de la cause, mais je savais qu'il fallait traiter cette maladie. Je n'ai trouvé aucune façon d'obtenir de l'aide contre elle, comme beaucoup  conseillent d’aller voir des psychologues, etc. Alhamdulillah, Louanges à Allah, exalté soit-Il, ce fut une bénédiction en soi de n’avoir accès à aucun psychologue.
Plusieurs fois, j'ai souffert de dépression, et c’est devenu dramatique. Faire des Du’â (invocations) fut la première étape, en demandant à Allah, exalté soit-Il, de m'aider à surmonter cette maladie. J'ai beaucoup lu sur la purification du cœur et les Akhlâq (mœurs) d'un bon Musulman, en prenant le Prophète () comme guide dans ma vie pratique.
Il faut du courage et de la motivation ; vous pouvez faire ce que vous voulez, tant que vous n'êtes pas votre propre obstacle, parce que c'est le seul (vrai) obstacle. J'ai pris le Prophète () comme exemple et au fil du temps, ma confiance en moi a augmenté. Je me suis en avant et me suis fixé la sincérité comme objectif. Les invocations permanentes permettent à la personne de surmonter les difficultés, de même que le fait de se rappeler le verset où Allah, exalté soit-Il, dit qu’il ne modifie point l'état des gens jusqu'à ce qu’ils changent ce qui est en eux-mêmes. Dans tout ce que nous faisons, nous devons faire des efforts comme un moyen pour recevoir la Baraka (bénédictions d’Allah, exalté soit-Il).
Comment pouvons-nous empêcher que cela arrive à nos enfants ? En leur consacrant du temps et en leur donnant de l'amour, et en leur enseignant, aussi bien les critiques positives que négatives. (Il ne faut) pas attendre trop de choses de la part de notre enfant, mais guider ses pas lentement à chaque étape de sa vie. Les parents placent de grands espoirs en leurs enfants. Or certains attendent beaucoup trop et ceci devient un fardeau pour eux, et leur donne le sentiment qu’ils peuvent échouer. Non pas que nous ne devrions pas viser haut, mais il faut être flexible avec eux et les aider à prendre leurs propres décisions – plutôt que de prendre des décisions pour eux.
Il s'agit là d'un problème crucial, et bien que brièvement mentionnés précédemment, les effets semblent parfois être impossibles à surmonter. On a besoin de détermination et d'une intention sincère. Nous avons le Prophète () comme modèle pratique, nous avons l'Islam, et nous avons Allah, exalté soit-Il, comme Wali (Protecteur et Maître) qui nous donne l'espoir dans toutes les situations. Il y a aussi certaines personnes qui ne sont pas conscientes du fait que cette maladie est la racine de leurs problèmes, et que peut-être leurs proches peuvent les aider à la surmonter. Alhamdulillah, Louanges à Allah, exalté soit-Il, il y a beaucoup de (remèdes) potentiels qui existent, et il y a besoin de les diffuser. Ces remèdes doivent être transmis par l'interaction, en acheminant et en filtrant nos expériences à travers tous les parcours de vie.
Je prie Allah, exalté soit-Il, de nous donner la force et la capacité de surmonter nos luttes internes et de combler nos lacunes. Amin
Puisse Allah, exalté soit-Il, être le Maître de vos cœurs, et non la Dunia (ce bas monde)
Tout ce que j’ai pu dire de bien provient d'Allah, exalté soit-Il, et toute erreur provient de moi-même.

Articles en relation