WWW.ISLAMWEB.NET

Le décès du chef de file des hypocrites

Abdallah ibn Obey ibn Saloul tomba malade au cours des dernières nuits du mois de Chawal et décéda au mois de Dhoul Qiî’da de l'an neuf de l'Hégire.

Oussama ibn Zaïd dit : « J’allai visiter Abdallah ibn Obey ibn Saloul au cours de sa maladie, accompagné du Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, qui lui dit :« Je t'avais interdit d'aimer les Juifs. » Il lui a répondu : « Saâd ibn Zourara les détestait et il en mourut. »  (Abou Dawoud)
Lorsqu’Abdallah ibn Obey ibn Saloul décéda, son fils Abdallah ibn Abdallah alla trouver le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, lui demandant de lui donner sa tunique afin qu'elle serve de linceul à son père, ce qu'il fit. Puis il lui demanda de prier pour lui. Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, se leva pour prier pour lui. A ce moment-là, Omar se leva, se saisit de la tunique du Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, en disant: « Ô Messager d'Allah ! Prieras-tu pour lui alors qu'Allah te l'a interdit? »  Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, répondit : « Il m'a donné le choix, en disant : «  Que tu demandes pardon pour eux ou que tu ne le demandes pas - et si tu demandes pardon pour eux soixante-dix fois - Allah ne leur pardonnera point. Et ce parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son messager et Allah ne guide pas les gens pervers. » (Coran 9/80) Et je dépasserai les soixante-dix fois. » (Boukhari). « C'est un hypocrite », dit Omar qu'Allah soit satisfait de lui. Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, pria pour lui et Allah, Exalté soit-Il, révéla le verset suivant (sens du verset) : « Et ne fais jamais la Salate sur l’un d’entre eux qui meurt, et ne te tiens pas debout auprès de sa tombe, parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son messager, et ils sont morts tout en étant pervers. » (Coran 9/84)
La seule raison pour laquelle le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, pria pour lui c'est qu'il voulut le traiter en fonction de son apparence, c'est-à-dire son adoption de l'Islam comme religion ainsi que pour faire honneur à son fils Abdallah qui faisait partie des meilleurs et des plus distingués parmi les Compagnons. C’est lui qui proposa au Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, de tuer son père lorsque celui-ci prononça la parole qu’il a mentionnée le jour de la bataille des Banou Moustalaq. De plus, il le fit à cause de l’avantage religieux qui était de gagner les cœurs de son peuple et de ceux qui le suivaient. En effet, un grand nombre d'hypocrites étaient alliés à lui; ceci laissait donc espérer qu'ils se repentent, cessent leur hypocrisie, en tirent les leçons et fassent preuve de sincérité envers Allah, Exalté soit-Il, et son Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam. S'il n'avait pas répondu favorablement à son fils et avait refusé de prier pour lui avant la révélation de l'interdiction explicite, ceci aurait été considéré comme une insulte et un déshonneur pour son fils et pour son peuple. De ce fait, le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, suivit la meilleure des deux options en termes de politique jusqu'à cela lui a été interdit, suite à quoi il s'abstint de le faire.
Concernant le don de sa tunique, le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, avait pour habitude de ne jamais refuser de requêtes et de plus c’était une récompense pour avoir donné sa tunique à son oncle Al Abbas le jour de la bataille de Badr. Enfin, son attribut ainsi que celle des gens de sa famille impliquait de rendre un bienfait par un autre meilleur encore.
Avec la mort d’Abdallah ibn Obey ibn Saloul, le courant des hypocrites perdit de l'ampleur au sein de la société musulmane de Médine à tel point qu'ils n'eurent presque plus de présence manifeste en l'an 10 de l'Hégire et qu'il ne restait plus que le nombre d’hypocrites connu seulement par Houdheyfa ibn Al Yamane, le confident du Messager d'Allah Salla Allahou Alaihi wa Sallam.
Plus tard, Omar ibn Al Khattab ne priait pour aucun défunt dont il ne connaissait la probité que si Houdheyfa le faisait parce qu’il connaissait les noms des hypocrites vu que le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, l'en avait informé.
L'an 9 de l'Hégire fut décisif pour le courant des hypocrites dans la société musulmane. En effet, le pouvoir islamique était devenu puissant c'est pourquoi il était nécessaire de redéfinir le cadre de ses relations avec les autres forces de manière claire. C'est la raison pour laquelle l'Imam ibn Al Qayam exprima la stratégie de l'Islam face aux hypocrites; certes, le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, reçut l'ordre de les juger selon leur apparence et de confier la réalité de leur for intérieur à Allah, de lutter contre eux par la science et les preuves irréfutables, de les éviter, de faire preuve de dureté à leur égard et de leur transmettre le message par des paroles éloquentes, de même qu'Allah lui a interdit de prier pour eux, de se tenir debout auprès de leurs tombes et qu’Il l'informa que s'il demandait pardon pour eux, il ne seraient point pardonnés.
Cette stratégie était en accord avec les textes coraniques contenus dans la Sourate At-Tawba (aussi appelée le désaveu ou le dévoilement (des manœuvres des hypocrites)), puisque plus de la moitié de cette Sourate traite des hypocrites, démasquant leurs intentions et leurs œuvres, décrivant leurs états d'âme et ce qu'ils cachent dans leur cœur ainsi que leur attitude au cours de la bataille de Tabouk avant, pendant et après la bataille. Elle démasque aussi la réalité de leurs manigances et de leurs excuses concernant leur absence au Djihad ainsi que leur propagation du sentiment de faiblesse, de la Fitna et de la discorde dans les rangs musulmans et le préjudice porté au Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, par la parole et par les actes.
Principales dispositions qui furent prises contre les hypocrites au cours de cette période :
1/ L’interdiction de prier pour leurs morts et le sceau de la mécréance dont ils sont marqués (sens du verset) :« Et ne fais jamais la Salât sur l’un d’entre eux qui meurt, et ne te tiens pas debout auprès de sa tombe, parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son messager, et ils sont morts tout en étant pervers.
Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t’émerveillent! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et qu’ils rendent péniblement l’âme en mécréants. »
(Coran 9/84-85)
 
2/ La destruction de la mosquée qu'ils construisent afin de nuire aux musulmans, qui est la mosquée de la discorde dont on a déjà parlé plus ou moins en détails.
 
3/ Annonce de l'ordre de combattre les hypocrites au même titre que les mécréants (sens du verset) :« Ô Prophète! Mène la lutte contre les mécréants et les hypocrites et sois rude à leur égard. Leur refuge sera l’Enfer, et quelle mauvaise destination ! »  (Coran66/9).
Peu importe si la lutte se fait par le combat, par la confrontation ou par la révélation de leurs manigances, car certes le traitement réservé aux hypocrites avant et après la révélation de la Sourate du Désaveu n'est pas le même.
 
4/ La révélation de leurs caractéristiques et de leurs œuvres : comme cela a aussi été mentionné dans la sourate At-Tawba; ce sont certes eux qui ont dit aux musulmans  afin de les décourager (sens du verset) : « Ceux qui ont été laissés à l’arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l’arrière du Messager d’Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, et ont dit: «Ne partez pas au combat pendant cette chaleur ! » Dis : « Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur. » - S’ils comprenaient ! » (Coran 9/81).
Et ce sont eux qui dirigeaient leurs calomnies contre les croyants qui faisaient des aumônes volontaires et qui nuisaient au Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, par la parole, les actes et autres tentatives. Tels sont les jalons de la ligne de conduite prophétique face au courant des hypocrites dans la société musulmane au cours de l'an 9 de l'Hégire.
 
 

27/05/2010

WWW.ISLAMWEB.NET