Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Mardi, Novembre 12, 2019
Rabee' Al-Awwal 15, 1441
'Obâdah Ibn As-Sâmit, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté ceci : « Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) sortit afin de nous informer de la date de la nuit du destin, quand deux hommes parmi les Musulm...

More

« Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » (Coran 2/183). Le Ramadan est là. Nous avons essayé de voir dans ...

More

Louange à Allah, exalté soit-Il, Qui nous a permis de vivre jusqu’au Ramadan, le mois du Coran, du jeûne, de la prière nocturne et des actes d’obéissance ; un mois qui comprend une nuit meilleure que mill...

More

Quels heureux moments que ceux où l’on voit les groupes de musulmans et de musulmanes se rendre dans les mosquées pour accomplir la prière de tarâwîh ou la prière nocturne pendant le mois sacré de ...

More

Le pardon des péchés est l’espoir des gens pieux. Abdallah ibn Mas’ûd a dit : « J’aurais aimé qu’Allah me pardonne un seul de mes péchés plutôt que d’avoir un lignage ...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

Sabr, l'ornement précieux des époux vertueux

Jeudi 18/10/2012 Imprimez

Il est facile de comprendre pourquoi le sabr est vital dans le cadre du mariage. Ne voulons-nous pas tous trouver l’époux qui connaît le succès, celui qui est proche de son Créateur, qui possède les qualités d’un bon dirigeant, imprégné de taqwa, et dont le cœur et l’âme sont nourris de lumière spirituelle ? Le sabr est aussi un élément important du mariage réussi, car malgré tous les efforts fournis avant le mariage pour trouver le partenaire qui nous correspond le plus, il y aura toujours des différends. Nous sommes des êtres à dimensions multiples et notre vision du monde est influencée par des facteurs aussi différents que variés, notre génétique, notre éducation, nos expériences, notre caractère, etc. Il est impossible de trouver deux personnes qui partagent exactement la même vision. Même les vrais jumeaux ont des différences notables dans leurs comportements et croyances. De plus, la vision que l’on a des choses évolue avec le temps. 

En se basant sur ceci, nous pouvons dire qu’un certain degré de complémentarité ou de compatibilité existe dans le couple et que des différences existent aussi. La question est la suivante : comment les époux doivent-ils gérer ces inévitables différences ? Premièrement, les deux époux doivent essayer de s’adapter et de s’accommoder du mieux possible à la personnalité et à la manière de penser de son partenaire, partenaire qui en principe l’est pour la vie. Par exemple, un homme qui n’est pas habitué à exprimer ses sentiments verbalement doit apprendre à le faire, il doit pouvoir articuler et exprimer son amour pour sa femme.

Cependant il existe des limites que nous ne pouvons franchir et des choses que nous ne pouvons changer. La nature humaine est certes modifiable mais pas à l’infini. Des récentes recherches montrent que notre patrimoine génétique joue un rôle important dans notre façon de nous comporter. Mais cela ne signifie pas que nous sommes les esclaves d’une sorte de « déterminisme génétique ». Cela ne signifie pas non plus que nous n’avons pas la capacité de choisir et de travailler sur nous pour transcender aussi bien l’aspect génétique que celui psychologique ou environnemental. Cela signifie juste qu’il y a des obstacles qui viennent freiner nos tentatives de progression.

Cependant, après avoir effectué tout ce qui est humainement possible de faire pour créer une harmonie et un équilibre dans la relation, il restera toujours quelques points de désaccord entre les époux. La solution est le sabr.

Le sabr dans le mariage est très important dans la manière d’agir avec son conjoint et il est aussi demandé dans ses relations de manière générale. Malheureusement des événements difficiles peuvent arriver au sein d’une famille comme la perte de l’emploi ou la maladie. Le couple ne peut pas vraiment bien gérer ce défi auquel il doit faire face s’il n’a pas développé cette qualité qu’est le sabr, s’il ne s'est pas rapproché d’Allah le Tout-Puissant et s’il n’existe pas une relation de miséricorde entre les époux.

Le sabr nous permet d’acquérir des qualités qui sont indispensables pour établir l’harmonie au sein du couple. Prenons par exemple le fait d’apprendre à garder le silence et regardons comment ceci peut être relié au sabr. Une manière de garder le silence est le fait de faire une pause. La pause est l’espace compris entre le stimulus et la réponse. Combien de temps dure cette pause ? Cela dépend du degré de patience que nous voulons atteindre. En d’autres termes cela dépend du degré de sabr que nous avons acquis.

Etre patient est une des conditions pour apprendre à contrôler sa langue, garder le silence, se donner le temps de comprendre l’information pour pouvoir la voir sous ses différentes facettes, l’interpréter et y répondre de manière convenable. L’instant de pause évoqué plus haut sert à purifier nos intentions et à choisir la réponse adéquate, prendre le temps de réfléchir aux conséquences de notre réponse. L’autre option consiste à réagir impulsivement ou en laissant libre cours à nos désirs et envies. Cette option nous rend esclaves de nos passions et de cette force destructrice, elle éteint notre conscience.

Il est bien de savoir lorsque nous parlons du sens du mot sabr, ce qu’il ne signifie pas non plus. Malheureusement le mot sabr est utilisé à tort dans notre communauté. Beaucoup de nos coreligionnaires intègrent dans la notion de sabr le fait de rester passif, indifférent ou apathique face aux situations difficiles. La notion de sabr est bien loin de ceci, elle représente la capacité à réagir de manière correcte et intelligente, c’est une attitude active qui tend à vouloir résoudre chaque problème et à tirer profit de chaque situation.
 

© 2019 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.