Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Samedi, Novembre 16, 2019
Rabee' Al-Awwal 19, 1441
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été révélé comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du di...

More

Ramadan est un immense stage, auquel participent plus de 1,6 milliard de musulmans dans le monde, dans une ambiance de stimulation positive, de limpidité spirituelle, de sérénité et de quiétude, se préparant ...

More

Quels heureux moments que ceux où l’on voit les groupes de musulmans et de musulmanes se rendre dans les mosquées pour accomplir la prière de tarâwîh ou la prière nocturne pendant le mois sacré de ...

More

Louange à Allah, exalté soit-Il, Seigneur de l’univers. Qu'Allah accorde Son salut et Sa bénédiction à notre Prophète Muhammad, à sa famille et à ses compagnons élus. Voici une esq...

More

Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « Quiconque veille les nuits de Ramadan en prière avec conviction et espérance en la rét...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

Nourrir le corps et l’esprit de vos enfants

Dimanche 09/02/2014 Imprimez

En bons parents, nous essayons de protéger nos enfants de tout ce dont nous pensons être potentiellement dangereux pour eux. Nous les mettons en garde contre les étrangers, nous leur donnons les consignes de sécurité à respecter lors de leurs activités sportives, nous leur apprenons à toujours regarder à gauche puis à droite avant de traverser la route, etc. Mais qu’en est-il de leur alimentation ? Nous voulons que la quantité de nourriture et de boisson proposée soit abondante, certains s’attachent à ce qu’ils aient leurs trois repas quotidiens, mais sommes-nous vigilants quant à la qualité des produits, à leur variété et leur bon équilibre ? Pour beaucoup d’entre nous cette question est certainement dérangeante. Ceci ne remet pas en cause notre volonté de leur donner le meilleur, mais il apparait que nous faisons preuve de laxisme sur ce point, que nous ne sommes pas bien informés sur le sujet.
 

Qu’ils soient petits ou grands, le repas doit être attractif !


Peu importe leur âge, il est de notre responsabilité de nous assurer de leur bonne santé ; leur alimentation étant un facteur de bonne ou mauvaise santé, surveillons-la ! Non seulement nous devons nous assurer que leur alimentation est équilibrée mais aussi qu’ils ont bien compris l’idée et son importance. Lorsque nos enfants sont en bas-âge, le challenge est totalement différent. A cet âge les enfants sont plus attirés vers les couleurs, les odeurs et les textures. Ils n’aiment pas les nouveautés. Certaines études montrent que pour qu’un enfant accepte d’essayer quelque chose de nouveau il faut la lui présenter jusqu’à dix-huit fois ! Pour un parent ceci peut devenir très frustrant et prenant.


Quoiqu’il en soit nous pouvons essayer différentes stratégies pour leur faire manger ces couleurs, formes, textures et autres :
 

1. Manger ensemble. Il est plus facile pour un enfant de manger des brocolis ou des épinards lorsque tous ceux qui l’entourent en mangent aussi, une famille dont les membres sont réunis autour de la table sera plus encline à manger toute une variété d’aliments qu’un individu seul. Dans le feu d’une conversation passionnante n’oublions pas que les aliments ont meilleur goût.


2. Essayons autant que nous le pouvons de déguiser certains aliments. Lorsque ceci nous est possible, réduisons les épinards en purée et ajoutons les dans notre sauce bolognaise pour spaghettis, il existe aussi des feuilles de lasagne précuites où les épinards y sont déjà inclus. Soyons créatifs, nous y gagnerons sur tous les plans, que ce soit en saveur, en apport nutritionnel ou en combat avec les enfants.
 

3. Offrir une variété dès que possible, à chaque fois que l’opportunité se présente à nous. Plus un enfant sera habitué à manger différents plats plus de chances nous aurons de lui faire aimer la différence et faire de cette multitude d’aliments une habitude. Les enfants peuvent devenir très vite des monstres en matière d’habitude. Une fois qu’ils ont décidé qu’ils aimaient par exemple les pommes-frites, ils peuvent prendre la décision que ce plat sera l’unique qu’ils voudront prendre pour les deux mois à venir ! Si nous pouvons leur offrir un maximum de diversification culinaire et qu’ils acceptent de goûter, nous multiplions les chances qu’ils acquièrent de bonnes habitudes alimentaires.
 

4. Soyons exemplaires. Lorsque nos enfants nous voient manger des fruits et des légumes, boire en abondance de l’eau plutôt que des sodas, choisir de manger un yaourt plutôt qu’une glace, nous plantons les graines d’un comportement alimentaire respectueux du corps humain et de ses besoins. Plus important, nous leur montrons l’importance de prendre soin du corps dont Allah nous a fait grâce. Nous leur montrons ainsi la voie du juste milieu, de la modération, de l’équilibre, les enfants doivent apprendre le plus tôt possible à ne pas gâcher ou faire d’excès. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) nous a recommandé de ne remplir nos estomacs qu’aux deux tiers : « Jamais le fils d'Adam n'a rempli de récipient pire que son ventre. Il suffisait pourtant au fils d'Adam quelques bouchées pour subvenir à ses besoins. Et même s'il lui en fallait absolument davantage, qu'il réserve donc le tiers de son estomac à son manger, l'autre tiers à son boire et le dernier tiers à sa respiration. » (al-Tirmidhî). N’oublions pas que de trop manger revient à trop solliciter l’estomac et qu’une fois celui-ci fatigué, un tas innombrables de maladies suivent.


Rendre le repas attractif


Pour les enfants plus âgés, voir pour les adolescents, les faire prendre part à la préparation du repas peut être un outil intéressant. Lorsqu’ils sont âgés de 5 à 10 ans, demandons-leur de nous aider en faisant des tâches à leur hauteur :
 

1. Etablir le programme de la semaine. Demandons-leur des idées, conseils, suggestions pour les différents repas, que ce soit celui qu’ils prendront à l’école ou celui du soir où la famille sera réunie. S’ils n’ont pas d’idées, proposons-leur deux ou trois plats différents, n’oublions pas d’y ajouter les fruits et céréales. Profitons-en pour leur expliquer l’intérêt d’avoir un repas équilibré et varié.
 

2. Mettons-leur la main à la pâte dès que ceci est possible, et essayons d’en faire une activité amusante. Ils peuvent éplucher les légumes, laver le riz, mesurer les épices, mélanger les ingrédients, remuer la sauce, etc. Nous pouvons leur assigner d’autres tâches qui nécessitent notre surveillance comme l’utilisation du mixer, du hachoir, etc.


3. Rendons les plats plus attractifs. Si nous avons prévu de faire une pizza, gardons cette idée mais faisons-en une multitude de petites. Demandons-leur de faire leur propre pizza en mettant à leur disposition les ingrédients. Il est étonnant de voir combien de légumes un enfant peut manger lorsque c’est lui qui les a mis sur sa pizza. Il faut expliquer aussi que la vie n’est pas faite que d’amusement, demandons-leur une fois la partie récréation terminée de nous aider à nettoyer.


Apprenons-leur les valeurs nutritives des aliments


Les adolescents peuvent quant à eux faire beaucoup plus que d’éplucher les légumes et mettre le fromage sur les légumes pour le gratin. Pourquoi ne pas inverser les rôles avec eux ? Pourquoi ne pas les laisser préparer le diner, une à deux fois par semaine, lorsque leur charge de devoir scolaire le leur permet ? Laissons-les préparer le diner du début, c’est-à-dire de la conception de la recette, jusqu’à la fin, où tout est nettoyé et rangé. Demandons-leur de nous faire la liste des ingrédients nécessaires à la préparation du repas et faites-leur les courses, s’ils sont suffisamment âgés et responsables nous pouvons les laisser s’ils en font la demande et s’ils le souhaitent, avec notre accord, ils pourront utiliser le service pour les grandes occasions.


C’est à l’adolescence que nous prenons nos habitudes et manières, qui auront un impact sur l’éducation de nos futurs enfants


Les laisser pratiquer lorsqu’ils sont encore sous notre giron est un entrainement pour leur futur, lorsqu’ils auront leur indépendance. Ils auront ainsi acquis les notions importantes que sont l’équilibre, la variété, la bonne quantité, le partage en famille, l’hospitalité et les bonnes manières que nous enseigne l’Islam. Une partie de cet entrainement consiste non seulement à leur enseigner ces notions mais aussi à s’assurer qu’ils savent être efficaces et bons gestionnaires. Manger sainement et ne pas gaspiller n’est pas qu’un concept, c’est un mode de vie !


Comme dans tous les domaines de notre vie, nous devons leur inculquer l’éthique islamique. Nous devons nous assurer qu’avant de prendre leur repas ils prononcent l’invocation prévue à cet effet, puis à la fin celle qui convient. Qu’ils comprennent que c’est Allah qui est Celui qui donne et Celui qui prend, que nous ne sommes que les moyens par lesquels la subsistance arrive. Qu’ils aient intégré les idées de modération, de charité, qu’ils sachent ce qu’ils ont droit de manger ou non. Qu’ils sachent comment notre bien aimé Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) mangeait.


Les enfants prennent et apprennent de leurs parents, c’est à nous de leur enseigner non seulement à observer les autres pour en tirer le bien, mais à être critiques à leur égard en ayant pour grille référentielle un bagage islamique bien enraciné. Ainsi si Allah le leur permet, ils seront à leur tour des parents consciencieux envers leurs enfants, éduquer nos enfants c’est aussi éduquer les générations futures. Les parents sont avant tout des modèles pour leurs enfants, ils leur convient donc de leur montrer tout le respect que l’on doit porter à notre corps et environnement, que la pratique d’un sport sain aide à trouver un équilibre physique et psychologique. L’Islam est la religion du juste milieu.


« Ô hommes ! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : existe-t-il en dehors d'Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui! Comment pouvez-vous vous détourner [de cette vérité] ? » (Coran 35/3)
 

© 2019 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.