Sept stratťgies pour ťduquer nos enfants pendant le Ramadan

Sept stratťgies pour ťduquer nos enfants pendant le Ramadan
8092 2368

Le prophète Mohammed ()a dit: « Aucun père ne peut offrir de meilleur cadeau à son fils que de lui apprendre les bonnes mœurs. » (At-Tirmidhi)

Les nombreux aspects du Ramadan : le jeûne, les prières, les valeurs morales, l’aumône, le Coran, la famille, l’Aïd, fournissent une précieuse occasion de fournir une bonne éducation à nos enfants. Qu’ils soient vos propres enfants, ou vos élèves, leur apprentissage ou leur préparation n’est pas un processus facile qui se fait d’une façon automatique. L’apprentissage des enfants exige des efforts, de l’énergie et quelques techniques.
Ci-après quelques astuces et techniques pour transformer les esprits et souvenirs de vos enfants pendant ce Ramadan :
 
1. Les faire participer activement aux activités liées au jeûne de ce mois béni:
 
Il est bien connu que les enfants apprennent plus par la pratique que par la théorie. En moyenne, les élèves retiennent 75% d’une leçon, quand ils apprennent par le biais d’activités pratiques, en comparaison avec 5% par le biais d’un cours magistral ou 10% à travers la lecture. (Brunner, Jerome, ‘The Process of Learning’).
Si par exemple vous voulez apprendre à vos enfants le concept de la Zakat, faites de sorte qu’ils vous aident à en calculer le montant, à décider  de sa destination et à l’envoyer aux ayants droit. L’action et l’enracinement peuvent avoir lieu pendant que les enfants apprennent et pas nécessairement après.
Le Prophète () emmenait sa fille Fatima, qu'Allah soit satisfait d’elle, avec lui quand il allait prier à la Kaba, à la Mecque. Plus tard, à Médine, il emmenait ses petits enfants, Al-Hassan et Al-Hussein, à la mosquée, alors qu’ils faisaient tout juste leurs premiers pas et avant qu’ils ne sachent comment prier.
Un concept devient réel et important pour les enfants quand ils en font l’expérience et non seulement en lisant à son sujet. Ils se rappelleront comment l’accomplir des années après et vous pourrez les trouver en train de dire à leurs amis, ‘Je sais comment calculer la Zakat depuis que je suis  petit. »
 
2. Les impliquer émotionnellement :
Quand les enfants sont émotionnellement impliqués dans une activité, il est rare qu’ils veuillent s’arrêter. Les jeux vidéo et les émissions de télé ciblent les émotions des enfants. En tant que parents et éducateurs, nous pouvons utiliser la même technique pour l’apprentissage.
Les histoires, les chansons, les sketchs, les travaux manuels et les jeux, captent les émotions des enfants. Une fois qu’un enfant est intéressé et enthousiaste, il est plus susceptible de rester attentif jusqu’à la fin et de comprendre le message que vous voulez faire passer. Tout comme nous nous nous rappelons d’événements qui ont été émotionnellement importants dans nos vies, les enfants se rappellent des concepts appris par le biais d’activités qui étaient drôles, amusantes, excitantes ou différentes de l’ordinaire.
N’ayez par peur d’ajouter de l’amusement à l’apprentissage, sans  rien perdre du contenu. Composez une chanson au sujet de l’Aïd, créez une boîte à trésors de hadiths, organiser une soirée quizz à propos du Ramadan, ou lisez une histoire au sujet du Ramadan à Médine. S’ils l’aiment, ils en redemanderont !
 
3. Révéler l’objectif :
Nous entendons souvent les étudiants se plaindre et dire « Pourquoi devons-nous faire ça ? » ou « Cet exercice de mathématiques ne sert à rien. » Malheureusement, nous entendons souvent des réponses telles que, « Parce que je te dis de le faire », « Parce que tu dois le faire. » ou pire, « Tu auras un nouveau lecteur CD si tu finis le livre. »
Comme nous, si les enfants ne voient pas le but ou l’importance d’une action, ils ne seront pas motivés pour la mener à terme. Pour éviter d’avoir de tels commentaires de la part de vos enfants à propos de la prière ou du jeûne, faites en sorte qu’ils en comprennent le but. Avant de commencer n’importe quelle leçon, que ce soit une histoire au sujet des Compagnons du Prophète () ou un travail manuel au sujet de l’Aïd, expliquez exactement pourquoi vous faites l’activité et quels sont les avantages que les enfants vont en tirer.
Rappelez à vos enfants qu’ils effectuent ces actes cultuels pour plaire à Allah, Exalté soit-Il, et non pour vous plaire. Expliquez-leur pourquoi nous avons besoin de plaire à Allah, Exalté soit-Il, et comment chaque action, y compris le fait de faire la vaisselle ou les devoirs de mathématiques, nous aidera à réaliser cet objectif. Si les enfants prient uniquement pour vous plaire, quand vous partez, leur motivation disparaîtra et ils arrêteront de prier.
Si les enfants sont motivés pour jeûner le Ramadan, ou pour lire le Coran en entier rien que pour obtenir un bien matériel (tel qu’un lecteur CD), il se peut qu’ils n’éprouvent jamais d’amour envers Allah, Exalté soit-Il, ou un désir intrinsèque d’effectuer cette action. Ils peuvent s’appliquer dans leur activité car ils accordent seulement de la valeur aux récompenses matérielles, alors quand celles-ci disparaîtront, les actions pourraient disparaître avec elles.
Aidez vos enfants à comprendre que, pour les musulmans, les récompenses peuvent ne pas arriver pendant cette vie-ci. Il se peut qu’ils doivent attendre l’au-delà pour obtenir les plus grandes et les meilleures récompenses.
 
4. Mettre en évidence les grandes idées :
Demandez-vous combien d’équations ou formules vous vous rappelez de votre livre de mathématiques de terminale. Peut être cinq ou deux ou aucune. Soyons honnêtes, la plupart d’entre nous retiennent très peu sur les détails des choses que nous avons apprises.
Les enfants ne retiendront pas toutes les règles du Fiqh de la Zakate ou des ablutions ou de la prière et ils ne sont pas en mesure de le faire. Faites en sorte que le peu qu’ils retiennent, soit exactement ce que vous voulez qu’ils se rappellent. Concentrez-vous sur les grandes idées, telles que la prise de conscience qu’Allah, Exalté soit-Il, nous observe, que nous prenons nos lois du Coran et de la Sunna, que la prière est un moyen de se purifier, etc. Répétez ces idées chaque jour d’une manière différente. Et pendant que ces idées s’enracinent dans les esprits de vos enfants, montrez leur comment apprendre le reste tout seuls, quand ils en auront besoin.
 
Aidez vos enfants à apprendre ‘comment apprendre’. Apprenez-leur où trouver les informations sur le Fiqh dont ils ont besoin ou comment faire des recherches sur un sujet, et à qui demander les informations. Ils seront mieux préparés s’ils maîtrisent les bases et savent comment obtenir les détails.
 
5. Laissez-les prendre des responsabilités :
Les enfants prennent souvent les responsabilités plus au sérieux que les adultes. Le Prophète () avait désigné de jeunes adultes tels que  ‘Ali, Anas et Oussama Ibn Zayd, pour des missions importantes qui, parfois, leur faisaient prendre des postes où ils commandaient des Compagnons plus âgés et plus expérimentés qu’eux.
Donnez aux enfants des responsabilités de commandement de tâches importantes et n’intervenez pas. Donnez à l’un d’entre eux la responsabilité de réveiller tous ses frères et sœurs pour le Souhour. Qu’un autre se charge de mettre à jour, chaque soir l’heure de l’Iftar. Permettez aux enfants de planifier, budgéter et acheter les cadeaux de l’Aïd pour tous les proches parents. Laissez-les choisir les tâches qu’ils veulent prendre en charge.
Permettez-leur de commettre des erreurs et de réaliser, par eux-mêmes, ce qu’ils auraient dû faire. Souvent, l’expérience est plus formatrice que les instructions. Si un enfant sort dans le froid sans manteau, il se rappellera, avant que vous ne le lui rappeliez, de mettre son manteau la fois suivante.
Apprenez aux enfants à être responsables de leur propre apprentissage. Si un enfant demande « Se brosser les dents rompt-il mon jeûne ? » un oui ou un non simple pourrait lui donner la réponse, mais ne fournira aucune formation à long terme. A la place, demandez-lui « Où peux-tu chercher pour trouver cette réponse ? Faisons cette recherche ensemble. »
 
Commencez le mois du Ramadan en demandant à vos enfants de faire un projet de recherche sur ce qui invalide le jeûne. S’ils trouvent les informations par eux-mêmes, il est plus probable qu’ils s’en rappelleront et sauront exactement où les trouver l’année d’après.
 
6. Montrez de l’enthousiasme :
Les enfants seront gagnés par votre enthousiasme. Montrez de l’enthousiasme et un vif intérêt à propos d’un sujet que vous leur apprenez. Montrez à vos enfants que vous avez hâte que le Ramadan débute. Soyez joyeux pendant les heures de prière. Décorez votre maison dans l’attente de l’Aïd.
Prenons le cas du Prophète () qui enseignait à sa communauté tout ce qui lui est profitable et la mettait en garde contre tout ce qui est susceptible de lui causer une quelconque nuisance,  mais c’est son caractère et ses actions qui amenaient le plus les gens à l’aimer et à l’imiter. Soyez un exemple pour vos enfants. Faites un effort réel pour aimer les activités que vous voulez que vos enfants aiment.
 
7. Combiner l’amour avec l’apprentissage :
Abou Houreïra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que Al-Aqra Ibn Habis avait vu le Prophète () embrasser Al-Hassan (son petit-fils), et lui avait dit : “Je Jure par Allah, que j’ai dix enfants et que je n’ai jamais embrassé l’un d’entre eux ! » Alors, le Prophète () lui dit : « Allah ne fera pas miséricorde à celui qui ne se montre pas miséricordieux envers autrui. »(Mouslim)
Montrez aux enfants que vous les aimez, quelle que soit leur performance. Permettez à chaque enfant de progresser à son propre rythme. Dire à votre enfant : regarde comme ta cousine Amina a déjà fini le 15ème Djouze’ (du Coran) » ne fera que diminuer son estime de soi et le décourager par rapport à ce qu’il avait accompli.
La compétition et la comparaison exagérées peuvent souvent conduire à la résignation et au manque de motivation pour les enfants qui apprennent différemment ou à un rythme plus lent. Permettez aux enfants d’évaluer leurs propres progrès et de se comparer à leur précédent niveau et non pas à celui des autres.
 
Faites de ce Ramadan le début d’une expérience de formation mémorable et durable, pour vous et pour vos enfants !

Articles en relation