Les anges (II)

Les anges (II)
7239 2174

Quatrièmement : Ils ne mangent ni ne boivent

 
Les anges n'ont besoin ni de nourriture ni de boisson humaines.
 
« T’est-il parvenu le récit des visiteurs honorables d’Abraham ? Quand ils entrèrent chez lui et dirent : « Paix ! », il [leur] dit : « Paix, visiteurs inconnus ». Puis il alla discrètement à sa famille et apporta un veau gras. Ensuite il l’approcha d’eux… « Ne mangez-vous pas ? » dit-il. Il ressentit alors de la peur vis-à-vis d’eux. Ils dirent : « N’aie pas peur ». Et ils lui annoncèrent [la naissance] d’un garçon plein de savoir  ». [Coran 51:24-28]
 
Et dans un autre verset : « Puis, lorsqu’il vit que leurs mains ne l’approchaient pas, il fut pris de suspicion à leur égard et ressentit de la peur vis-à-vis d’eux. Ils dirent : « Ne crains rien, Nous sommes envoyés vers le peuple de Loth ». » [Coran 11:70]
 
Cinquièmement : Ils ne s'ennuient pas et ne se fatiguent nullement
 
Les Anges sont chargés de l'adoration d'Allah, de Lui obéir et d'exécuter Ses Ordres sans épuisement ni ennui, tout en n'étant nullement touchés par ce qui affecte les humains. Allah le Très-Haut a dit dans la description de Ses Anges :
« Ils Le glorifient nuit et jour, sans relâche. » [Coran 21:20]
Dans un autre verset : « Mais s’ils s’enflent d’orgueil… ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les Anges] Le glorifient, nuit et jour, sans jamais se lasser ! ». [Coran 41:38]
 
Sixièmement : les lieux d'habitation des Anges
 
Les demeures des Anges et leurs habitations se situent au ciel, comme l'a dit le Très-Haut :
« Peu s'en faut que les cieux ne se fendent depuis leur faîte quand les Anges glorifient leur Seigneur, célèbrent Ses louanges et implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre. Allah est certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux ». [Coran 42:5]
 
Et ils descendent sur terre par ordre d'Allah pour accomplir les missions dont ils sont chargés et à qui elles incombent :
 
« Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur. A lui tout ce qui est devant nous, tout ce qui est derrière nous et tout ce qui est entre les deux. Ton Seigneur n’oublie rien ». [Coran 19:64]
 
Septièmement : le nombre des Anges
 
Le nombre des Anges est considérable et Seul Leur Créateur le connaît :
 
Gibrîl à propos d'al-Bayt al-Ma'mûr (« la Demeure peuplée »), situé au septième ciel, lorsque le Messager l'a interrogé à ce propos lors du Voyage Nocturne (Al-Isrâ) : « Soixante-dix mille Anges y entrent chaque jour, et ils ne reviennent jamais (...) ». [Boukhari et Mouslim]
 
Mouslim, dans son Sahih, rapporte que le Messager d'Allah a dit : « On fait venir la Géhenne, ce jour-là, avec soixante-dix mille rênes. A chaque rêne, il y a soixante-dix mille Anges. »
 
Autrement dit, ceux qui ramènent la Géhenne, le jour du Jugement Dernier, sont au nombre de quatre milliards neuf cents millions. Et si tu contemples les textes relatifs aux Anges, qui s'occupent de l'homme, tu sauras leur grand nombre ; car il y a un Ange chargé du liquide de la procréation, deux Anges pour écrire les œuvres de chaque être humain, des Anges pour le protéger et un Ange gardien pour l'orienter et le guider, comme nous le verrons plus loin.
 
Huitièmement : les noms des Anges
 
Les Anges ont des noms dont nous ne connaissons que peu. Voici les versets qui évoquent les noms de certains Anges :
 
Gibrîl (Gabriel) : Il est l'ange de la Révélation et celui qui a suivi le Prophète durant toute sa mission.
 
Gibrîl est l'Esprit dévoué cité dans les versets suivants :
« Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs ». [Coran 26:193-194]
« Durant celle-ci (la nuit d’Al-Qadr) descendent les Anges ainsi que l’Esprit (Gibrîl), par permission de ton Seigneur pour tout ordre ». [Coran 97:4]
 
Mîkâ`îl (Michael) : « Quiconque est ennemi d´Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gibrîl et de Mîkâ`îl... [Allah sera son ennemi], car Allah est l´ennemi des infidèles. » [Coran 2:98]
 
Ibn Kathîr dit dans Al-Bidaya wa an-nihaya : « La pluie et les plantes dont résultent les moyens de subsistance des gens dans le monde d'ici-bas sont confiées à Mîkâ`îl qui a des assistants exécutant ces ordres qu'il reçoit, à son tour, de son Seigneur. Ils détournent le vent et les nuages selon la volonté du Seigneur l'Omnipotent ».
 
Isrâfîl (Raphael) : Il est chargé de souffler à deux reprises dans la Trompe à la fin des Temps.
 
« Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu´Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera de nouveau, et les voilà debout à regarder. » [Coran 39:68]
 
Mâlik : Il est le gardien de l'Enfer.
 
« Et ils crieront : « Ô Mâlik ! Que ton Seigneur nous achève ! » Il dira : « En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement] ! ». [Coran 43:77]
 
Ridhwân : Il est le gardien du Paradis. Il est cité explicitement par certains hadiths.
 
Mounkar et Nakîr : Il y a deux Anges que le Messager a nommés Mounkar et Nakîr. Ils sont abondamment cités dans les hadiths relatifs aux interrogatoires de la tombe.
 
Hârût et Mârût : Il y a deux Anges qu'Allah a nommés Hârût et Mârût. Le Très-Haut a dit :
 
« Alors que Sulaymân n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux Anges Hârût et Mârût, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant » ; ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d'Allah ». [Coran 2:102]
 
Il apparaît du contexte du verset qu'Allah les a envoyés comme épreuve pour les gens, à une époque donnée. On constate qu'on a tissé autour d'eux, dans les livres d'exégèse des sourates coraniques et dans les livres d'histoire, toute une mythologie, qui n'a rien à voir avec le Coran et la Sunna. Il suffit pour les connaître de se référer aux versets majestueux.
 
‘Azrâ`îl : Certaines sources évoquent le nom de 'Azrâ`îl, l'Ange de la mort, mais ce nom ne figure ni dans le Coran ni dans les hadiths authentiques.
 
Neuvièmement : les Anges meurent-ils ?
 
Les Anges meurent à l'instar des humains et des djinns, et ceci est explicite dans la Parole du Très-Haut :
« Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés, sauf ceux qu´Allah voudra [épargner]. Puis on y soufflera de nouveau, et les voilà debout à regarder. » [Coran 39:68]
Les Anges sont inclus dans ce verset, parce qu'ils sont dans le ciel. « Tout doit périr, sauf Son Visage ». [Coran 28:88]
 
Y a-t-il des anges qui mourraient avant le souffle dans la Trompe ? Ceci nous ne le savons pas, et nous ne pouvons disserter dans ce domaine, compte tenu de l'inexistence sur ce point de textes affirmatifs ou négatifs.
 
2. Les caractéristiques morales
 
Les Anges sont généreux et vertueux
 
Allah a décrit les Anges comme étant généreux et pieux : « Vraiment ceci est un rappel [...] consigné dans des feuilles honorées élevées, purifiées, entre les mains d´ambassadeur, nobles, obéissants » [Coran 80:11-16], c'est-à-dire que le Coran est entre les mains de messagers, en l'occurrence, les Anges.
 
Boukhari rapporte que Aïcha - - a dit, le Messager d'Allah a dit : « Celui qui lit le Coran alors qu'il l'a appris par cœur se trouve avec les envoyés généreux et pieux, et celui qui le lit laborieusement a deux récompenses. » [Boukhari et Mouslim]
 
La pudeur des Anges
 
L'un de leurs traits moraux dont le Messager nous a informés est incontestablement la pudeur. Mouslim dans son Sahih rapporte qu’Aïcha a dit : le Messager était couché sur son flanc, dans sa maison, dénudant ses pieds et ses jambes, lorsqu’Abou Bakr demanda l'autorisation d'entrer. Il l'autorisa, tout en restant dans cette posture, puis vint le tour de 'Umar qu'il autorisa, sans changer de position, avant que 'Uthmân ne demandât la permission d’entrer. Alors le Messager s'assit complètement et rassembla ses habits, puis ('Uthmân) entra et prit part à la discussion. Lorsqu'il fut dehors, Aïcha lui dit : Abou Bakr entra, tu n'as pas été chaleureux avec lui et tu es resté indifférent à son encontre, puis 'Umar entra, tu n'as pas été chaleureux avec lui et tu es resté indifférent à son encontre, puis 'Uthmân entra, alors tu t'es assis conventionnellement et tu as rassemblé tes vêtements. Il lui répondit : « Comment ne pouvais-je pas faire montre de pudeur face à celui devant qui les Anges font preuve de pudeur. » [Mouslim]

Articles en relation

Les plus visités

La croyance aux anges

Les anges (II)

Quatrièmement : Ils ne mangent ni ne boivent Les anges n'ont besoin ni de nourriture ni de boisson humaines. « T’est-il parvenu le récit des visiteurs honorables d’Abraham...Plus