Le jeûne et le pardon divin

Le jeûne et le pardon divin
4869 1843

Louanges à Allah qui a distingué certaines de Ses créatures par les bienfaits qu’Il a bien voulu leur octroyer et que Son salut et Sa bénédiction soit sur Son Prophète.


Mon frère bien-aimé,
Voici le mois de Ramadan qui est venu frapper à ta porte.
Ramadan, le mois que les cœurs pieux ne cessent de désirer.
Ramadan, le mois auquel les âmes pieuses ne cessent d’aspirer.
Comment les cœurs ne pourraient-ils pas désirer le mois du bien et de la bénédiction ?
Comment les cœurs ne pourraient-ils pas aspirer au mois du pardon et de la miséricorde ?
Mon frère bien-aimé,
Allah, exalté soit-Il, a distingué ce mois par de nobles caractéristiques et l’a différencié par de sublimes vertus.
C’est le mois du jeûne qui est un des piliers de l’Islam.
Le jeûne ; toute bonne action du fils d'Adam lui appartient à l'exception du jeûne qui appartient à Allah, exalté soit-Il, et c'est Lui qui en fixe la récompense.
C’est le mois durant lequel les portes du Paradis s’ouvrent et les portes de l’Enfer se ferment.
C’est le mois au cours duquel les diables sont enchaînés.
Mon frère bien-aimé,
Une des plus grandes vertus du mois de Ramadan est qu’il est une période propice pour obtenir le pardon de ses péchés.
Oui, le pardon dont nous avons tous besoin.
Le pardon qui, lorsqu’il est décrété par Allah, exalté soit-Il, vaut davantage que tous les biens de ce monde.
Les serviteurs seront-ils empêchés d’entrer au Paradis pour une autre raison que l’absence de pardon ?
Les serviteurs entreront-ils en Enfer pour autre chose que des péchés qui ne leur ont pas été pardonnés ?
Les péchés qui sont la cause de toute calamité et de tout malheur.
Les péchés qui engendrent ténèbres et désolation dans le cœur.
Les péchés qui mettent un voile entre vous et votre Seigneur et Maître.
Mon frère bien-aimé,
Ô toi qui recherche le pardon,
Ô toi que le poids des péchés oppresse, voici venu un des moments du pardon.
Lis ces hadiths authentiques concernant le jeûne du mois de Ramadan afin de prendre connaissance des rivières de pardon que contient ce noble mois.
1. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Quiconque jeûne le mois de Ramadan avec foi et espérance en la rétribution d'Allah, sera absous de tous ses péchés antérieurs. » (Boukhari).
2. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Les péchés commis entre les cinq prières obligatoires, entre deux vendredis successifs et entre deux mois de Ramadan successifs sont effacés à condition de ne pas commettre de péchés majeurs. » (Mouslim).
Quelle bonne nouvelle que celle du pardon. Ô vous qui jeûnez le mois de Ramadan avec foi et en espérant la rétribution d’Allah, exalté soit-Il, réjouissez-vous d’un pardon imminent, par la grâce d’Allah, exalté soit-Il.
Mon frère bien-aimé,
Si tu désires être pardonné, alors fais en sorte de t’abstenir des choses illicites avant de t’abstenir des choses licites. Que jeûnent ton ouïe, ta vue, ta langue et tous tes membres, car Allah, exalté soit-Il, t’a interdit de manger et de boire durant les journées du mois de Ramadan alors que ce sont des choses licites (le reste de l’année), et cela, afin d’attirer ton attention sur le fait qu’il faut à plus forte raison délaisser les choses illicites.
Si tu ne le fais pas, écoute au moins le hadith suivant du Prophète () :
« Celui qui ne renonce pas au mensonge, aux actes illicites qui en sont la conséquence, et aux actes dictés par l’ignorance Allah n’a que faire qu’il renonce à la nourriture et à la boisson. » (Boukhari).
Nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah. Combien de personnes sont affamées, assoiffées, fatiguées et exténuées, mais n’ont aucune récompense parce qu’elles ne s’abstiennent pas des choses illicites.
Mon frère bien-aimé,
Allah, exalté soit-Il, n’a pas besoin de toi ni de ta faim ni de ta soif, mais Allah, exalté soit-Il, désire, à travers le jeûne, que tu deviennes pieux.
Oui, mon frère, Allah, exalté soit-Il, désire que tu atteignes la piété ; tel est l’objectif pour lequel Il a prescrit le jeûne (sens du verset) : « Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété. » (Coran 2/183).
Deviens donc pieux afin d’accéder au pardon. Contrôle ta langue, baisse ton regard et préserve ton ouïe de toutes ces choses illicites afin de rompre ton jeûne dans les jardins du Paradis d’Allah, exalté soit-Il.
 

Articles en relation

Les plus visités

Le mois de la Miséricorde

Ramadan : l'occasion du changement

Ramadan est un immense stage, auquel participent plus de 1,6 milliard de musulmans dans le monde, dans une ambiance de stimulation positive, de limpidité spirituelle, de sérénité...Plus