La confiance en Allah et les moyens à mettre en œuvre

La confiance en Allah et les moyens à mettre en œuvre
569 25

La confiance en Allah et les moyens à mettre en œuvre

Allah mentionne au sujet de Ya’kûb qu’il a mis en œuvre les moyens de parvenir à ses objectifs dans le même temps qu’il plaçait sa confiance en Allah. Il a mis en œuvre les moyens qu’il pouvait puis s’en est remis à Celui qui est à l’origine de ces moyens et a mis en place la relation de cause à effet.

Au sujet des causes à entreprendre et des moyens à mettre en œuvre, Allah dit :

 « Il dit : « Jamais je ne l'enverrai avec vous, jusqu'à ce que vous m'apportiez l'engagement formel au nom d'Allah que vous me le ramènerez à moins que vous ne soyez cernés. » (Coran 12/66).

Et : « Et il dit : « O mes fils, n'entrez pas par une seule porte, mais entrez par portes séparées. » (Coran 12 / 67).

Et : « O mes fils ! Partez et enquérez-vous de Joseph et de son frère. Et ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah. » (Coran 12 /87).

Allah dit aussi au sujet de la confiance du Prophète () et de celle de tous les prophètes (Alaihim Assalam) :

« Mais Allah est le meilleur gardien, et Il est Le plus Miséricordieux des miséricordieux! » (Coran 12 / 64).

Et : « Je ne peux cependant vous être d'aucune utilité contre les desseins d'Allah. La décision n'appartient qu'à Allah : en Lui je place ma confiance. Et que ceux qui placent leur confiance la placent en Lui. » (Coran 12 / 67).

Et : « Il se peut qu'Allah me les ramènera tous les deux. Car c'est Lui l'Omniscient, le Sage. »  (Coran 12 /83).

Puis, après qu’il eut fait tout ce qui était en son pouvoir et que ses fils lui avaient fait perdre tout espoir, il dit :

« Il dit: « Je ne me plains qu'à Allah de mon déchirement et de mon chagrin. Et, je sais de la part d'Allah, ce que vous ne savez pas. » (Coran 12 / 86).

Le Prophète (), lors de la nuit où il a émigré de La Mecque, n’a pas ménagé les moyens à mettre en œuvre pour atteindre son objectif qui était, faut-il le rappeler, décisif quant à son avenir. Il est sorti de la ville en se cachant, il a emprunté une route contraire à celle prévue, il s’est réfugié dans une grotte, il avait choisi auparavant le meilleur compagnon, il a pris avec lui un guide, préparé ses provisions, il avait chargé d’assumer des rôles divers à plusieurs personnes comme Ali, Asmâ’, ‘Âmir et Abdullah, qu’Allah soit satisfait d’eux. Tous ces moyens furent au comble de la perfection au niveau de la planification de son projet et de sa projection sur l’avenir.

Suite à cela, il plaça sa confiance en Allah comme personne. Son cœur était complétement serein, plein de confiance en Allah. Mais les moyens mis en œuvre se révélèrent être inefficaces les uns après les autres jusqu’à ce que les polythéistes se retrouvèrent devant l’entrée de la grotte dans laquelle il s’était réfugié. Son compagnon fut alors pris d’angoisse et s’exclama : Ô Messager d’Allah, si l’un d’entre eux regardait à ses pieds il nous verrait. Mais le maître de ceux qui placent leur confiance en Allah répondit : « Ô Abu Bakr, ne t’afflige pas, Allah est avec nous. » et : « Ô Abu Bakr, que penses-tu de deux Compagnons dont Allah est le troisième. » Puis, vint la puissance d’Allah lorsque prit fin le rôle qui était le leur et qu’ils avaient fait tout ce qui était en leur pouvoir :

« Allah fit alors descendre sur Lui Sa sérénité « Sa sakîna » et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage. » (Coran 9/40). Puissant, c’est-à-dire que Sa puissance Lui dispense d’avoir à mettre en œuvre le moindre moyen. Sage, ce qu’Il ordonne procède de Sa sagesse et non d’une impuissance.

Allah a mentionné Moussa et les moyens qu’il s’est efforcé de mettre en œuvre pour échapper à Pharaon et ses troupes : Il a pris la route avec son peuple, de nuit. Il a pris la peine de le faire en toute discrétion. Quand il n’eut plus de solutions et que Pharaon et ses troupes l’eurent cerné après les avoir pourchassés, et qu’ils se retrouvaient face à la mer, son peuple lui dit : « Ils vont se saisir de nous. » Ces propos émanèrent de ceux qui ne percevaient les choses que sous leurs apparences. Mais Moussa plaçait sa confiance en Allah. Il savait bien que si les causes provoquaient leurs effets sur les gens, Allah avait le pouvoir de leur donnait l’effet que Lui souhaite. Il réprimanda donc son peuple en ces termes : « Bien sûr que non, mon seigneur est avec moi et Il va me montrer la voie à suivre. » Moussa avait pleinement confiance en l’engagement d’Allah. Il n’avait ni oublié ni ne s’était laissé distraire et avait en tête les paroles d’Allah quand Il s’adressa à lui et son frère Hârûn :

« Ils dirent : « O notre Seigneur, nous craignons qu'il ne nous maltraite indûment, ou qu'il dépasse les limites. Il dit: « Ne craignez rien. Je suis avec vous: J'entends et Je vois. ». (Coran 20 /45/46).

Il semble que Moussa ne savait pas, au moment où il prononçait ses paroles, qu’Allah allait le délivrer de Pharaon et ses troupes, puisqu’il dit qu’Allah allait lui montré la voie à suivre. Néanmoins, il savait bien qu’Allah a toujours le dessus sur les évènements et qu’Il atteint toujours Ses objectifs. Rien ne Lui échappe et rien ne peut se passer avant qu’Il ne l’ait décidé.

Que les religieux ignorants sachent qu’ils ne connaissent pas mieux leur seigneur que les prophètes. Qu’Allah a mis en place pour chaque effet des causes qui doivent les précéder Il a fait en sorte que la responsabilité des préceptes religieux dépende de ces causes.

Que les matérialistes mécréants sachent que toute cause mis en œuvre a un seigneur. C’est Lui qui permet à cette cause de produire son effet ou non, qui la bénit ou la délaisse. Et voilà que leurs maitres voient aujourd’hui que les causes qu’ils ont mises en place se révèlent être, les unes après les autres, d’aucune utilité. Leurs forces leur font défaut et ne leur servent à rien devant Allah.

Serviteurs d’Allah, mettez en œuvre tous les moyens en votre possession pour atteindre vos objectifs et ne négligez aucun moyen qu’Allah a mis à votre disposition. Ensuite, placez votre confiance en Allah qui est le Créateur et le Seigneur de ces moyens. Ceci afin que ces moyens ne vous fassent pas défaut. Concernant les moyens que vous n’aurez pu mettre en œuvre, dispensez-vous en en vous en remettant à la puissance de Celui qui a pouvoir sur toute chose et pour qui rien n’est impossible, Celui qui embrasse toute chose.

Allah dit : « Il vous promet un autre butin que vous ne seriez jamais capables de remporter et qu'Allah a embrassé en Sa puissance, car Allah est Omnipotent. » (Coran 48 / 21).

Qu’Allah nous guide tous vers la vérité au sujet de laquelle les hommes ont divergé. C’est Lui qui guide qui Il veut vers le droit chemin.

 

 

 

 

Articles en relation