Interdiction des anniversaires et le code de la route
Fatwa No: 109648

Question

En feuilletant les fatwas relatives aux fêtes d’anniversaires, j’ai trouvé que vous considériez cela comme interdit parce que c’est une imitation de l’Occident et que c’est une innovation. Si vous me permettez, j’ai ici un commentaire : toute imitation de l’Occident est-elle interdite ? Nous imitons un grand nombre de leurs systèmes éducatifs et sportifs et il n’est pas rapporté que ces choses sont interdites. Tout comme la célébration des anniversaires apporte du plaisir (en respectant bien sûr les règles de l’Islam) sans nuisance, ce n’est pas une mauvaise habitude, même si c’est une habitude occidentale. Nous avons pris d’eux notre code de la route parce que le leur est bon, alors qu’est-ce qui nous empêche de les imiter dans ce genre de célébration, d’autant plus que la fête d’anniversaire est un souvenir heureux quand la famille compte un nouveau membre ? Quant à dire que c’est une innovation, je comprends que l’innovation est une chose en rapport avec la religion. ‘Aïcha, qu'Allah soit satisfait d'elle, a rapporté que le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit : « Celui qui introduit dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, son innovation sera rejetée ». (Boukhari), et la célébration d’une fête d’anniversaire est une coutume sociale et n’introduit rien de nouveau dans notre religion monothéiste. Comme je l’ai dit précédemment, nous avons introduit de nouvelles réglementations (tel le code de la route) qui n’existaient pas au temps du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, ni au temps de ses nobles Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, et malgré cela on ne nomme pas ces nouveautés des innovations ou des imitations de l’Occident. S'il vous plaît, expliquez-moi cela de façon claire et détaillée…

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et compagnons :

 

La comparaison entre les fêtes d’anniversaires et le code de la route ou d’autres choses de ce monde qui sont bénéfiques aux Musulmans est une comparaison incorrecte. Il n’est pas interdit d’emprunter aux non Musulmans les méthodes de gestion des affaires du monde et des intérêts des gens concernant la santé ou d’autres choses qui ne sont pas incompatibles avec l’Islam. Ne voyez-vous pas que le Prophète () a dit :

 

« J’étais sur le point d’interdire l’allaitement d’un enfant pendant la grossesse, mais j’ai observé les Romains et les Perses et remarqué qu’ils allaitaient leurs enfants pendant la grossesse sans que cela ne nuise à leurs enfants en quoi que ce soit ». (Mouslim)

 

En ce qui concerne les fêtes d’anniversaires, on a rapporté à ce propos l’interdiction claire de célébrer les fêtes autres que les fêtes islamiques, et il est connu que les fêtes d’anniversaires ne font pas parties des fêtes des Musulmans et n’ont aucune origine dans l’Islam, mais font partie des fêtes des mécréants et ne sont pas prescrites. Anas ibn Mâlik, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté :

 

« Le Messager d’Allah () arriva à Médine et ils avaient deux jours durant lesquels ils s’amusaient. Il leur demanda :

-        Qu’est-ce donc que ces deux jours ?

-        ‘Nous nous y amusions au temps de la Djahiliyyah’, répondirent-ils.

Le Messager d’Allah () dit alors :

Allah les a tous deux remplacés pour vous par deux jours meilleurs qu’eux : le jour de l’Eid Al-Adha et le jour de l’Eid Al-Fitr’. » (Abou Dawoud, An-Nasâ’i, al-Albâni : Sahih)

 

Ce Hadith démontre qu’il n’y a pas dans l’Islam de fête autre que ces deux fêtes et qu’il n’est pas prescrit d’en célébrer d’autres parmi les fêtes des mécréants ou d’imiter ces derniers en cela.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui