La règle concernant un vœu fait à propos l'accomplissement d’une chose obligatoire dans la Charia
Fatwa No: 11288

Question

Une chrétienne mariée à un musulman a fait le vœu de jeûner le mois de Ramadan durant cinq ans si elle donnait naissance à un garçon. Ensuite, elle a embrassé l’Islam et a voulu honorer son vœu, mais elle n’arrivait pas à jeûner. Quel est la prescription relative à cela ? Que doit-elle faire ? Quelle est la prescription relative au fait qu’une personne fasse le vœu de faire quelque chose qui est une obligation ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Le vœu prononcé par un mécréant est valide et doit être rempli par la personne si elle embrasse l’Islam. ‘Umar ibn al-Khattâb, qu'Allah soit satisfait de lui, dit au Prophète () : « O Messager d’Allah, j’ai fait le vœu de faire une retraite spirituelle d’une nuit – et dans une version : d’une journée – dans la Mosquée Sacrée (de La Mecque) au temps de la Djâhiliyya. » Le Prophète () lui dit alors : « Accomplis donc ton vœu. » (Boukhari, Muslim)

 

Quant au vœu fait par une personne et qui consiste à accomplir une chose qui lui est obligatoire comme le jeûne, la prière ou autres, ce vœu est invalide et non effectif selon les oulémas, car le vœu est un engagement à faire une chose et il est incorrect de s’engager à faire une chose obligatoire. En effet, si une chose est rendue obligatoire par la Charia, cela n’a aucun sens de s’engager à l’accomplir et il n’y a – dans ce cas – pas d’expiation à faire selon l’avis correct des oulémas, Tel est l’avis de l’école chafi’ite comme l’a dit l’auteur du livre intitulé al-Muhadhdhab et la majorité des oulémas chafi’ites. C’est également l’avis de l’école hanbalite entre autres.

 

Donc, cette femme n’est tenue à rien.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation