Entretenir ses parents et ses frères ou se séparer d’eux pour se consacrer à son épouse et ses enfants
Fatwa No: 133898

Question

Nous sommes quatre frères et notre père est encore en vie. Etant donné que je suis le seul parmi mes frères à travailler, je suis chargé des dépenses de la maison et je donne aussi de l’argent aux membres de ma famille. Aucun d’eux ne m’aide dans mon travail, car deux d’entre eux sont à l’école et le troisième ne travaille pas. Je leur donne souvent de l’argent et je les aide. Si maintenant je veux me séparer de ma famille, vivre indépendamment et me consacrer à mon épouse et à mes enfants, comment répartir mon argent et combien je dois garder pour moi ? Ma famille a-t-elle droit à mon argent ? Si par exemple, si je possède 400 000 roupies, qu’est-ce que je dois faire avec cette somme à la lumière de la charia ? Car je ne veux pas enfreindre les ordres d’Allah, exalté soit-Il, et de Son Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Renseignez-moi, s’il vous plaît.

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Citant le consensus des oulémas, ibn Qudâma, qu’Allah lui fasse miséricorde, a affirmé que les parents pauvres doivent être entretenus par leurs fils. Donc, si vos parents sont pauvres, vous devez les entretenir. Ce devoir incombe également à vos frères qui ont de l’argent, chacun dans la mesure de ses capacités, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Que celui qui est aisé dépense de sa fortune ; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu’Allah lui a accordé » (Coran 65/7).

Quant à l’entretien de vos frères, cela ne vous est obligatoire que s’ils sont pauvres et si vous avez le droit d'hériter d'eux, ce qui n’est pas votre cas. En fait, votre père vous empêche d'hériter d'eux. Cependant, leur entretien est une bonne action pour laquelle vous serez récompensé, avec la volonté d’Allah, exalté soit-Il, car l’entretien des proches est une aumône et un maintien des liens familiaux.

Sachez que les droits des parents priment sur les droits de toute autre personne qu’il s’agisse de l’épouse ou autres. Cela ne signifie pas que vous devez abandonner les droits de votre épouse et de vos enfants, mais vous devez donner à chacun ses droits dans la mesure de vos capacités. S’il y a une opposition entre les droits de vos parents et ceux de votre épouse, les premiers ont la priorité. Votre épouse et vos enfants doivent le comprendre et vous aider à faire preuve de piété filiale. Que votre épouse et vos enfants ne vous mènent pas à l’impiété filiale, car c’est une perte ici-bas et dans l’au-delà. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

• « Ô vous qui croyez, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi [une tentation]. Prenez-y garde donc » (Coran 64/14) ; • « Et Nous avons enjoint à l’homme de bien traiter ses père et mère » (Coran 29/8). Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui