Que doit faire une femme offensée par son ex mari et sa nouvelle épouse ?
Fatwa No: 134222

Question

J'ai épousé un homme nouvellement converti à l'Islam. Pendant notre mariage, il avait l’habitude de contacter par internet une femme de mon pays. Je leur ai demandé de rompre cette relation mais ils étaient trop attachés l'un à l'autre. Cette femme a invité mon mari à lui rendre visite et leur relation s'est tellement renforcée qu'il a fini par me répudier et l'épouser sous prétexte qu'il n'était pas heureux avec moi bien que j'aie eu de lui un enfant. Je ressens de la tristesse et du chagrin car j'aimais mon époux et je faisais de mon mieux pour le réjouir. Lorsque je lis que l'homme a le droit de répudier sa femme s'il n'est pas heureux avec elle et d'épouser celle qu'il désire, je me dis : «Si les hommes ont le droit de divorcer et de se marier à leur gré, qu'en est-il des femmes qui font des efforts pour faire plaisir à leurs époux ? »Mes questions maintenant sont les suivantes:• Allah, exalté soit-Il, châtiera-t-Il cette femme car elle a détruit ma vie familiale?• Mon époux a-t-il commis un péché ?• La raison pour laquelle mon époux m'a répudiée, est-elle reconnue par la Charia?Je dois noter que cette femme m'a offensée, elle m'a envoyé un courriel pour m'insulter. Elle et mon époux m'ont offensée. En fait, mon mari s'était marié deux fois avant de m'épouser, et il s’agit là de son quatrième mariage. Il a aussi abandonné longtemps la prière puis y est retourné lorsqu'il s'est présenté pour demander cette femme en mariage. • M’est-il permis de faire des imprécations contre eux à cause de la souffrance qu'ils m'ont causée ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons:

 

La relation de votre époux avec cette femme avant leur mariage était prohibée. Si cette dernière a monté votre mari contre vous et l’a poussé à vous répudier, il s’agit certes d’un péché. Selon Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager d'Allah () a dit: «N’est pas des nôtres celui qui monte une femme contre son mari» (Ahmad et Abû Dâwûd)

Selon les oulémas: « Cela se fait en lui enjolivant l'inimitié envers son époux (…) et cela englobe aussi le fait de monter l'époux contre son épouse »

S'il est vrai que cette femme vous a envoyé une lettre qui contient des offenses, elle a certes commis un péché et votre époux aussi s'il vous a offensée.

Quant au divorce, il est détestable si rien ne l’exige. Mais s'il existe un besoin qui le justifie, il est permis. Si votre époux ne se sentait pas heureux avec vous, il lui était permis de vous répudier, et peut-être que ce divorce comprend un bien pour vous, qui sait? Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :
 
«Si les deux se séparent, Allah de par Sa largesse, accordera à chacun d'eux un autre destin. Et Allah est plein de largesses et parfaitement Sage » (Coran 4/130)

Peut-être qu’Allah, le Très Haut, vous dotera d'un mari vertueux qui observera les prescriptions de la Charia.

Nous vous conseillons donc d’invoquer Allah, exalté soit-Il, de solliciter l'aide de certaines de vos amies vertueuses ou de certains de vos frères musulmans fiables pour chercher un mari vertueux, sachant qu'il n'y a pas d'inconvénient pour la femme à chercher un mari tant qu'elle respecte les normes de la Charia.

Quant aux imprécations faites à l’encontre d’une personne injuste, elles sont permises même si cette personne est musulmane, mais à condition que l'injustice soit prouvée.

Toutefois, le mieux est de s'armer de patience et ne pas faire d'imprécations car Allah, le Très Haut, dit :

-  «Qu’ils pardonnent et qu’ils tournent la page! N’aimez-vous point vous-mêmes qu’Allah vous absolve ?» (Coran 24/22
- «Ceux qui pardonnent aux gens, et Allah aime les gens de bien» (Coran 3/134
- «Celui qui se montre patient et pardonne, c’est certainement là une marque de caractère» (Coran 42/43)

Le Messager d’Allah () dit en nous indiquant le meilleur des comportements qui rend le jugement léger et facile et permet d'entrer au Paradis par la Miséricorde d'Allah : « Pardonne à celui qui a été injuste envers toi, donne à celui qui t'a privé et renoue avec celui qui a rompu avec toi » (Rapporté par al-bazzâr, al-Tabarânî et Al-hâkim)
Aïsha rapporte, dans les recueils de Hadîths authentiques :
« [...]. Le Prophète () ne répondait pas au mal par le mal, mais il pardonnait et ne tenait pas rigueur » (c'est-à-dire : n'était pas rancunier).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation