Travailler dans le domaine de l’assurance vie
Fatwa No: 134799

Question

Je suis perplexe par rapport à ma carrière. J'ai récemment obtenu une maîtrise en gestion des ressources humaines. Cependant, j'ai appris il y a peu de temps que le travail pratique dans le domaine des ressources humaines dans les sociétés en Inde consiste en deux éléments principaux illicites : le premier est la rédaction et l'enregistrement des transactions usuraires liées à ce que l'on appelle la Caisse de Retraite et l'assurance vie propre aux employés ; et le deuxième est l'établissement d'un environnement de travail mixte en employant des hommes et des femmes dans un même endroit. D’une manière générale, la mixité au travail est une chose répandue dans toutes les entreprises en Inde. J'en suis donc arrivé - au vu des deux éléments cités précédemment - à travailler en tant que professeur de gestion dans une école mixte pour un salaire modeste. Mon choix est-il correct?
Existe-t-il un intérêt à travailler dans le commerce pour que le travail que l’on fait devienne 100% licite sachant que rien ne peut être 100% licite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Vous avez bien fait d'abandonner le travail consistant à rédiger des choses illicites comme des contrats usuraires et des assurances commerciales ou autre, car le péché lié à ces transactions ne concerne pas uniquement celui qui les pratique, mais aussi celui qui rédige les contrats qui leur sont liés. En effet, le Prophète () a maudit l'usurier, celui qui s'endette auprès de lui, le rédacteur du contrat d'usure et les deux témoins. Il a ensuite ajouté qu'ils sont égaux dans le péché. » (Mouslim)

Concernant la mixité qui est répandue sur les lieux de travail et dans les écoles sans que ne soient respectées en cela les règles de la Législation islamique dans les relations entre hommes et femmes, il s'agit certes là d'un mal. Toutefois, si l'homme ne trouve d'autre moyen de subvenir à ses besoins que celui de travailler dans ces conditions de mixité, il doit alors respecter les règles de la Législation islamique dans les relations et contacts qu'il a avec les femmes en détournant le regard, en évitant de s'isoler avec une femme, etc. Il doit aussi encourager le bien et dissuader du mal autant que possible en fonction de ses capacités. Et Allah, exalté soit-Il, n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.

Il ne fait certes aucun doute que travailler comme enseignant dans un environnement mixte est moins grave que votre travail précédent, comprenant la signature de contrats usuraires et leur approbation en plus de la mixité dans les bureaux.

Enfin, investir son argent dans le commerce fait partie des moyens de le faire fructifier de façon conforme à la Charia. Le commerce est en effet un moyen de subsistance et une bénédiction si le commerçant est honnête et évite les choses illicites. Et quiconque délaisse une chose pour Allah, exalté soit-Il, verra Celui-ci la lui remplacer par quelque chose de meilleur.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation