Le sang qui sort d'une plaie n'annule-t-il les ablutions ?
Fatwa No: 87720

Question

Certaines personnes disent que le sang d'une plaie n'annule pas les ablutions. Est-ce vrai ? J'aimerais avoir une réponse étayée par des preuves.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

L'avis prédominant est que le sang, s’il ne sort pas des voies naturelles, n'annule pas les ablutions qu’il provienne d'une blessure, de la pratique de la Hidjâma ou d'un saignement du nez, peu importe sa quantité. Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Prophète () fit une Hidjâma puis pria sans recommencer ses ablutions. Il se contenta de nettoyer l'endroit où fut pratiquée la Hidjâma. » (al-Dâruqutnî).

 

Tel était l'avis de 'Umar, d'Ibn 'Abbâs, d'Ibn Abî Awfâ, de Djâbir, d'Abû Hurayra, de 'Aïcha, de Sa'îd ibn al-Musayyab et d'autres. Al-Baghawî dit : « C’est l'avis de la plupart des compagnons ainsi que celui des écoles malékite et chaféite ».

 

L'école de jurisprudence hanbalite est d'avis, elle, que le saignement du nez, s’il est important, annule les ablutions au même titre que le sang impur qui sort des voies naturelles. Même si cet avis n'est pas le plus correct du point de vue des preuves, il est préférable en cas de saignement du nez de recommencer ses ablutions afin d'éviter cette divergence.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation