Définition et particularités de la Zakat
Fatwa No: 16101

Question

Quelle est la définition de la Zakat en Islam et quelles sont ses particularités ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Du point de vue linguistique, la Zakat dérive du terme arabe « Az-Zakâ’ » qui signifie l’accroissement et l’augmentation. La Charia nomma la somme à donner aux pauvres, par obligation religieuse, la « Zakat », car celle-ci fait croître l’argent sur lequel elle est prélevée, le multiplie et le protège des calamités.

 

Du point de vue de la Charia, la Zakat désigne plusieurs choses dont : un droit obligatoire sur les biens, et le prélèvement d’une part déterminée d’une somme déterminée selon des modalités déterminées en faveur de catégories déterminées.

 

La Zakat est l’un des cinq piliers de l’Islam rendus obligatoires par le Coran, la Sunna et le consensus des savants. La Zakat se distingue des impôts et autres taxes financières par des caractéristiques dont les plus importantes et les plus manifestes sont la foi, l’espoir en la récompense divine et le sentiment du devoir accompli, ce qui n’existe pas s’agissant des taxes officielles.

 

Elle se caractérise par le fait qu’elle soit prélevée sur la fortune des riches qui remplissent les conditions de son obligation et qui détiennent le Nissâb (minimum légal à partir duquel la Zakat doit être payée) et par le fait qu’elle soit donnée à des catégories déterminés que sont les pauvres, les nécessiteux, les gens qui ont des dettes et autres ayants droit.

À l’opposé, les impôts, les taxes et les accises imposés par les gouvernements sont prélevés sur les pauvres et les classes moyennes pour être distribués aux riches et à ceux qui ont le pouvoir. En effet, cet argent est dépensé pour les réceptions et les soirées organisées pour les présidents et les dirigeants ainsi que pour les dépenses de leurs banquets, de leurs fêtes, de leurs réceptions d’ambassade, de leurs propagandes médiatiques, ainsi que pour les primes des journalistes, les agences de presse, les dépenses des magazines et autres choses pour lesquelles le faible paye au profit du fort.

 

Quant à la Zakat, elle est telle que notre Prophète () l’a décrite : « Elle est prélevée sur les riches pour être donnée aux pauvres. » (Boukhari et Mouslim)

 

C’est une obligation qu’Allah, exalté soit-Il, a prescrite aux riches comme acte d’adoration et par compassion et miséricorde envers les pauvres et les nécessiteux.

 

Mohammad Rachîd Ridâ a dit dans son Tafsiir (explication du Coran) : « Si les Musulmans appliquaient ce pilier de leur religion, on ne trouverait pas parmi eux – après qu’Allah, exalté soit-Il, a accru leur nombre et ait multiplié leur subsistance – de personne dans la misère noire ni croulant sous les dettes, mais ils ont dans leur majorité abandonné cette obligation et commis un crime envers leur religion et leur communauté, la plongeant ainsi dans une situation pire que les autres nations s’agissant de leurs intérêts financiers et politiques jusqu’à perdre leur domination, leur fierté et leur honneur. »

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation