Invocations pour augmenter la richesse
Fatwa No: 294274

Question

Salam aleykoum
Je suis à la cherche de versets coraniques ou de Zikr d'Allah qui permettent d'avoir beaucoup d'argent et de faire les economies.
Baraka Allah fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Parmi les invocations rapportées comme facilitant la subsistance figure l’imploration du pardon d’Allah. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Demandez pardon à votre Seigneur ; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu'à un terme fixé […] » (Coran 11/3) Allah, exalté soit-Il, dit en citant Nûh (Noé) () (sens du verset) :
« J'ai donc dit : "Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Absoluteur, pour qu'Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières." » (Coran 71/10-12)

Ibn ‘Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, a rapporté que le Messager d’Allah () a dit :

« Celui qui implore constamment le pardon d’Allah, verra Allah lui accorder une issue favorable à chaque difficulté, dissiper chacun de ses soucis et lui accorder sa subsistance par des voies qu’il ne soupçonne pas.  »

Certains savants déclarèrent ce hadith Da’îf. Ibn Hadjar al-‘Asqalânî a dit dans al-Amânî al-Mutlaqa qu’il était hasan gharîb. Al-Mundhirî a dit : « Il ne descend pas en-dessous du degré de hasan et il est possible qu’il respecte les conditions d’authenticité de Boukhari et de Mouslim ou de l’un des deux. » (Al-Targhîb wal-Tarhîb)

Vous pouvez aussi faire l’invocation que le Prophète () enseigna à celui qui lui demanda : « Que dois-je dire lorsque j’invoque mon Seigneur ? » Le Prophète () lui répondit : « Dis : "Allahumma Ighfir lî warhamnî wa ‘âfinî warzuqnî (O Allah, pardonne-moi, fais-moi miséricorde, accorde-moi la santé et pourvois à ma subsistance)." Ces paroles rassemblent tes besoins en ce monde et dans l’au-delà. » (Mouslim)

Umm Salama, , a rapporté : « Le Prophète () disait le matin : "Allahumma Innî As’aluka ‘ilman nâfi’an wa rizqan tayyiban wa ‘amalan mutaqabbalan (Seigneur, je te demande un savoir utile, une subsistance licite et des œuvres acceptées)." » [Al-Hafizh : hasan (Natâ'idj al-Afkâr)]

Vous pouvez aussi invoquer Allah, exalté soit-Il, par Ses beaux Noms et faire l’invocation que fit Yûnus.

‘Abdullah ibn Mas’ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messsager d’Allah () a dit :
« Chaque serviteur d'Allah soucieux et triste qui dit : "Allahumma innî ‘abduka, ibnu ‘abdika, ibnu amatika, nâsiyatî biyadika, mâdin fiyya hukmuka, ‘adlun fiyya qadâ`uka, as`aluka bikulli ismin huwa laka, sammayta bihi nafsaka, aw anzaltahu fi kitâbika, aw ‘allamtahu ahadan min khalqika, aw ista`tharta bihi fi ‘ilm al-Ghaybi ‘indaka : an tadj’al al-Qur`ân al-‘Azhîma rabî’ qalbî wa nûr sadrî wa djalâ` huznî, wa dhahâb hammî (Seigneur, je suis Ton serviteur, le fils de Ton serviteur et de Ta servante, mon toupet est dans Ta Main, je suis soumis à Ta sentence et Ton décret envers moi est justice. Je T’implore par tous les Noms que Tu T’es attribués, que Tu as révélés dans ton Livre, ou enseignés à l’une de Tes créatures, ou que Tu as occultés et dont Tu es le Seul connaisseur, de faire du Noble Coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, un moyen de dissiper ma tristesse et mes soucis)", verra Allah dissiper sa tristesse et ses soucis et les remplacer par de la joie. » - « O Messager d’Allah, ne l’apprendrions-nous pas ? », lui demanda-t-on. - « Si. Que celui qui l’entend l’apprenne.  », répondit-il. (Ahmad)

Le Messager d’Allah () a dit : « L’invocation faite par Dhû al-Nûn (Yûnus ou Jonas) dans le ventre de la baleine est celle-ci : "Lâ Ilâha Illâ Anta Subhânaka Innî Kuntu Min al-Zhâlimîn (Nul n’est digne d’être adoré à part Toi ! Gloire à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes." ; aucun musulman ne fait la même invocation pour obtenir quelque chose sans qu’Allah ne l’exauce.  » [Ahmad, al-Tirmidhî (al-Hâkim, al-Dhahabî, al-Albânî : sahîh)]

Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Lorsque le Prophète () allait se coucher, il disait : "Allahumma rabba al-Samawât al-Sab’, wa rabba al-Ard, wa rabba kulli chay’, fâliqa al-Habbi wa al-Nawâ, munzila al-Tawrât wa al-Injîl wa al-Qur’ân, A’ûdhu bika min charri kulli dhî charrin anta âkhidun bi nâsiyatihi. Anta al-Awwal falaysa qablaka chay’, wa anta al-Âkhir falaysa ba’daka chay’, wa anta al-Zhâhir falaysa fawqaka chay’, wa anta al-Bâtin falaysa dûnaka chay’, Iqdi ‘annî al-Dayn wa aghninî min al’Faqr (O Seigneur, Maître des cieux, de la terre et du Trône immense, notre Maître et le Maître de toute chose, Celui Qui fend la graine et le noyau, et Qui a révélé la Thora, l’Évangile et le Coran. J'implore Ta protection contre le mal de toute chose que Tu saisis par le toupet. O seigneur ! Tu es le Premier, nul n’est avant Toi, Tu es le Dernier, nul n’est après Toi, Tu es l’Apparent, nul n’est au-dessus de Toi, Tu es le Caché, nul n’est en dessous de Toi ; paie pour nous nos dettes et accorde-nous de quoi éviter la pauvreté."  » (Mouslim)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation