Manger durant l’appel à la prière invalide-t-il le jeûne ?
Fatwa No: 24186

Question

Pendant le mois de Ramadan béni, j’ai bu de l’eau après avoir entendu retentir le Allahou Akbar de l’appel à la prière du Fajr car je pensais que cela était permis conformément à ce que m’avait dit un de mes oncles maternels dans ma jeunesse. Est-ce que je dois rattraper ce jour ? Y a-t-il une expiation obligatoire à faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] Mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit... » (Coran 2/187) Ce verset béni nous informe que le jeûneur a le droit de manger et de boire tant que la vraie aube n’est pas apparue. Lorsque la vraie aube apparaît il incombe au jeûneur de s’abstenir.

Si le muezzin ne fait l’appel à la prière qu’après l’entrée de l’heure, alors lorsqu’il dit : « Allahou Akbar » il est obligatoire pour le jeûneur de s’abstenir. S’il mange après cela, il a certes rompu son jeûne et il lui incombe de le rattraper. Par contre, si le muezzin fait l’appel à la prière avant l’entrée de l’heure alors il n’y a pas de mal à manger pendant l’appel à la prière. Ce qui compte, c’est l’apparition de l’aube et non pas l’appel du muezzin. En résumé, si vous étiez au courant de l’entrée de l’heure de la prière de l’aube, puis que vous avez mangé, alors il vous incombe de rattraper le jeûne (de ce jour) et même si au moment des faits vous ignoriez ce jugement, car cette affaire est connue dans les pays musulmans. Si le musulman ignore une chose de la religion, il doit demander aux savants avant de s’avancer. Allah, exalté soit-Il a dit : « Demandez donc aux érudits du Livre, si vous ne savez pas. » (Coran 21/7)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui