La derbouka est-elle licite ?
Fatwa No: 301321

Question

Assalam alaykum,Je voudrais savoir si la derbouka est un instrument toléré en Islam ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La darbouka est le nom donné à ce qui était connu auparavant chez les Arabes sous le nom de Kûba comme le mentionne al-Djamal dans sa glose de l’explication du livre intitulé al-Manhadj en disant : « "Al-Kûba" est le nom donné à la darbouka. »

La Kûba est une sorte de tambour illicite selon l’avis de la plupart des oulémas. L’Encyclopédie jurisprudentielle koweïtienne mentionne : « La Kûba est un long tambour au milieu étroit et aux extrémités larges. Il n’y a aucune différence quant au fait que ses extrémités soient bouchées ou seulement l’une d’entre elle, ni au fait que ses deux extrémités soient d’une même largeur ou pas.

Cependant Il existe une divergence concernant le verdict de cet instrument.

La majorité des Chaféites sont d’avis qu’il est illicite de jouer et d’écouter de la Kûba, car le Prophète () a dit : « Allah vous a interdit l’alcool, les jeux de hasard et al-Kûba (sorte de tambour). » De plus, jouer de cet instrument est une imitation des gens efféminés, car ce sont eux qui ont l’habitude d’en jouer. Abû al-Fath al-Râzî a rapporté l’unanimité concernant le caractère illicite de cet instrument – comme l’a mentionné al-Haytamî –.

Ahmad ibn Hanbal a dit : “ Le tambour est un instrument détestable et désigne la Kûba interdite par le Prophète ().” »

Al-Qurtubî a dit : « Quant aux instruments à vent et à cordes ainsi que la Kûba, il n’existe aucune divergence quant à l’illicéité de les écouter et je n’ai jamais entendu qu’une personne dont la parole est prise en considération parmi les Anciens et les imams parmi les Modernes autoriser ces choses. Comment ne seraient-elles pas illicites alors qu’elles sont l’emblème des gens qui consomment de l’alcool, des débauchés, des pervers, des corrompus et des gens immoraux. Or, si tel est le cas, il n’y a aucun doute sur son caractère illicite et sur le fait de déclarer celui qui commet cela comme étant un pervers et un pécheur. » (Al-Zawâdjir, al-Haytamî)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui