Ce hadith parle-t-il du savoir religieux ou mondain ?
Fatwa No: 253543

Question

As-Salamou aleykoum
Je voudrais savoir si la transmission d'un savoir utile pour les affaires de la vie ici-bas fait aussi partie d'une sadaqa jariyah, ou est-ce que ca concerne uniquement les sciences religieuses.
BarakAllahou fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

On a questionné le cheikh ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, à propos de la parole du Prophète () :

« Quand le fils d'Adam meurt, ses œuvres s'arrête sauf trois choses : une aumône continue, un savoir dont les gens tirent profit, ou un enfant vertueux qui invoque Allah pour lui. »,

On lui a demandé si ce hadith parle-t-il du savoir religieux ou mondain ?

Il répondit à cela en disant : « Le sens littéral du hadith indique que sa portée est générale et que tout savoir bénéfique entraîne cette récompense. Cependant, au sommet de cela se trouve le savoir religieux. En supposant qu'un homme décède après avoir enseigné l’artisanat ou la fabrication d’une chose licite et que des gens en tirent profit, cet homme en obtient alors la récompense. »

Le savoir bénéfique de ce monde sera profitable à celui qui le possédait lorsque ce dernier décédera, à l’instar de l'aumône continue. Toutefois, le sens littéral du hadith est que l'aumône continue et le savoir dont on tire une utilité sont deux choses différentes, car le terme arabe « aw » (ou) fait la distinction entre la mention de l'aumône continue et celle du savoir utile. De plus, l'aumône continue désigne les legs pieux et le savoir dont les gens tirent profit, même s’il n'est pas un legs pieux, est tel le legs pieux dont le propriétaire tire une récompense après sa mort.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui