La prière en commun est obligatoire, mais celle accomplie à temps l’est encore plus
Fatwa No: 25877

Question

Nous vivons en Chine dont les habitants sont des mécréants et nous nous trouvons obligés de retarder la prière en commun, que nous faisons dans un endroit adapté à cela, une heure après son temps, sachant qu’il n’existe qu’une ou deux personnes au temps normal de la prière alors que les autres ont des cours au même moment. Est-il donc permis de différer la prière ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il n’est pas permis de reporter l’accomplissement de la prière après son temps prescrit étant donné le verset coranique où Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset): «car la Salāt demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés.» (Coran 4/103)

Ibn Mass’oud, , a dit : « J’ai demandé au Messager () : « Quelle est la meilleure oeuvre aux yeux d’Allah, exalté soit-Il ? »

-      « L’accomplissement de la prière en son temps prescrit », me répondit-il.

-      «  Et quoi encore ? », lui demandai-je.

-      « La piété filiale », répondit-il.

-      «  Et quoi encore ? », lui demandai-je.

-      « le Djihad pour la cause d’Allah, exalté soit-Il », répondit le Messager (). (Boukhaari)

Par conséquent, il ne vous est pas permis de retarder la prière au-delà de son temps prescrit. Il vous incombe plutôt de savoir que le temps prescrit pour l’accomplissement de la prière représente le temps qu’il n’est pas permis de dépasser, et celui qui agit autrement sans excuse valable commet un péché.

Quant au temps fixé par l’imam ou par le groupe, celui qui le dépasse ne commet pas de péché tant que le temps prescrit par la Charia ne s’est pas encore écoulé ou qu’il n’abandonne pas la prière en commun sans excuse valable.

 Le temps prescrit par la Charia est long et le Musulman peut accomplir la prière à n’importe quel moment de cette période de temps, mais il est préférable qu’il se hâte d’accomplir la prière au début du temps imparti.

Le Messager () indiqua les temps de la prière en disant :

 

 «Le temps de la prière du Dohr commence dès que le soleil est au zénith et que la longueur de l’ombre de l’homme est égale à celle de sa taille, et dure jusqu’à l’arrivée du moment de la prière d’Asr. Le temps de cette dernière dure jusqu’au jaunissement du soleil. Le temps de celle du Mghreb commence dès que le soleil se couche et dure jusqu’à la disparition de la rougeur du crépuscule. Le temps de la prière du ‘Ichâ dure jusqu’à la moitié de la nuit. Le temps de la prière du matin débute dès que l’aube point et dure jusqu’à ce que le soleil commence à se lever.»(Mouslim)

Lorsque deux personnes ou plus se réunissent et accomplissent la prière en commun, elles obtiennent ainsi la récompense de la prière en commun. S’il n’est possible d’accomplir la prière en commun qu’en la remettant à un moment dépassant son temps prescrit par la Charia, il vous incombe dans ce cas de prier avant la fin de son temps au lieu de la retarder pour pouvoir l’accomplir en commun ; car même si la prière en commun est obligatoire, accomplir la prière en son temps prescrit l’est davantage et est encore plus important.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui