A qui donner sa Sadaqa ?
Fatwa No: 277156

Question

Salam alaykoum,
J'aimerais effectuer des dons mais j'ai de plus en plus de mal à savoir à qui le faire.
J'ai lu que l'on pouvait aider les musulmans et non-musulmans malades qui ne combattent pas l'islam (cf votre fatwa sur le don du sang) mais aujourd'hui cela est devenu difficile de savoir à qui exactement nous faisons des dons.
Beaucoup se disent musulmans mais suivent des sectes déviantes et cela est difficile à déceler.
Il existe aujourd'hui beaucoup d'associations qui sollicitent les gens pour des dons, ou des groupes qui demandent des dons pour des personnes malades.
Comment alors savoir et reconnaître celui qui ne combat pas l'islam, celui qui suit le bon credo et ne diffuse pas le contraire de l'Islam pour pouvoir l'aider ?
Eclaircissez-nous sur la question s'il vous plait
Merci d'avance
Salam alaykum

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

De telles informations peuvent être obtenues en interrogeant les gens du savoir et d’expérience de votre ville, surtout les centres islamiques connus pour leur sincérité et qui suivent la Sunna du Prophète () s’ils flattent une association ou un groupe puis authentifient leurs responsables, alors donnez-leur votre Sadaqa et mandatez-les de l’octroyer aux ayants-droits que vous exigez.

Nous vous instruisons que le musulman quand il recherche à octroyer sa Sadaqa à son ayant-droit en toute sincérité, alors il est récompensé quoi qu’il en soit, même si elle parvient à celui qui ne la mérite pas ! Le Prophète () a dit : « Un homme a dit : J’octroierai cette nuit une aumône ! Il est sorti et l’a donnée à une fornicatrice. Au matin les gens conversaient qu’on a octroyé une aumône à une fornicatrice. Il a dit : Ô Allah par Ta louange : à une fornicatrice ? J’octroierai une aumône ! Il est sorti et l’a donnée à un riche. Au matin les gens conversaient qu’on a octroyé une aumône à un riche. Il a dit : Ô Allah par Ta louange : à un riche ? J’octroierai une aumône ! Il est sorti et l’a donnée à un voleur. Au matin les gens conversaient qu’on a octroyé une aumône à un voleur. Il a dit : Ô Allah par Ta louange : à une fornicatrice, à un riche et à un voleur ? Alors on lui a dit (dans son sommeil) : Quant à ton aumône elle a été acceptée : il se peut qu’elle soit un prétexte à la fornicatrice pour devenir chaste, que cela serve au riche de leçon pour prodiguer de ce qu’Allah, le Très haut, lui a attribué et que le voleur s’abstienne de voler. » (Boukhari et Mouslim).

L’imam Ibn Hadjar a dit : « Lorsque l’intention de celui qui donne l’aumône est sincère, alors cette dernière est acceptée même si elle n’est pas octroyée à son ayant-droit. »

L’imam al-'Aynî a dit : « C’est une preuve qu’Allah, le Très Haut, récompense le serviteur selon son intention dans le bien… l’aumône de cet individu a été acceptée car son intention était d’agréer uniquement Allah, le Très Haut, et de là qu’il l’ai octroyée à celui qui ne la mérite pas, ne l’a pas lésé mais il faut noter que cela est valable dans la Sadaqa volontaire seulement. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation