Le point de vue de l’islam sur le voyage dans le temps
Fatwa No: 279472

Question

Que dit l’islam à propos du voyage dans le temps ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Si vous voulez dire par "voyage dans le temps", le fait de vous déplacer à différents moments dans le temps, c’est-à-dire que vous visitiez physiquement le passé ou l’avenir, alors c’est impossible.
Allah, le Très-Haut, dit (selon la traduction du sens du verset) :
• « [Le messager d’Allah a dit :] Si je connaissais l’Inconnaissable (Ghayb), j’aurais pu acquérir beaucoup de richesses et aucun mal ne m’aurait touché. » (Coran 7/188)

• « Aucune âme ne perçoit ce qu’elle gagnera demain, et aucune âme ne perçoit dans quel pays elle mourra. En effet, Allah connait et sait. » (Coran 31/34)
Seul Allah, le Très-Haut, connait l’Inconnaissable (Ghayb). S’il était possible de voyager dans le futur et de savoir ce qui se passera, cela (c’est-à-dire le fait que seul Allah connaisse l’Inconnaissable) serait faux.
Allah, le Très-Haut, dit (selon la traduction du sens du verset) :
• « C’est Lui qui détient les clefs de l’Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connait. Et Il connait ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. » (Coran 6/59)

• « Dis : ‘Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la Terre ne connait l’Inconnaissable, à part Allah’. Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités ! » (Coran 27/65)
Nous voudrions souligner que le ‘temps’ n’est rien d’autre qu’une fonction mathématique de deux variables. Celles-ci ne peuvent être séparées pour qu’il soit possible de le parcourir. Cependant, certaines ‘périodes’ peuvent être (de manière relative) plus longues ou plus courtes que d’autres. Par exemple, le Prophète, a décrit le temps que le Dajjâl (Antéchrist) passera sur la Terre :
« [Il passera] quarante jours : un [jour] sera comme une année, ‘un’ comme un mois, ‘un’ comme une semaine et le reste de ses jours comme les vôtres. » (Mouslim)
Un autre exemple se trouve dans le Hadith (narration prophétique) à propos de Yûcha’ ibn Nûn (Josué) conquérant Jérusalem :
« Il a atteint cette ville au moment de la prière 'Asr (l’après-midi), alors il a dit au Soleil : ‘Ô Soleil ! Tu es lié par le commandement (d’Allah) et moi aussi ! Ô Allah ! Arrête-le (c.-à-d. le Soleil) de descendre pour un temps’. Il a été arrêté jusqu’à ce qu’Allah le rende victorieux. » (Boukhari et Mouslim)
Cependant, si vous voulez dire simplement s’imaginer qu’une personne vive dans le passé et soit témoin de la vie des gens, à ce moment-là, ou s’imaginer qu’une personne vive dans le futur et soit témoin des progrès scientifiques et intellectuels potentiels, il n’y a rien de mal à cela. Beaucoup de choses, qui étaient des fantasmes dans le passé, sont devenues des réalités.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation