Evocations innovatrices après les prières
Fatwa No: 298852

Question

Assalam alaykum,
Mes parents font des dhikrs après chaque prière obligatoire, voici le dhikr : après la prière du matin : istigfar (100) salatou fatih (100) lahilaha illa laha (100), le même dhikr pour la prière de zouhr et de asr. Ces zikrs sont-ils conformes au Coran et à la sounna ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Parmi les évocations (Adhkâr) ayant été rapportées après la prière obligatoire ne figurent ni le fait de dire 100 fois « astaghfirullah (O Allah pardonne moi) » ni le fait de dire 100 fois « lâ ilâha illallah (Nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah) ». Partant, faire ces évocations de manière régulière après chaque prière fait partie des innovations en matière de religion (Bida’).

Quant à ce que vous appelez « salatou fatih », si vous entendez par cela ce que les gens appellent « salâtu-l-Fâtih », nous nous contenterons ici de citer ce qui a été mentionné par le cheikh Ibn Bâz dans Fatâwâ Nûr ‘Alâ al-Darb :

« Quel est le verdict de salâtu-l-Fâtih pour le Prophète () sous cette forme : "Allahumma salli ‘alâ sayyidinâ Muhammad al-Fâtih limâ ughliqa wa-l-Khâtim limâ sabaqa, nâsiru-l-Haq bi-l-Haq, al-Hâdî ilâ-s-Sirâtu-l-Mustaqîm… (O Allah prie sur notre maître Mohammed qui a ouvert ce qui avait été fermé et a clôturé ce qui précède, celui qui accorda la victoire de la vérité par la vérité, qui a guidé les gens vers le droit chemin…)" ? En effet, nombre de gens parmi les nôtres disent cela après chaque prière obligatoire en élevant la voix. L’imam dit cette formule et les gens la répètent derrière lui. Éclairez-moi. Qu’Allah vous éclaire.

La réponse : « Cette prière – ou évocation – est une des innovations de la secte suivant la voie Tidjaniyya et nous ne pensons pas que les éléments qu’elle comporte contiennent des paroles interdites. Cette invocation mentionne que "Mohammed a ouvert ce qui a été fermé" du point de vue de la prophétie. C’est-à-dire qu’Allah ouvrit la porte de la prophétie, par le biais du Prophète (), alors que cette dernière avait été fermée après ‘Îsâ (Jésus) () et qu’Il lui révéla le message puis qu’Il lui ordonna de le transmettre aux gens. Cependant, il s’agit là d’une manière brève d’interprétation.

Quant à la mention du fait qu’il a "clôturé ce qui précède" et qui désigne le fait qu’il est le sceau des prophètes (Alaihi wa Assalam) ainsi que le fait qu’il soit " celui qui accorda la victoire de la vérité par la vérité et qui guidait les gens vers le droit chemin", tout cela est vrai, mais l’utilisation de cette formule inventée par les Tidjanis ne convient pas et doit être abandonnée, car elle consiste en une pratique infondée. D’ailleurs, les évocations pratiquées par le Prophète () ayant été rapportées suffisent à remplacer ces dernières. Quand on demanda au Prophète () : "Comment doit-on faire la prière sur toi ?", il répondit :
"Dites : ‘Allahumma Salli ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Âli Muhammad Kamâ Salayta ‘Alâ Ibrâhîm Wa ‘Alâ Âli Ibrâhîm Innaka Hamîdun Madjîd. Allahumma Bârik ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Âli Muhammad Kamâ Bârakta ‘Alâ Ibrâhîm Wa ‘Alâ Âli Ibrâhîm Innaka Hamîdun Madjîd. (Ô Allâh ! Prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed
comme Tu as prié sur Ibrahim et la famille d’Ibrahim.
Et bénit Mohammed et la famille de Mohammed
comme Tu as béni Ibrahim et la famille d’Ibrahim parmi les mondes.
Tu es le seul Digne d’Eloges, Le Glorieux Suprême)’
"

Cette formule est sublime et suffisante. Il existe également d’autres formules indiquées par le Prophète () dont les suivantes : "Allahumma Salli ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Azwâdjihi Wa Dhuriyyatihi Kamâ Salayta ‘Alâ Âli Ibrâhîm Wa Bârik ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Azwâdjihi Wa Dhuriyyatihi Kamâ Bârakta ‘Alâ Âli Ibrâhîm Innaka Hamîdun Madjîd (Ô Allah ! Prie sur Mohammed ainsi que sur ses épouses et sa descendance comme Tu as prié sur la famille d’Ibrâhîm et bénis Mohammed ainsi que ses épouses et sa descendance comme Tu as béni la famille Ibrâhîm. Tu es le seul Digne d’Eloges, Le Glorieux Suprême)" ; " Allahumma Salli ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Âli Muhammad Kamâ Salayta ‘Alâ Âli Ibrâhîm Wa Bârik ‘Alâ Muhammad Wa ‘Alâ Âli Muhammad Kamâ Bârakta ‘Alâ Âli Ibrâhîm Fî-l-‘Âlamîn Innaka Hamîdun Madjîd (Ô Allah ! Prie sur Mohammed ainsi que sur la famille de Mohammed comme Tu as prié sur la famille d’Ibrâhîm et bénis Mohammed ainsi que la famille de Mohammed comme Tu as béni la famille Ibrâhîm dans l’univers. Tu es le seul Digne d’Eloges, Le Glorieux Suprême)". Il existe également d’autres formules. Tout ce qui a été authentiquement rapporté comme ayant été pratiqué par le Prophète () peut être utilisé et est certes préférable et meilleur que ces formules innovées par les Tidjanis. »

Partant, vous devez donc conseiller vos parents avec douceur en les invitant à faire régulièrement les évocations pratiquées par le Prophète () après les prières obligatoires et à ne pas faire de manière régulière d’autres évocations à ce moment spécifique tout en les mettant en garde contre le fait de dire les salatu-l-Fâtih d’une manière générale en plus du fait de les inviter à multiplier les évocations d’Allah en général à tout moment.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui