Solutions pour éviter le divorce
Fatwa No: 308848

Question

Salam alaykum,
Je ne trouve pas ce que je cherchais suite à la réponse que vous m'avez donnée à la question numéro 2581989. Je reformule donc celle-ci.
Mon mariage est en péril et je ne sais plus quoi faire. J'ai demandé à mon mari l'autorisation d'aller vivre chez ma sœur (qui vit seule) quelques temps pour que chacun réfléchisse. Je lui ai aussi demandé de faire intervenir deux arbitres pour nous aider car nous n'arrivons pas à régler nos problèmes seuls. Il m'a répondu que si je contactais la personne dont je lui avais parlé pour servir d'arbitre je serai répudiée. A-t-il le droit de faire ça ? Le connaissant il a honte et ne veux pas de cette solution car il dit que les gens le verrai comme un monstre.
Il a été maltraité durant son enfance et il en est ressorti un grand traumatisme. Lorsqu'il perd le contrôle d'une situation, qu'il vit une frustration ou que je commets une erreur il s'énerve très vite et de la démarre une dispute. Selon son degré de frustration il peut m'ignorer totalement jusqu'au point de quitter le lit pendant plusieurs jours sans m'adresser la parole. Je suis beaucoup plus sensible que la moyenne car j'ai été abandonnée par ma mère à l'âge de seize ans. Lorsque qu'il agit comme ça je tombe en dépression car je suis comme plongée dans le passé et dans la peur de l'abandon. Nous avons beaucoup de mal à trouver un équilibre et cela détruit notre mariage. Au début de notre mariage j'étais convertie depuis quelques mois et je ne connaissais pas grand-chose de l'islam donc j'ai eu de mauvais comportement face à mon mari comme de l'arrogance ou de la désobéissance. Al hamdulillah il m'a corrigée et aujourd'hui je ne suis plus la même personne. Cependant je me suis rendu compte récemment qu'il ne m'a pas tout pardonné alors que cela remonte à plusieurs années et il a accumulé de la rancœur vis à vis de moi. Il m'est arrivé à plusieurs reprises sous le poids de la trop grande pression de demander le divorce. Bien entendu je l'ai regretté et ce n'est pas ce que je souhaite. Je lui ai aussi demandé à plusieurs reprises de consulter un psychologue ensemble mais il ne veut pas. En dehors de ces problèmes nous nous entendons bien et nous nous aimons. Il est un bon mari que Dieu le bénisse et il craint Allah. Nous avons aussi une petite fille.
Nous sommes arrivés à un stade ou la vie conjugale est devenue trop compliquée. J'aimerais pouvoir arranger les choses mais je ne sais plus quoi faire. Conseillez-moi par la grâce d'Allah.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Tout d'abord, nous vous félicitons pour votre conversion à l'Islam et nous vous remercions d'avoir compris la sublimité de cette religion. Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de nous raffermir tous dans Sa religion et nous L'implorons de dissiper vos soucis, de résoudre vos problèmes et de rendre votre mari meilleur, car notre Seigneur est proche et répond aux invocations.

Nous commencerons à vous répondre par ce par quoi vous avez terminé votre question et qui est le fait qu'en général, vous vous comprenez l'un l'autre, que vous vous aimez, que votre mari est quelqu'un de bon et qu’Allah, exalté soit-Il, vous a donné une fille. Toutes ces choses aident à fonder une vie conjugale réussie et nous pensons donc que le problème est simple à résoudre.

La première chose que nous vous conseillons de faire est d'invoquer Allah, car Allah, exalté soit-Il, ordonne qu'on L'invoque et promet de répondre à celui qui L'invoque. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Et votre Seigneur dit : "Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés". » (Coran 40/60)
Veillez à respecter l’étiquette des invocations afin qu’elles soient plus à même d'être exaucées. Parmi ces règles de bienséances figure le fait de commencer par louer Allah, de faire Son éloge et de prier pour le Prophète (). Tout cela avec la certitude d'être exaucée, en pensant du bien d’Allah et en ne désespérant pas d’être exaucée. De plus, il faut aussi veiller à invoquer Allah à des moments où l’invocation est plus à même d’être exaucée, comme par exemple durant le dernier tiers de la nuit, lorsque l'on est prosterné et autres. Il faut donc en tout premier lieu invoquer Allah.

Deuxièmement : veillez à éviter tout ce qui peut irriter et énerver votre mari. Il vous aimera et vous respectera davantage. Ensuite, si pour une quelconque raison, il venait à s'énerver, ne lui répondez pas, évoquez Allah abondamment et implorez Son pardon afin de vous calmer et de ne pas vous énerver. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« ceux qui croient, et dont le cœur se tranquillise à l'évocation d'Allah". N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les cœurs ? » (Coran 13/28)
Éloignez-vous également de lui jusqu'à ce qu'il se calme.

Troisièmement : profitez de ses moments de calme pour établir les fondations d'une bonne relation entre vous. Rappelez-lui alors l'amour que vous éprouvez l'un envers l'autre et la fille que vous a donnée Allah ainsi que le fait que le maintien de votre vie familiale et le fait d'éviter tout problème aura de bonnes conséquences sur le développement de votre fille alors que le contraire aura des conséquences catastrophiques sur la santé physique et mentale de cette dernière.

Quatrièmement : en général, le divorce n'est pas une solution, car ses conséquences néfastes sont plus nombreuses que ses avantages. C'est pourquoi certains oulémas sont d'avis que la règle de base est de considérer le divorce comme interdit. Cheikh al-Islâm Ibn Taymiyya a dit : « La règle de base concernant le divorce est la prohibition et il n'a été rendu licite qu'en cas de besoin. »

Il est donc préférable de patienter autant que possible.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui