La sentence relative au fait de ne pas croire celui qui jure
Fatwa No: 31103

Question

Est-ce que je dois croire le serment d’une personne qui jure par Allah, exalté soit-Il, mais qui ne prie pas ? Je considère que s’il ne respecte les enseignements du Seigneur Qui lui a accordé toutes les faveurs et les grâces, alors comment peut-il respecter ses engagements envers moi, alors que je ne suis qu'un serviteur d’Allah, exalté soit-Il, comme lui ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le musulman ne doit pas beaucoup jurer par Allah, exalté soit-Il, même s’il est véridique. En effet, cet acte s’oppose à la révérence et témoigne d'un manque de respect envers le serment. À ce propos, Allah, le Très Haut, dit (sens des versets) :

 

·        «Soyez donc fidèles à vos serments ! » (Coran 5/89)

·        «Et n’obéis à aucun jureur méprisable» (Coran 68/10)

 

Certes, celui qui prête un faux serment commet un acte absolument illicite, et son péché sera plus grave si l’objectif du serment est profane. Le Prophète () a dit :

 

«Il est trois personnes à qui Allah n'adressera pas la parole au Jour de la Résurrection et auxquelles Il a réservé un châtiment douloureux:

-              Les compagnons lui dirent : « Quelle perte et quelle déception! Ô Messager d'Allah,  qui sont-ils? ».

-              Celui qui laisse traîner ses vêtements (par orgueil), celui qui rappelle sans cesse ce qu’il a offert et celui qui écoule sa marchandise par des faux serments» (Al-Tirmidhi : Sahih)

 

D’ailleurs, il n’est pas impératif de croire le serment fait par un pervers, il est même préférable de ne pas le croire, car il n’y a rien d'étonnant à ce que celui qui est réputé pour sa négligence de la Salâh ou d’autres obligations manque à ses serments. Qu’Allah nous mette à l’abri de toute adversité.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation