Statut du grand frère en Islam
Fatwa No: 334609

Question

Salam aleykoum
J'aimerais savoir le statut du grand frère en Islam ? A-t-il des droits particuliers par rapport à ses petits frères et petites soeurs ?
Barak Allahou fikoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le frère aîné doit être respecté par tous ses frères et sœurs, ils doivent le traiter avec les plus grands égards, faire preuve de déférence envers lui et maintenir les liens familiaux avec lui, ainsi que respecter tout ce qui fait partie des droits du musulman envers son frère musulman. Quant à lui, il se doit de les respecter et se montrer clément envers eux.
Agir contrairement à cela est considéré comme étant contradictoire à la bienséance et aux valeurs islamiques. Le Prophète () a dit : « Ne fait pas partie de nous celui qui ne se montre pas clément avec nos petits et n'honore pas nos aînés » et dans une autre version, il a dit :
« Ne fait pas partie de notre communauté celui qui n‘honore pas nos aînés, ne se montre pas clément avec nos petits et ne donne pas à nos savants le rang qu’ils méritent.  » (Abû Dâwûd, al-Tirmîdhî ; al-Albâny : Sahîh)
Le frère aîné doit conseiller ses frères et sœurs et discipliner les petits parmi eux, mais il n’a le droit de les frapper qu’avec la permission du père.

Cependant, il n’a pas le droit d’être le tuteur financier des mineurs en présence du père. Ceci étant le rôle du père ou de son mandataire et si le père décède sans laisser de testament spécifiant le mandataire, la tutelle passe alors au grand-père. Il est mentionné dans le livre hanafite intitulé ‘Radul-Mukhtâr : « La tutelle relative aux biens du mineur revient au père ou à son mandataire, et ensuite elle passe à celui que ce dernier a mandaté ; et si le père décède sans désigner de mandataire, cette tutelle passe au grand-père paternel, ensuite au mandataire du grand-père et ensuite au mandataire de ce dernier ; et s’il n’existe pas, alors la tutelle passe à un juge et à celui qu’il a nommé pour cela. »

En résumé, en Islam le frère aîné doit d’être respecté, honoré et traité avec déférence.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui