Une femme peut-elle égorger un mouton pour la fête de l'Aid al-Adhâ
Fatwa No: 335332

Question

Est-ce que la femme peux égorger le mouton pendant la fête du eïd la fète du mouton.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n'y a aucun mal à ce qu’une femme égorge un mouton pour la fête de l'Aid al-Adhâ ou pour tout autre sacrifice. Le cheikh ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Un animal égorgé par une femme est licite. Cela signifie que lorsqu’une femme égorge une bête de cheptel, cette bête est licite à la consommation. Ainsi, si elle égorge une brebis, une vache ou un chameau, la bête égorgée est licite à la consommation. La preuve de cela est le hadith suivant : "Alors qu'une jeune fille faisait paître son troupeau de moutons aux alentours de la montagne de Sal'a à Médine, un loup attaqua l'un de ses moutons. La jeune fille prit alors une pierre tranchante et égorgea la chèvre avant que celle-ci ne meure. Le Prophète () déclara ensuite licite la viande de la bête qu'elle avait égorgée." Cela prouve bien que toute bête égorgée par une femme est licite à la consommation et qu'il n'existe aucune différence en cela entre la fille pubère et la jeune fille douée de discernement ni entre la femme qui a ses menstrues et celle qui ne les a pas, car le Prophète () n’entre pas dans ces détails.
Quant à la croyance de certains selon laquelle une bête égorgée par une femme ou par une femme ayant ses menstrues est illicite à la consommation, elle est sans fondement. C'est pourquoi nous disons que sont licites les bêtes égorgées par une femme ayant ses menstrues, par une femme étant en état d'impureté majeure ou devant faire ses petites ablutions ou par une jeune fille arrivée à l’âge du discernement. »
D'autres savants sont toutefois d'avis qu'il est préférable à la femme de donner mandat à un homme qui égorgera son offrande du jour de l'Aid même s'il lui est permis de l'égorger elle-même, comme mentionné précédemment. Al-Nawawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Al-Châfi'î et les adeptes de l'école Hanéfite ont dit qu'il était recommandé d'égorger soi-même son offrande. Al-Mâwardî a dit : "Sauf pour la femme à qui il est recommandé de mandater un homme pour le faire." »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui