J'ai des hallucinations auditives et visuelles
Fatwa No: 336925

Question

Salam alaykoum,
Je suis le frère qui a une schizophrénie paranoïde. Je vous explique : Avant, je n'avais que des hallucinations auditives. J'ai un ami que j'ai rencontré à la mosquée qui a vu mes jambes trembler quand je faisais la prière et il est venu me voir et m’a proposé son aide. Il m’a fait une rokia dans sa voiture et depuis ce jour, mes jambes ce sont arrêtées de trembler. Ensuite, il m’a dit que c'était donnant donnant et que je devais l'aider. Il m’a dit : je vais te donner une méthode pour les voir comme cela tu verras que ce n'est pas une maladie, mais bien des djins. Je lui ai donc fait confiance et il m’a donné la moitié du verset 148 de la sourate 2. Il m’a dit : c’est pour voir les djinns qui sont sur toi et afin que tu vois que ce n'est pas une maladie. Je ne le croyais pas, mais ensuite, il m’a dit de faire la prière de la consultation et de demander à Allah que si j'avais des djinns de me les dévoiler. Ensuite, il m’a dit : tu récites 100 fois le verset 148 de la sourate 2, mais uniquement la moitié du verset avec l'intention de voir les djinns et là, choqué, ils sont apparus devant moi. J'ai vu un djinn avec des yeux de serpent avec des traits noir et rouge sur le visage et une cape noir et j'ai une djiniette avec une robe de marier des long cheveux et un visage de film d'horreur. Cette histoire date d’il y a 5 ans maintenant et depuis ce jour, j'ai des hallucinations visuelles. Je regrette d'avoir fait le test. J'ai été naïf et je ne sais pas comment me débarrasser de ces hallucinations visuelles. Avez-vous une solution ? Qu'Allah vous récompense. J'ai été voir plusieurs raki, mais ils n’arrivent pas à me faire partir les hallucinations visuelles. En plus, le fait de voir ce genre de chose m'angoisse beaucoup. Qu'Allah vous récompense de bien vouloir me trouver une solution, car même les médicaments n’ont pas d’effet sur les hallucinations visuelles.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous implorons Allah de vous guérir du mal dont vous souffrez. Nous vous informons qu'évoquer constamment Allah, exalté soit-Il, et réciter assidûment le Coran, et tout particulièrement la sourate al-Baqara (La Vache), est la meilleure protection et le meilleur remède contre les djinns. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Ne faites pas de vos maisons des tombes (lieux où on n'accomplit pas d'acte d'adoration). Certes, le diable s'enfuit (ou se tient à distance) d’une maison où l'on récite sourate al-Baqara (La Vache). » (Mouslim)

Récitez constamment le verset du Trône et les derniers versets de la sourate al-Baqara (La Vache) commençant par (sens du verset) : « Le Messager a cru [...] » (Coran 2/285). En effet, dans le hadith racontant l'histoire d'Abû Hurayra lorsque celui-ci fut chargé de la surveillance de la nourriture – donnée en aumône pour le mois de Ramadan -, le diable lui dit : « Lorsque tu rejoins ta couche, récite le verset du Trône (Coran 2/255). Ton Seigneur te protégera alors et aucun démon ne pourra t'approcher jusqu'au matin. » Puis, le Prophète () lui dit : « Il t'a dit la vérité cette fois bien qu'il soit un grand menteur ! Il s'agissait du diable ! » (Boukhari)

Abû Mûsâ al-Ansârî, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Quiconque récite de nuit les deux derniers versets de la Sourate al-Baqara (La Vache), ceux-ci lui suffiront pour être protégé. » (Boukhari, Mouslim)

Al-Nu'mân ibn Bachîr, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Allah a écrit un Livre deux mille ans avant de créer les cieux et la terre. Il en a révélé deux versets par lesquels Il a clôturé la sourate al-Baqara (La Vache) et le diable ne s'approche pas de la demeure dans laquelle ils sont récités durant trois nuits.  » [al-Tirmidhî, al-Nasâ'î, Ibn Hibbân, al-Hâkim (al-Albânî : sahîh)]

Vous devez aussi évoquer Allah, exalté soit-Il, en rentrant chez vous et au moment de manger. Djâbir, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Lorsque l’homme évoque Allah en entrant chez lui et au moment de manger, le diable dit à ses compagnons : "Vous n’avez ici ni lieu où passer la nuit ni de quoi souper." S’il n’invoque pas Allah en entrant chez lui le diable dit : "Vous avez ici un lieu où passer la nuit." Et s’il n’évoque pas Allah au moment de manger, le diable dit : "Vous avez ici un lieu où passer la nuit et de quoi souper." » (Mouslim)

Veillez également à constamment appliquer le hadith dans lequel Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Celui qui dit cent fois dans une journée : "Nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah, seul, sans associé, à Lui la Royauté et à Lui la Louange, et il est Omnipotent.", aura l'équivalent (en rétribution) de l'affranchissement de dix esclaves, cent bonnes actions lui seront inscrites, cent péchés lui seront effacés et elle (l'invocation) le protégera contre le diable durant ce jour-là jusqu'au soir. Et nul ne fera mieux que lui si ce n’est celui qui prononcera cette invocation davantage. » (Boukhari, Mouslim)

Enfin, évoquez abondamment Allah, exalté soit-Il, à tout moment, car al-Hârith al-'Ach'arî a rapporté que le Prophète () a dit :
« Allah a ordonné à Yahyâ, fils de Zakariya (Zacharie) de mettre en œuvre cinq enseignements et de commander aux enfants d'Israël d'en faire de même, parmi lesquels : "Je vous ordonne d'évoquer Allah assidûment, à l'exemple de celui qui, ayant un ennemi à ses trousses, arrive à se réfugier dans une forteresse inexpugnable et ainsi à se protéger contre lui. Ainsi, le serviteur d'Allah n'est jamais autant protégé contre le diable que lorsqu'il persévère dans l'évocation de son Seigneur." » (al-Tirmidhî, Ahmad)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation