Dois-je vendre ma maison ?
Fatwa No: 337642

Question

Assalam alikoum, Nous avons acheté une maison à crédit en 2004 car nous étions dans l'égarement et nous voulons nous repentir. Il nous reste 13 ans de crédit à payer, faut il la vendre ? Si oui, je voulais savoir si je pouvais vendre à un musulman qui veut faire un crédit à la banque pour acheter notre maison ? Je l’ai mis en garde contre la Riba, mais il veux tout de même l'acheter. Merci, barrak allah ou fikoum.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Celui qui se repent de son péché verra Allah lui pardonner, quel que soit le péché commis. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Dis : "ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux". » (Coran 39/53)
Il ne fait aucun doute que le Ribâ (intérêt usuraire) est un des plus grands péchés ; d’ailleurs  Allah le Tout Puissant a déclarer la guerre à celui qui le commet. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Ô les croyants ! Craignez Allah, et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d’Allah et de Son Messager.» (Coran 2/279)
Cependant, celui qui se repent auprès de son Seigneur d'avoir pratiqué le Ribâ verra Allah lui pardonner. Vos regrets indiquent la sincérité de votre repentir. Implorez donc le pardon d'Allah et soyez déterminé à ne plus recommencer pareille chose.

Concernant votre maison, vous n'êtes pas obligés de la revendre et il ne vous est pas illicite de vous en servir. En effet, le péché du Ribâ est lié à la personne qui le pratique et non à l'argent en soi. Ce péché est donc effacé par le repentir de cette personne. Quant aux mensualités qu'il vous reste à payer pour rembourser votre crédit, vous n'êtes obligés d'en rembourser que le capital et non les intérêts usuraires. Mais si vous êtes contraints de rembourser ces intérêts usuraires - de par la loi laïque et afin d'éviter des sanctions -, il vous est alors permis de le faire par nécessité.

Il vous est également permis de revendre votre maison si vous le souhaitez. Par contre, si vous savez que la personne qui désire l'acheter veut entreprendre une transaction illicite, il vous est alors interdit de la lui vendre afin de ne pas l'aider à commettre un péché. Cependant, si cet homme a déjà obtenu un prêt et veut acheter votre maison avec l'argent de ce prêt usuraire, il n'y a alors pas de mal à ce que vous acceptiez cet argent, car le péché du prêt est lié à celui qui l’a obtenu et non à l'argent en soi.
Par conséquent, si le prêt sollicité est à la condition que vous lui vendiez votre maison, il vous est alors illicite de la lui vendre, car vous l'aideriez ainsi à commettre un péché. Par contre, s’il l’a déjà obtenu puis vous demande de lui vendre votre maison, il ne vous est alors pas interdit de la lui vendre, car c’est lui qui assume la responsabilité du péché commis et le fait que vous lui vendiez votre maison ne l'aide en rien à commettre le péché qu'il a déjà commis.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui