Un imam officialise un mariage entre une musulmane et un chrétien
Fatwa No: 346513

Question

Salam alikoum,Je voudrais savoir si je peux faire la prière derrière un imam qui a officialisé un mariage entre un homme chrétien et une femme musulmane ? Et qu’en est-il des autres imams qui ont assisté à cette cérémonie ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Cet homme qui a officialisé un mariage entre une musulmane et un mécréant a commis une énorme erreur. En effet, l'interdiction d'un tel mariage fait l'unanimité des savants. L'Encyclopédie de la jurisprudence mentionne : « Une femme musulmane ne peut épouser un non-musulman même si celui-ci est un dhimmî (non-musulman vivant dans un État musulman qui le protège) ou fait partie des gens des Livre. Les jurisconsultes sont unanimes à ce sujet, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

"[...] Et ne donnez pas d'épouses aux polythéistes tant qu'ils n'auront pas la foi, [...]" (Coran 2/221)

• "[...] ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles. [...]" (Coran 60/10) ».

Il faut donc conseiller cet imam et lui expliquer le verdict de l'Islam à propos de son acte dans l'espoir qu'il se repente et qu’ainsi le problème soit résolu. S'il ne se repent pas, il n'est toutefois pas jugé mécréant, car celui qui s’oppose à l’unanimité des savants sur une question n’est pas dans tous les cas considéré comme mécréant. Al-Nawawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Cela n'est pas absolu. En effet, est mécréant celui qui réfute une question au sujet de laquelle il y a unanimité des savants et un texte du Coran ou de la Sunna comme les questions religieuses évidentes sur lesquelles les experts comme les non-experts s'accordent, comme la prière, la Zakât et autres. Par contre n'est pas mécréant celui qui nie une question qui fait l’unanimité des oulémas, mais n’est connue que des experts comme le fait que la fille du fils du défunt hérite d'un sixième de l'héritage en présence d'une fille directe, ainsi que tout autre question du genre faisant l’unanimité des oulémas. »

Il semble - et Allah sait mieux - que marier une femme musulmane avec un homme qui fait partie des gens du Livre n'est pas une chose connue des non-experts en matière de religion. Cet homme n'est donc au pire qu'un pervers et il y a divergence entre les savants concernant la prière accomplie derrière un pervers. L'avis prédominant est toutefois que la prière accomplie derrière lui est valide bien qu’elle est déconseillée (Makrûh). Le mieux est donc si possible de prier derrière quelqu'un qui n'est pas pervers s’il y en a un.

Enfin, quant à celui qui assiste à un tel mariage tout en sachant que cela est blâmable, il a l'obligation de désapprouver celui qui le célèbre et s'il l'approuve, le verdict qui s’applique à lui est le même que celui que vous venons de mentionner.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui