Y'a-t-il une contradiction entre ces deux versets?
Fatwa No: 350872

Question

Assalam alaykum, DAllah dit dans le Coran : " Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. " (Sourate 9 verset 5). Mais au verset 36 il dit : " Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze, dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. Durant ces mois, ne faites pas de tort ? Vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux." Je ne comprends pas... Il faut attendre la fin des mois sacrés pour combattre mais il nous dit après qu'on doit les combattre sans exception durant ces mois, n'est-ce pas une contradiction ? Merci pour vos explications !

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n'y a aucune contradiction entre ces deux versets, par la grâce d'Allah. En effet, l'interdiction de combattre les polythéistes durant les mois sacrés a été abrogée, selon l'avis de la majorité des savants, par les versets ordonnant de les combattre sans exception. Al-Baghawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son exégèse du Coran :

« "[...] Combattez les polythéistes sans exception [...]" (Coran 9/36). C'est comme s'il avait dit : "durant ces mois et en dehors." Tel est l'avis de Qatâda, de 'Atâ' al-Khurâsânî, d'al-Zuhrî et de Sufiyân al-Thawrî, qu'Allah leur fasse miséricorde, . Ils dirent : "Le Prophète () combattit la tribu de Hawâzin à Hunayn et celle de Thaqîf à Tâ'if et les assiégea durant le mois de Chawwâl ainsi que durant une partie du mois de Dhul-Hidja."

D'autres dirent toutefois : "Ce verset n'a pas été abrogé..." »

Ibn Djarîr al-Tabarî rejoint l'avis selon lequel ce verset a été abrogé et qu'il est permis de combattre les polythéistes durant les mois sacrés. Il dit, qu'Allah lui fasse miséricorde : « L'avis correct à ce sujet est celui de 'Atâ' ibn Maysara stipulant que l'interdiction de combattre les polythéistes durant les mois sacrés a été abrogée par le verset (sens du verset) :

"Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les polythéistes sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux." (Coran 9/36)

Le verset précédent abroge la Parole d'Allah (sens du verset) :
"- Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : "Y combattre est un péché grave [...]" (Coran 2/217)
et cela, en raison des récits concordants selon lesquels le Prophète () combattit la tribu de Hawâzin à Hunayn et celle de Thaqîf à Tâ'if, ainsi qu'en raison du fait qu'il envoya Abû 'Âmir à Awtâs pour y combattre les polythéistes qui s'y trouvaient durant les mois sacrés, c'est-à-dire durant le mois de Chawwâl et une partie du mois de Dhûl-Qi'da qui fait partie des mois sacrés. On en déduit donc que s'il était interdit de combattre durant ces mois et que cela était un péché, le Prophète () aurait été le premier à l'éviter. »

Même en retenant l'avis selon lequel l'interdiction de combattre les polythéistes n'a pas été abrogée, il n'existe toutefois pas de contradiction entre les deux versets, car la Parole d'Allah, exalté soit-Il, suivante est absolue (sens du verset) : « [...] Combattez les polythéistes sans exception [...] » (Coran 9/36). Or, cette parole absolue est restreinte par les versets qui indiquent l'interdiction de combattre durant les mois sacrés. Al-Sa'dî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son exégèse du verset (sens du verset) :

« - Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : "Y combattre est un péché grave [...]" » (Coran 2/217)

Il dit : « La majorité des savants sont d'avis que l'interdiction de combattre durant les mois sacrés a été abrogée par l'ordre de combattre les polythéistes partout où ils se trouvent. Cependant, certains exégètes dirent : "Cette interdiction n'a pas été abrogée, car une Parole restrictive prévaut sur une Parole absolue. Or, ce verset restreint le sens général de les combattre dans l'absolu. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation