Pourquoi Umm Habîbah portait-elle un parfum de couleur jaune après la mort de son père ?
Fatwa No: 350995

Question

Bonjour, je voudrais poser une question sur un détail de la description de la bataille de Yarmuk [qui se lit comme suit] : « Lorsque la nouvelle de la mort du père d’Umm Habîbah a été portée à la connaissance de sa fille, elle a attendu trois jours et elle a commandé du parfum (sous la forme d’une poudre jaune). Elle s’en est recouvert les bras et le visage en disant : « Je ne l’aurais pas fait, si je n’avais pas entendu le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dire : « Une femme ne devrait pas porter le deuil de quiconque plus de trois jours, sauf celui de son mari ». » Pourriez-vous m’expliquer pourquoi Umm Habîbah a recouvert ses bras et son visage de poudre jaune (i. e. de parfum) ? Qu’est-ce que cela signifie ? Pourquoi a-t-elle utilisé de la poudre jaune (du parfum) ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Boukhari et Mouslim ont compilé, dans leurs livres authentiques (Sahîh), que Zaynab bint Abu Salamah a dit :

« La nouvelle de la mort d’Abou Sufyân est arrivée d’Al-Châm (Grande Syrie). Trois jours plus tard, Umm Habîbah, qu’Allah soit satisfait d’elle a demandé qu’on lui apporte un parfum [sous forme de poudre] jaune et elle en a parfumé ses joues et ses avant-bras. Puis, elle a dit : ‘Il ne fait aucun doute que je ne l’aurais pas fait, si je n’avais pas entendu le Prophète () dire : Il n’est pas permis à une femme qui croit en Allah et au Jour Dernier de porter le deuil d’une personne décédée plus de trois jours, à l’exception de son mari dont elle doit porter le deuil pendant quatre mois et dix jours.’ »

Umm Habîbah, qu’Allah soit satisfait d’elle, a fait ce qu'elle a fait, afin de ne pas enfreindre ce que le Prophète () a interdit, soit de porter le deuil de qui que ce soit d’autre que son mari pour plus de trois jours. Une femme doit porter le deuil de son mari pendant quatre mois et dix jours. Porter le deuil signifie qu’elle doit s’abstenir de se parfumer et de se parer (avec du maquillage ou autre) jusqu’à la fin de sa ‘Iddah (délais de viduité) après la mort de son mari. Cependant, elle n’est pas autorisée à porter le deuil de qui que ce soit d’autre que son mari plus de trois jours, comme elle l’a elle-même narré du Prophète () à la fin du hadith. Par conséquent, elle n’a pas porté le deuil plus de trois jours lorsque son père, son frère et d’autres parents sont morts. C’est pour cette raison qu’au troisième jour, elle s’est parfumée. Elle a indiqué qu’elle ne voulait pas porter de parfum, mais elle l’a fait seulement pour ne pas enfreindre ce que le Prophète () avait interdit.

Le parfum qu’elle a appliqué s’appelait Sufrah ou Khalûq, mentionné dans une autre narration. Sufrah est la couleur jaune du safran. Khalûq est un parfum connu à base de safran et de d’autres plantes aromatiques. Il est principalement rougeâtre et jaunâtre et c’est un parfum réservé aux femmes.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui