Est-ce un signe d’une mauvaise fin de vie qu’il n’y ait personne pour laver un défunt et prier sur sa dépouille et qu’il soit enterré dans un cimetière pour non-musulmans.
Fatwa No: 353383

Question

Un homme a prétendu qu’il était prophète après notre Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Il s’est repenti de cela après un certain temps. Il l’a regretté. Personne ne l’a cru. Ensuite, tous les membres de sa famille et ses amis ont coupé toutes relations avec lui. Il est mort loin de tous les membres de sa famille et personne d’entre eux ne l’a enterré. Il n’a pas été enterré avec les musulmans. Personne n’a effectué la prière mortuaire sur sa dépouille car personne ne le connaissait dans la ville où il termina ses jours. Cet homme est-il mort mécréant et son repentir a-t-il été accepté ? La façon dont il a fini sa vie constitue-t-elle une preuve qu’elle s’est achevée comme celle des damnés ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et

Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Quiconque prétend être prophète puis adhère de nouveau à l’islam, se repent

de ce qu’il a prétendu et regrette la mécréance qu’il a commise alors son

repentir est accepté. S’il meurt après son repentir on considère qu’il est mort en

tant que musulman. 

 Tulayha ibn Khuwaylid Al-Asadî avait prétendu être prophète après la mort du

Prophète Mohammed (). Il s’en est ensuite repenti

et a adhéré de nouveau à l’islam qu’il pratiqua de bonne façon et fut tué en

martyr, . L'imam Ibn Hajar a mentionné sa biographie dans

son ouvrage consacré aux compagnons. Le concernant, il dit : « Muhammad ibn

Ka’b n’a nommé personne d’autre que Tulayha dans sa version et ajouta :

Tulayha et son frère Salama ont ensuite apostasié. Tulayha prétendant être un

prophète. Khalid ibn Al-Walîd les rencontra à Bazâkha et les attaqua. Tulayha

s’enfuit alors au Shâm. Par la suite, il se mit en état de sacralisation pour

effectuer son pèlerinage. Omar le vit et lui dit : Je ne t’aime pas depuis que tu as

tué les deux hommes pieux que sont ‘Ukkâsha ibn Mihsan et Thâbit ibn Arqam.

Ces deux hommes étaient des prisonniers que Khalid avait libérés.

Tulayha et son frère les avaient rencontrés et tués tous les deux.

Tulayha dit à ce sujet : « Allah a honoré ces deux hommes par ma main et ne m’a pas humilié par les leurs. »

Il participa aux batailles de Qâdissiyya et de Nahâwand avec les musulmans.

Al-Wâqidî, Wathîma et Sayf rapportent des attitudes héroïques de Tulayha durant ces conquêtes … Al-Wâqidî a dit : « Tulayha adhéra de nouveau à l’islam et personne ne put rien lui reprocher après son repentir … on dit qu’il est mort en martyr durant la conquête de Nahâwand en l’an 21 de l’hégire. » Fin de citation.

Partant, si cet homme s’est repenti, son repentir est accepté. Le fait que personne n’ait lavé sa dépouille ou effectué la prière funéraire le concernant ne lui nuit en rien.

Tout musulman qui a connaissance de la situation de cet homme doit le laver, enrouler son corps dans un linceul et prier sur sa dépouille. S’il a été enterré sans avoir été lavé, ni couvert d’un linceul, alors on devra le déterrer pour le faire et l’enterrer avec les défunts musulmans. Si cela n’est pas faisable ou qu’on craint que son corps se décompose en le faisant alors on n’aura pas à le déterrer. On effectuera la prière sur sa dépouille à proximité de sa tombe si cela est possible.

Mais si tout ce qui vient d’être énoncé n’est pas faisable, on effectuera la prière sur sa dépouille en son absence, là où on se trouve. On implorera le pardon et la miséricorde divine en sa faveur.

Enfin, ce qui lui est arrivé ne signifie pas nécessairement qu’il a terminé sa vie comme celle des damnés.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui