Il est permis et même obligatoire dans certains cas de couper tout contact avec ses proches parents apostats
Fatwa No: 355774

Question

Salam wa alikoum,
Mon père s'est marié et a divorcé 3 fois de ses unions. Il a eu des enfants :-1 fils du premier mariage qui est mort à la naissance.-1 fils décédé du deuxième mariage dont un autre fils et 1 fille en vie.- 3 fils du second mariage en vie.Après plusieurs années de séparation, mes parents se sont remariés, el hamdoullah.Je suis issu du troisième mariage.Les premiers enfants de mon père ont pratiquement coupé les liens avec lui. Aucune nouvelle d'eux et de plus, ils ne sont plus dans l'Islam.Ma demi-soeur et mon demi-frère sont en couple et ne sont pas mariés. Ils ont des enfants et vivent à l'occidentale.Mon demi-frère était venu nous voir il y a 10 ans en 2008 et nous avait demandé pourquoi vous priez et pourquoi vous faites le Ramadan ? Il nous avait dit que Dieu n'existait pas, Allah yedih. Ensuite, il nous a demandé ce que notre père possédait comme bien et combien cela faisait en euros, car ses biens sont en Algérie.Mon père a renié sa fille et son fils, car pour lui, ils sont sorti de l'Islam et ils ne sont plus musulman. Dernièrement, notre père est tombé malade. Il a 83 ans, mashallah, et el hamdoullah, maintenant, il va mieux.Son fils et sa fille qu'il a renié lui ont téléphoné pour avoir des nouvelles alors que lui ne veut plus parlé avec ses enfants.Depuis 2008, plus de nouvelles et voilà que maintenant ils refont surface. Mon père ne veut plus entendre parlé de sa fille et de son fils.Ma question est de savoir si mon père a le droit d'agir ainsi ou risque-t-il la colère d’Allah ? Peut-il déshériter ses enfants qui ne pratiquent pas l'Islam et qui se sont égarés ?Je voudrais que mon père suive la voie de l'Islam et des oulémas dans les choix qu'il fait. Dieu seul est savant.
Baraka lahou fikoum.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Qu'Allah vous récompense pour l'intérêt que vous portez à la situation de votre père et de vos frères et sœurs. Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de guérir votre père et de lui redonner la santé ainsi que de vous permettre de faire preuve de piété filiale envers lui et de le satisfaire. Qu'Allah guide également votre frère et votre sœur dans le droit chemin. Nous vous conseillons d'invoquer abondamment Allah en faveur de votre père, de votre frère et de votre sœur, car Allah est capable de guider ces deux derniers.

Ensuite, si leur situation est telle que vous l'avez décrite et qu'ils nient l'existence d'Allah, ce sont donc des apostats. Or, couper tout contact avec un apostat est une obligation. Le cheikh Ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il est obligatoire de couper tout contact avec un mécréant apostat s'il n'écoute pas les conseils qu'on lui donne. » Ainsi, si votre père a coupé tout contact avec eux pour cette raison ou pour toute autre raison valable, il a certes fait ce qu'il fallait.

Il se peut que cet égarement dans lequel ils vivent soit le fruit amer de la séparation de leurs parents et du fait qu'ils vivent dans un pays occidental. Les parents doivent donc se méfier de cela.

Quant à la question de l'héritage de leur père, ils n'y ont aucune part s'ils s'obstinent dans cette voie. Il convient donc de leur interdire d'hériter, car Usâma ibn Zayd, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Le musulman n’hérite pas d’un mécréant et le mécréant n’hérite pas d’un musulman. » (Boukhari, Mouslim)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation