Mettre les doigts mouillés dans les narines ne permet pas d'accomplir la Sunna de l'Istinchâq
Fatwa No: 355783

Question

Assalam ahleykoum, Est-il suffisant pour le lavage du nez, durant les ablutions, de mouiller deux doigts et les rentrer dans les narines quand je jeûne, car j'ai beaucoup de mal à aspirer de l'eau par le nez pendant le jeûne sans que cela n'atteigne la gorge ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Al-Istinchâq consiste à inhaler de l'eau jusqu’au plus profond du nez pour nettoyer ses parois intérieures. Il s'agit d'une Sunna relative aux ablutions selon la majorité des savants contrairement à l'avis de l'école hanbalite. En effet, ibn Qudâma a dit : « Al-Istinchâq consiste à inhaler de l'eau vers l’intérieur du nez et l'Istinthâr consiste à exhaler de l'eau par le nez, mais ce dernier est aussi employé pour désigner le premier en raison du fait qu'il en est inséparable. » (Al-Mughnî)

Partant de cela, se mettre les doigts mouillés dans les narines ne permet pas d'accomplir la Sunna de l'Istinchâq. Cependant, il vous est permis de faire parvenir l'eau dans une partie de votre nez de sorte que cette eau n'atteigne pas la gorge. Le hanbalite al-Buhûtî a dit : « Concernant l'Istinchâq, l'obligation consiste à inhaler de l'eau - c'est-à-dire que cette eau doit atteindre l'intérieur du nez même si elle n’atteint pas le fond du nez ou sa majeure partie -. » (Daqâ'iq Ûlî al-Nuhâ, Muntahâ al-Irâdât)

Ensuite, si vous pratiquez l'Istinchâq sans exagérer dans la quantité d’eau inhalée et que de l'eau vient à atteindre votre gorge de manière non-intentionnelle, votre jeûne reste valide selon l'avis de certains savants. Ibn Qudâma a dit : « Si une personne accomplit la Madmada (rincement de la bouche) et l'Istinchâq durant ses ablutions et que de l'eau parvient à sa gorge de manière non-intentionnelle et sans exagération (dans la quantité d’eau), il n'en est alors pas tenu compte. Cependant, Mâlik et Abû Hanîfa estiment que cela entraine la rupture du jeûne.» (Al-Mughnî)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation