Une femme se refuse à son mari car il n'est pas assez religieux
Fatwa No: 362206

Question

Assalam alaykoum,
Voilà maintenant quelques années que je suis mariée et j'en suis arrivé à ne plus vouloir de rapports intimes avec mon mari ou alors en lui montrant mon mécontentement. La raison ? Il ne me donne pas mes droits concernant la religion. Il est au travail du matin au soir voir même les week-ends, quand il est disponible il est sur son téléphone encore la tête dans le travail. Et quand j'essaye de lui parler de religion je vois bien que je l'ennuie. Ses prières il ne l'ai fait quasiment jamais à l'heure encore moins à la mosquée. Je ne suis pas là pour le blâmer car mis à part ça c'est un homme bon et gentil wal hamdoulillah mais si je me suis mariée c'est avant tout pour s'entraider dans notre religion, d'évoluer ensemble, d'apprendre ensemble, le mariage n'est-il pas la moitié de la foi ? J’ai essayé la douceur, les conseils, etc., mais ça ne fonctionne pas. Les rôles ne se sont-ils pas inversés ? N’est-ce pas au mari d'éduquer sa femme religieusement ? Si je n'avais pas d'enfant avec lui je pense que je serais déjà partie surtout que cela faisait partie de mes conditions de mariage. Alors que me conseillez-vous ? Le divorce est-il la solution dans mon cas ? Est-ce que je prends des péchés en me refusant à lui sachant que mon intention est de lui faire prendre conscience de certaines choses ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de dissiper vos soucis et de faciliter la bonne entente entre vous et votre mari. Si vous sous-entendez par le fait qu'il ne prie pas à l'heure, le fait qu'il prie après que l'heure de la prière soit passée et qu'il n'a aucune excuse pour cela, il commet alors un péché majeur en le faisant. Quant à la prière à la mosquée, il existe une divergence à ce propos et l'avis prédominant selon nous est qu'il est obligatoire de prier à la mosquée pour les hommes sauf pour une raison valable.

Un des droits de la femme sur son mari est que celui-ci la traite bien. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] Et comportez-vous convenablement envers elles. [...] » (Coran 4/19). Al-Sa'dî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Le mari doit se comporter convenablement avec sa femme, en ne lui nuisant pas, en s'efforçant d'être bon envers elle et en la traitant bien. » Concernant le fait qu'il vous néglige du fait de ses occupations comme vous l'avez décrit, cela est contraire à l'objectif du mariage et il doit s'efforcer d’équilibrer sa vie professionnelle et sa vie conjugale en vous rendant heureuse.

Une des choses les plus importantes que nous vous conseillons est d'implorer Allah, exalté soit-Il, de le guider vers le droit chemin, car Allah nous a ordonné de L'invoquer et nous a promis d’exaucer nos invocations. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous exaucerai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés." » (Coran 40/60)

Veillez également à le conseiller en choisissant le moment approprié pour cela, et si une personne qu'il écoute peut aussi le conseiller, cela sera encore mieux. Ensuite, s'il change de comportement alors tant mieux, mais sinon, sa négligence de la prière est une raison qui vous permet de réclamer le divorce. Cependant, le divorce n'est pas forcément la meilleure solution pour la femme, car il se peut qu’elle reste seule le reste de sa vie après avoir quitté son mari. Les enfants peuvent aussi subir des préjudices à cause du divorce de leurs parents. Le mieux est donc de ne pas se presser, de peser le pour et le contre et de demander conseil à des gens de confiance.

Enfin, le principe de base concernant les rapports charnels est qu'il est de votre devoir de répondre aux demandes de votre mari lorsqu'il vous invite à avoir un rapport avec lui, sauf si vous avez une raison valable pour vous y refuser comme le fait que cela vous nuise ou parce que vous êtes en train d'accomplir une obligation religieuse. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Si un homme invite sa femme à avoir un rapport avec lui, qu’elle s’y refuse et qu’il passe la nuit en colère contre elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu’au matin. » (Boukhari, Mouslim)

Le simple fait qu'il vous néglige ne vous permet donc pas de vous refuser à lui et il en va de même pour le fait qu'il néglige la prière. Certes, certains savants autorisent la femme à se refuser à son mari si ce dernier néglige l'un de ses devoirs envers Allah. Ibn Taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il est permis à la femme de se refuser à son mari si celui-ci néglige l'un de ses devoirs envers Allah en se basant sur l'histoire de trois qui se sont absentés lors de la bataille de Tabuk » (Al-Fatâwâ al-Kubrâ) Cependant, il est connu que cela n'est pas en général dans l'intérêt de la femme et qu'il lui est donc préférable de ne pas le faire.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation