Un bandage au nez justifie-t-il le Tayammoum ?
Fatwa No: 366700

Question

Assalam alaykoum,
Je vous pose une question concernant ma prière à l'hôpital en 2011. J’ai était opéré du nez et j'avais un bandage sur tout le nez et je ne savais pas comment faire les ablutions alors j'ai demandé à un imam qui m'a dit de faire le tayamoum, j'ai donc fait la prière en me lavant les parties intimes à l'eau puis j'ai posé mes main sur la terre et j'ai essuyé le visage et les mains. Mais en écoutant un cours aujourd'hui j'ai entendu l'histoire de celui qui avait la blessure à la tête et pour qui le Prophète alayhi Al salât wa salam a dit qu'il avait juste à faire ses ablutions normale et passer ses mains mouillées sur le bandage. Même si c'est des années plus tard là je me pose la question si j'ai bien fait et au cas où c’était faux sachant que je ne savais pas est-ce que je dois refaire les prières faites comme ça (et je ne me souviens pas du nombre de jours où j'ai pratiqué ces ablutions sèches).

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Il n'est pas correct de substituer les ablutions par le Tayammoum pour le simple fait que le nez est bandé et donc qu'on ne peut le lavez extérieurement ou faire l’aspiration. Nous ne connaissons aucun savant qui autorise de se contenter uniquement du Tayammoum dans ce genre de cas. Il était impératif de laver les parties qu’il est obligatoire de laver pendant les ablutions puis de passer la main mouillée sur le bandage sur votre nez car il a le même statut que l’attelle. Si tout cela est irréalisable, alors vous faites le Tayammoum pour cette blessure mais vous lavez les autres parties des ablutions. Le plus précautionneux est d’accomplir le Tayammoum juste après avoir lavé les parties saines de votre visage puis vous continuez vos ablutions ; mais si vous accomplissez le Tayammoum après avoir terminé les ablutions, c’est permis selon certains oulémas.
Cheikh al-'Uthaymîn a dit : « Les oulémas ont dit : les blessures ou autres sont soient couvertes, soient découvertes.
Si la blessure est découverte : l’obligation est de la laver avec l’eau, si c’est impossible il faut passer dessus la main mouillée, si c’est impossible il faut accomplir le Tayammoum… en suivant l’ordre chronologique.
Si la blessure est couverte avec une tissu ou autre : la seule obligation est de passer dessus la main mouillée. Si cela lui nuit bien que la blessure soit couverte, il passe au Tayammoum comme si elle était découverte… c’est ce les fouqahas ont énoncé dans cette question. »
Concernant le Tayammoum : Cheikh al-'Uthaymîn a dit : "Si le Tayammoum est dans les ablutions mineures l’école hanbalite exige la hiérarchisation (ordre) et la continuité. Par exemple la blessure est dans la main : vous lavez en premier le visage puis faites le Tayammoum puis passez la main sur la tête… etc. D’autres oulémas ont dit que la hiérarchisation (ordre) et la continuité ne sont pas exigées, comme dans le Ghusl, sur ce il est permis de faire le Tayammoum avant les ablutions ou après, que le temps soit court ou long, c’est ce que font les gens de nos jours et c’est l’avis le plus juste lequel a été choisi par les imams al-Muwâffaq, al-Majd et Ibn Taymiyya. »
De là vous devez refaire vos prières antécédentes que vous avez faites avec le Tayammoum : si vous ne savez pas le nombre exact, vous déterminez approximativement le nombre et refaites les prières de façon que votre conscience soit tranquille.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui